Équipement > gravel bike

Le gravel bike nouveau de Rocky Mountain

Maxime Bilodeau - 13/03/2018

Avec sa gamme de vélos d’aventure Solo, Rocky Mountain investit les routes de gravier et autres chemins forestiers de belle manière.


Prenez un soupçon de #vanlife. Mélangez avec les paysages à couper le souffle (et dénués de neige) de l’Ouest américain. Puis, en guise de cerise sur le sundae, ajoutez un cycliste et son vélo. Tadam ! : vous obtenez la plus récente vidéo du fabricant canadien de vélo Rocky Mountain.

Mis en ligne la semaine dernière, ce court-métrage publicitaire met en vedette l’ex-vététiste et Olympien américain Samuel Schultz. On le voit cavaler au beau milieu au guidon d’un Solo, le gravel bike nouveau de Rocky Mountain. Si ça ne vous donne pas le goût de pédaler, rien ne le fera.

Avec le Solo, la compagnie de Vancouver fait ses premiers pas dans l’univers du vélo d’aventure. Contrairement à d’autres compagnies qui misent sur des « Strava gravel bike », Rocky embrasse plutôt une philosophie où la polyvalence est le maître-mot. Autrement dit : on veut le Solo le plus versatile possible.

Deux modèles sont disponibles dès maintenant : le 70 et le 50, qui ont tous les deux en commun un cadre en aluminium, une fourche en carbone, un énorme dégagement pour les pneus (jusqu’à 45 mm de largeur) ainsi qu’un passage de câbles interne.

Parmi les petits détails à ne pas négliger, on note la présence d’œillets pour accommoder des porte-bagages ainsi que de filets pour installer jusqu’à trois porte-bouteilles. Des axes traversants assurent que tout tient bien en place, surtout sur les chemins de traverse.

Le Solo 70, avec ses composantes Sram Force, se détaille 3449 $. Pour le Solo 50 et ses composantes Sram Apex, on parle plutôt de 2649 $.

Photo : Rocky Mountain
 


motCle_url: Equipement
motCle_url2: gravel bike
souscategorie:
type_activite:
type:
saison: