Équipement

10 raquettes d’entraînement testées sur le terrain

Luc Belley


L’idée de courir en raquettes ne date pas d’hier.
L’utilisation de la raquette à titre récréatif remonte au milieu du XIXe siècle. Le premier club officiel, le Mont­real Snowshoe Club, a été fondé en 1840. Quelques années plus tard, des courses étaient réguliè­rement organisées à l’emplacement de l’actuel arrondissement de Verdun.

Reste que pour la grande majorité d’entre nous, la pratique de la raquette a toujours été plutôt associée à de la marche en sentier, aux expéditions ou à un outil de travail utilisé dans les emplois forestiers. La raquette a été confinée dans ces usages tout au long du XXe siècle. Au début des années 1980, de nouveaux matériaux, tels le plastique et l’aluminium, sont utilisés dans la fabrication des raquettes, permettant de créer de nouvelles formes et les rendant ainsi plus légères et plus performantes. L’ajout de crampons en métal donne aussi accès à des terrains plus accidentés. Tout cela explique le regain de popularité de ce sport.

Portée par les amateurs de course à pied, qui veulent pratiquer toute l’année, et par la popularitécroissante d’épreuves comme le Triathlon des neiges, cette discipline a droit à une gamme de raquettes spécialement conçues pour la course.

Une raquette d’entraînement, c’est quoi?
Puisque c’est la vitesse qui prime au détriment des autres caractéristiques des raquettes, comme la portance (d’autant plus que la discipline se pratique surtout sur neige tapée), une bonne raquette de course doit être la plus petite (pour la liberté de mouvement) et la plus légère possible. Exit, donc, les accessoires comme les cales de montée. Toutefois, on peut aussi s’attendre à moins de robustesse puisque c’est le poids qui importe. Pour éviter de potentielles exagérations, les organisateurs de courses, ici et en Europe, prescrivent les dimensions suivantes: longueur minimale de 55 cm, largeur minimale de 20 cm, et au moins quatre pointes de cramponnage.

Bien que le poids soit souvent une question de perception, les raquettes testées qui pesaient moins de 1300 g la paire ont obtenu les meilleures notes. Pour un usage en com­pétition, visez plutôt les alentours du kilo.

L’«effet souffleuse»
La vaste majorité des modèles essayés projettent une quantité plus ou moins importante de neige sur les jambes, le dos, et même à l’arrière de la tête (quand ce n’est pas carrément par-dessus!). Nous avons baptisé ce phénomène l’«effet souffleuse», effet qui, dans certains cas, pouvait s’avérer franchement désagréable. Des vêtements adaptés, hydrophobes, ou une veste, un chandail avec un col qui peut bien se fermer, sont donc à prévoir. Veillez aussi à bien fermer vos pochettes arrière sous peine de vous transformer en camion de chargement de la neige!

En ce qui concerne nos testeurs, le phénomène a été probablement amplifié en raison de la neige collante qu’on a eue la journée du test; on peut supposer que l'effet souffleuse serait moins perceptible avec une neige plus poudreuse, donc moins lourde.

Conditions du test
Notre principale journée de test s'est tenue à la fin du mois de mars 2011, au parc national du Mont-Saint-Bruno. Les conditions d’enneigement étaient bonnes et de type printanier : neige dure et glacée tôt le matin, se transformant rapidement en gros sel dès le milieu de l’avant-midi sous l’action d’un soleil étincelant. Au cours d’une autre journée, des tests ont aussi été réalisés sur un parcours plus technique et accidenté.

Onze testeurs, hommes et femmes âgés de 30 à 50 ans, tous des sportifs confirmés et amateurs de raquette, ont pris part à ce banc d’essai. Le parcours, bien tapé, comportait une petite montée, des virages assez serrés et quelques dévers. À tour de rôle, les participants devaient essayer et comparer les 10 modèles inscrits au test.


Les 10 modèles évalués par nos testeurs










/// Atlas_Race
Note : 24,1/30 ou 80 %


Avis des testeurs
Après le concept bottes-raquettes
de TSL, le modèle Race a été le plus apprécié. Le système de serrage est efficace et ingénieux, la raquette est très légère et sa forme permet un mouvement naturel de course, sans contact avec les jambes ou les chevilles. Heureusement, car à ce prix, il faut qu’elle soit performante. Bémol : elle projette une quantité impressionnante de neige!
Poids : 970 g la paire
Dimensions : 57,5 cm x 20,5 cm
Prix : 330 $




/// Atlas_Run
Note : 23,4/30 ou 78 %


Avis des testeurs
Petite sœur de la Race, et financièrement plus accessible,
ce modèle a été presque autant apprécié, malgré de petites différences: la fixation diffère, mais reste très efficace, et son poids est nettement plus élevé, quoique aucun testeur ne se soit plaint de cette caractéristique. On a tout au plus constaté un peu moins de mordant dans les virages et les montées. Même si l’effet souffleuse est prononcé, cette raquette offre un excellent rapport qualité-prix.
Poids : 1270 g la paire
Dimensions : 57,5 cm x 20,5 cm
Prix : 220 $




/// Easton_Artica Hike
Note : 17,6/30 ou 59 %


Avis des testeurs
Probablement pas la raquette Easton la plus adaptée à la course. Elle a été jugée parmi les plus faibles pour tous les critères, à l’exception de la fixation, plutôt appréciée par nos testeurs. Mais c’est clairement en matière de poids que le bât blesse: à plus de 2 kg la paire, cela rend la course fastidieuse. Probablement un très bon produit, mais pas pour la course! Garantie
à vie.
Poids : 2180 g la paire
Dimensions : 66 cm x 21,5 cm
Prix : 250 $



/// FAber_Mountain Pro
Note : 18,8/30 ou 63 %


Avis des testeurs
Modèle moyennement apprécié par nos testeurs, principalement en raison du harnais de fixation, jugé inconfortable car trop étroit, même pour nos testeuses aux pieds plus fins... Plusieurs ont aussi noté un effet souffleuse prononcé. Reste que le prix est séduisant pour s’initier à la pratique. Ce modèle s’avère néanmoins un choix judicieux pour la randonnée sportive.
Poids : 1640 g la paire
Dimensions : 57 cm x 20 cm
Prix : 160 $




/// GV_Cat Trail
Note : 18,7/30 ou 63 %


Avis des testeurs
Raquette au look assez singulier,
à cause de sa forme asymétrique censée minimiser les contacts entre les deux raquettes. Malgré cette forme étudiée pleine de promesses, le modèle a déçu nos testeurs, qui l’ont trouvé encombrant. Pourtant sous la moyenne en matièrede poids, elle laisse une impression de lourdeur, sans doute à cause de sa longueur. Plusieurs ont aussi noté une difficulté à positionner correctement le pied longitudinalement en raison de la fixation trop large. Garantie à vie.
Poids : 1290 g la paire
Dimensions : 70 cm x 21 cm
Prix : 190 $



/// Kahtoola_RNR 22
Note : 18,4/30 ou 62 %


Avis des testeurs
La déception de ce test. Avec son air de finesse et de légèreté, grâce au diamètre réduit du tube d’aluminium du cadre, nous étions sûrs que ces raquettes nous donneraient des ailes! Le poids perçu est dans la moyenne, mais c’est sur le plan de la fixation et de l’accroche que les commentaires ont été les plus négatifs: fixation difficile à ajuster, pivot trop flexible ne retenant pas suffisamment les mouvements de la raquette et manque flagrant de traction malgré des crampons en inox, finalement trop petits.
Poids : 1290 g la paire
Dimensions : 59 cm x 20,5 cm
Prix : 239 $ 




/// MSR_EVO
Note : 23,2/30 ou 77 %


Avis des testeurs
Cette raquette en plastique a été jugée encombrante pour le mouvement naturel de course à pied, et a causé beaucoup de contacts douloureux aux tibias. La fixation a été peu appréciée par les testeurs qui n’avaient pas une botte assez rigide. L’accroche est impressionnante grâce aux rails-crampons en acier qui font toute la longueur de la raquette; c’est ce qui lui permet de si bien se classer.
Poids : 1630 g la paire
Dimensions : 61 cm x 21 cm
Prix : 210 $




/// MSR_Lightning Flash
Note : 23,5/30 ou 79 %


Avis des testeurs
Cadre original en alu plié et découpé. Très étroite, elle offre un excellent dégagement pour les jambes. La plus «mordante» en toutes situations. Effet souffleuse prononcé. Le serrage de la botte à une seule sangle est difficile
à ajuster, ce qui lui a fait perdre des points. Elle donne l’impression d’une grande robustesse.
Poids : 1340 g la paire
Dimensions : 57 cm x 18 cm
Prix : 215 $



/// TSL_305 Step-in Nordic
Note : 26,5/30 ou 88 %


Avis des testeurs
Seuls six testeurs ont pu essayer ce modèle : comme la raquette devait être impérativement testée avec la botte assortie, plusieurs pointures ne convenaient pas... C’est assurément la raquette la plus efficace pour courir. Légère et très mordante, elle permet un mouvement de course à pied très naturel grâce à sa forme qui offre un excellent dégagement. On peut toutefois lui reprocher un retour assez violent sous le pied et un bon effet souffleuse. Sans parler du prix de l’ensemble, qui la confine à l’utilisateur sérieux.
Poids : 860 g la paire
Bottes : 1320 g en moyenne, selon la pointure.
Dimensions : 57 cm x 20,5 cm
Prix : 150 $ (raquettes) ; 240 $ (bottes)





/// Tubbs_Flex NRG
Note : 22,8/30 ou 76 %


Avis des testeurs
Un des deux modèles en plastique de ce test. Cette raquette est une des plus appréciées, si on fait exception du poids perçu: normal, il s’agit du deuxième modèle le plus lourd de la liste. Le système de fixation de la chaussure a été classé comme un des meilleurs. Le pivot, quant à lui, est arrivé bon premier grâce au principe de fixation qui tourne autour d’axes métalliques. L’accroche est excellente. Les testeurs de plus petite taille se sont plaints de ses dimensions un peu généreuses... Mais selon eux, c’est le meilleur rapport qualité-prix!
Poids : 1890 g la paire
Dimensions : 65 cm x 21cm
Prix : 190 $







C O M M E N T A I R E S (2)Affichez les commentaires


Vous aimerez aussi lire