Publicité
Course

Quatre secrets pas-si-bien gardés pour courir en ville

18-04-2018

La magie du printemps. La neige, la garnotte et la grisaille font place à la beauté verdoyante de la vie, à l'éclosion des êtres et au renouveau des choses. Au fil des jours qui s'allongent, les arbres, arthritiques en rémission, se décoincent, s'ouvrent et montrent timidement au Monde leurs premières pousses. Retrouvant sa fierté d'antan, le grand astre se dresse, cesse de laisser traîner son regard sur le plancher terrestre et tend ses bras de lumière vers l'azur céleste. Enfin, les visages cendrés des ermites hivernaux affichent l'espoir et leur plus beau sourire. Abracadawow!

Pointez le nez à l'extérieur. Humez l'air et ses parfums d'argile qui dégèlent, party olfactif d'effluves de campagne. Le printemps, ça pue bon. Dressez l'oreille. Écoutez le piaillement des bruants, nouvelle alarme d'éveils matinaux qui nous garde des grasses paresses de weekend. On les aime quand même, au printemps, les petits maudits moineaux. Qu'à cela ne tienne, levons-nous, enfilons nos shorts pour la première fois et sortons dans l'air encore un peu frais du matin.

Je suis à l'affût de tranquillité, de nature, de verdure et, accessoirement, d'une piste bordée d'arbres. Mais tributaire d'une réalité sans voiture, je dois laisser les bosquets venir à moi. Voici mes endroits favoris où courir en ville, comme à la campagne.

Le parc Maisonneuve et le jardin Botanique

D'une superficie de 63 hectares soit 90 terrains de football, le parc Maisonneuve regorge de sentiers où se côtoient coureurs, marcheurs et cyclistes. Une boucle de trois kilomètres longe le boulevard Rosemont et les rues Viau et Sherbrooke mais le bonheur s'offrira au joggeur qui obliquera dans les sentiers qui pénètrent à l'intérieur du parc. Ils vous permettront d'ailleurs d'accumuler un petit kilomètre et demi au compteur.

Accessible depuis le parc Maisonneuve ainsi que par la rue Sherbrooke ou les boulevards Rosemont et Pie IX, le Jardin botanique offre une boucle d'un peu plus de 5 kilomètres au coureur qui voudra arpenter les sentiers pavés du parc de 75 hectares. Beaucoup de Montréalais ignorent qu'il est possible d'accéder gratuitement au jardin durant les jours d'hiver. En haute saison, soit du 15 mai au 1er novembre, il est possible d'y pénétrer sans payer entre 6 heures et 9 heures le matin grâce à la carte Lève-tôt, une carte annuelle vendue au coût de 8$. Peut-être y croiserez-vous un renard?

Les Îles de Boucherville

Le parc des Îles de Boucherville est composé de cinq îles gérées par la SEPAQ. On peut s'y rendre « en train, à cheval en Cadillac » comme chantait Plume Latraverse, ou en voiture, en transport en commun, en vélo et en bateau pour le commun des mortels. Pour ce faire, rendez-vous au quai d'embarquement de Longueuil situé le long de la promenade René-Lévesque, depuis celui de Montréal situé dans le parc de la Promenade Bellerive ou depuis Boucherville à partir du quai municipal de la ville.

Il est facile et agréable de se perdre dans ce réseau plat de vingt-et-un kilomètres de sentiers offerts aux coureurs, aux cyclistes et aux marcheurs, surtout qu'on ne s'y perd jamais vraiment. Il en coûte 8,50$ pour y accéder mais vous possédez déjà votre carte à accès illimité de la SEPAQ, non? Sinon, elle est offerte au coût de 76,50$. Vous pourriez même y croiser un cerf de Virginie.

Le parc nature de l'île de la Visitation et les berges de la Rivière des Prairies

D'une superficie de 34 hectares, le parc nature de l'île de la Visitation offre au coureur près de neuf kilomètres de sentiers qui longent la Rivière des Prairies. Trop peu pour vous? Débutez alors votre course en amont au boulevard de l'Acadie, à l'entrée du parc de la Merci, et continuez jusqu'au pont de l'autoroute 25. Tout au long de ce parcours, vous croiserez le pont ferroviaire de l'île Perry, le parc Nicolas Viel, le parc Stanley et longerez des berges tranquilles et magnifiques parsemées de promeneurs et de canards sauvages. Cet itinéraire facultatif vous permettra de cumuler quinze kilomètres supplémentaires. N'oubliez pas que vous allez devoir revenir sur vos pas. Le parc est accessible gratuitement de 7 heures le matin au coucher du soleil. Qui sait, vous y verrez peut-être un pêcheur?

Le Mont-Royal

Le parc du Mont-Royal est un incontournable à Montréal. D'une superficie de 200 hectares (285 terrains de football), il abrite des dizaines de kilomètres de formes diverses, de l'allée tapée en poussière de roche à l'abrupte sentier en forêt. Le circuit que je préfère consiste à emprunter le chemin Olmsted à droite du Monument George-Étienne Cartier jusqu'à la célèbre croix. Une fois au sommet, il suffit de redescendre jusqu'au stationnement de la Maison Smith, de traverser la voie Camilien-Houde puis de s'engouffrer dans le silence du cimetière Mont-Royal. La ligne verte tracée sur la route vous permettra de déboucher sur le boulevard du Mont-Royal à Outremont. Vous en serez quitte pour une bonne dizaine de kilomètres et un dénivelé positif de 285 mètres. Et qui sait, vous y croiserez peut-être un banlieusard ?
 

Publicité

À lire aussi

Course

Fun races au Québec

Voici en trois minutes les 16 km et les 25 épreuves du Tough Mudder Montréal 2103 qui a eu lieu à l'aéroport Roland Désourdy à...
Géo Plein Air 07-02-2014
Course

C’est difficile ? ça m’intéresse!

Tout jeune, dans mon petit village natal de Saint-Michel-des-Saints, je me bâtissais déjà des rêves d’aventure et de dépassement...
Géo Plein Air 07-08-2013
Course

Parfois, il suffit de courir

Les coureurs le savent : la simple lecture du mot « course » suffit à activer la glande du bonheur. Voici donc, en guise...
Patrick Dion 01-12-2017