Actualités > Hugo Drouin

Contempler l’histoire de l’escalade au Québec

Maxime Bilodeau - 22/03/2018

Dans «Roche, glace et fleurdelisé», l’auteur Hugo Drouin raconte la passionnante histoire de ce sport dans la province.


-
Dans « Roche, glace et fleurdelisé », l’auteur Hugo Drouin raconte la passionnante histoire de ce sport dans la province.

Pas besoin d’avoir les épaules carrées d’un grimpeur pour apprécier la lecture de «Roche, glace et fleurdelisé», un ouvrage de 316 pages minutieusement rédigé et autopublié par le passionné d’escalade Hugo Drouin.

Bien au contraire : être doté de deux bras en forme de cure-pipe (comme l’auteur de ces lignes) permet d’encore mieux mesurer tout le chemin que l’escalade traditionnelle, mais aussi de glace, a parcouru au Québec, des années 1930 à aujourd’hui.

Parce qu’avant d’être le sport immensément populaire qu’on connaît, l’escalade était une curiosité, voire une bizarrerie. Il aura fallu attendre l’arrivée d’immigrants suisses, habitués aux sommets alpins, pour que le sport fasse ses premiers pas dans la province, plus spécifiquement à Val-David, dans les Laurentides.

La chasse gardée européenne sera de courte durée : dès les 1950, des Québécois « de souche » s’attaquent eux aussi aux parois, avec un succès certain. À l’époque, apprend-on, l’équipement artisanal et peu sécuritaire des grimpeurs freine les ardeurs de tout ce beau monde.

Travail d’orfèvre

Mais ce sera de courte durée. Les avancées technologiques, de même que la transformation de la société québécoise qu’on voit apparaître en filigrane, ouvriront la voie à maints exploits, de même qu’à de nouvelles manières de grimper.

Tout au long des 25 chapitres que compte le bouquin, le lecteur est témoin d’un sport qui se réinvente, se révolutionne, dépasse ses propres limites. Au fil de sa lecture, il visite et revisite des lieux et parois bien connus du Québec, le tout dans les yeux des pionniers de l’escalade, dont une trentaine ont été interviewés pour l’occasion.

On sent tout l’amour pour son sujet qu’Hugo Drouin a insufflé dans ce projet qui l’a tenu occupé pendant quatre longues années. Dès son avant-propos, le ton est donné : « la rigueur a guidé la rédaction de cet historique […] Tous les faits rapportés ont été vérifiés dans la documentation et validés auprès des grimpeurs concernés. »

Le résultat est conséquent : chaque histoire racontée est remise en contexte, décortiquée, puis expliquée. Une abondante iconographie ponctue ce travail d’orfèvre.

Le livre «Roche, glace et fleurdelisé» est vendu en ligne sur la page Web de l’auteur, au coût de 39,99 $.

Photo : Facebook - Roche, Glace et Fleurdelisé
 


motCle_url:
motCle_url2: Hugo Drouin
souscategorie:
type_activite:
type:
saison: