Actualités > ÉlectrON

Sur les traces de notre électricité

Maxime Bilodeau - 27/03/2018

L’aventurière Caroline Côté s’apprête à parcourir le chemin emprunté par l’électricité des Québécois, de son lieu de production le plus éloigné jusqu’à l’interrupteur.


Le projet ÉlectrON — qui se veut une campagne de communication orchestrée par Hydro-Québec — en est un d’envergure. Le 4 avril prochain, l’ultra-marathonienne s’élancera de Natashquan, sur la Côte-Nord, avec l’objectif ferme de rallier Montréal par ses propres moyens en moins de 80 jours. Une chevauchée de 2000 km, peut-on lire ici.

Si vous Googlez Natashquan-Montréal, vous constaterez rapidement qu’il manque environ 500 km pour atteindre la distance annoncée. C’est que Caroline Côté suivra les lignes à haute tension à partir de l’extrémité est du réseau d’Hydro-Québec jusqu’au siège social de la société d’État en passant en passant par le Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Haute-Mauricie et Lanaudière. En outre, c’est aussi la distance que franchit un électron en moins d’une seconde.

Caroline Côté n’en est pas à sa première aventure du genre. Par le passé, la cinéaste d’aventure a réalisé un documentaire sur l’Antarctique (XP Antartik), sur une expédition en canot au travers de l’Alaska (Pull of the North) ainsi que sur une course dans la toundra québécoise (Qamaniq).

On peut suivre le projet ici, de même qu’en visionner la bande-annonce.


 


motCle_url:
motCle_url2: ElectrON
souscategorie:
type_activite:
type:
saison: