S’équiper pour le camping

L’art du compromis

Maxime Bilodeau - 02/05/2018

Piquer sa tente en pleine nature est l’hébergement le plus économique. Acheter tout l’équipement nécessaire, par contre…


-
Déterminer quel type de camping vous souhaitez pratiquer est de loin l’étape la plus importante, pense Jonathan Morin-Émond, gérant du département camping de la succursale de Saint-Hubert de La Cordée. « L’équipement de base pour camper avec une voiture n’est pas le même que pour camper en expédition ou en formule cyclotourisme. On peut rarement le réutiliser puisque ces pratiques sont plus minimalistes de nature. »

Ainsi, la tente, le sac de couchage, le tapis de sol, la bâche et les accessoires de cuisine (réchaud, poêles, glacière, etc.) pour dormir avec sa voiture à proximité diffèrent grandement de l’équipement qu’on traîne en randonnée. Plus massif, il deviendrait très vite encombrant si vous deviez le porter, le transporter et le rapporter du fin fond des bois. En contrepartie, il est aussi plus performant et robuste. Et moins dispendieux.

Le contraire est moins vrai : on peut tout à fait s’équiper de manière « minimaliste » et opter pour du camping en voiture. Le surcoût payé garantit alors une certaine flexibilité, synonyme de paix d’esprit.
 

L’essentiel, sans plus

Si vous êtes du genre à vouloir reproduire le confort de votre condo sous la tente, attendez-vous à saigner à blanc votre portefeuille. « On gagne toujours à minimiser son matériel, peu importe le type de camping qu’on pratique », conseille Jonathan Morin-Émond. Concrètement, cela signifie de couvrir ses besoins de base : se nourrir, se vêtir et s’abriter, sans plus.

Chaque extra devrait être savamment soupesé. Si la trousse de sécurité, le couteau et la lampe frontale supplémentaire ont tout à fait leur place – on ne badine jamais avec la sécurité —, la présence d’une chaufferette se justifie plus difficilement. Pourquoi ne pas simplement opter pour un sac de couchage mieux isolé? Ou amener quelques morceaux supplémentaires de linge? « Parfois, le coût plus élevé payé est hautement significatif », fait remarquer Jonathan.

Il en va de même pour l’alimentation. Il n’est pas question ici de manger le moins possible pour réduire la charge des aliments, mais bien simplifier le mode de préparation des repas. Avec un peu d’imagination, il est possible de se concocter des repas savoureux qui ne nécessitent pas de cuisson ou qui se conservent bien à la température ambiante.
 

Des options

S’équiper pour partir en camping peut vite coûter cher, c’est vrai. Heureusement, il existe plusieurs astuces afin d’éviter de se bâtir une facture dans les quatre chiffres. La principale : emprunter des articles à ses proches ou à des amis. Bien que dépassés, les sacs de couchage qu’utilisaient vos parents pour camper il y a quelques décennies feront sûrement l’affaire.

La location d’équipement en magasin ou auprès de particulier est également une option à considérer – voir les plateformes de partage comme Sharing Kit et Maxloc à cet effet.

Vous pouvez également courir les sites internet de petites annonces (Kijiji, LesPAC, etc.) ou les événements de troc, une bonne manière de réaliser des achats à bas prix. Portez toutefois une grande attention à l’usure de vos trouvailles : les coutures sont-elles intactes? Les scellants sont-ils toujours en place? Bref, l’article accomplit-il encore ce pour quoi il a été conçu? Si vous en doutez, la réponse est fort probablement négative.

Jonathan Morin-Émond recommande de s’armer de patience et de procéder par étape lorsqu’on s’équipe pour le camping. « L’idéal est d’étaler ses acquisitions sur plusieurs années et de réajuster le tir au fur et à mesure qu’on découvre l’activité », dit-il. Pour ce faire, dressez des listes : de ce que vous devez apporter, de ce qui vous a servi, de ce qui vous a manqué. Puis, ajustez.
 


motCle_url: Equipement
motCle_url2:
souscategorie:
type_activite:
type:
saison: