Hors frontières

Le Knife Edge du mont Katahdin: un sommet d'adrénaline!

Pour faire le plein d’adrénaline, il n’y a pas mieux que le Knife Edge du mont Katahdin, plus haut sommet du Maine. À 1600 m d’altitude se trouve cet étroit sentier d’un mètre de large... qui a coûté la vie à 19 randonneurs depuis 1963.


texte et photos Sylvain Sarrazin - 22/08/2017
Attaquez-le par la face sud-ouest (via le sentier Abol) ou par l’est (sentier Helon Taylor), et vous ne manquerez rien de l’action. C’est pénible, et il faut avoir les mollets en forme, mais les panoramas majestueux seront au rendez-vous.

Le mont Katahdin, caractériel point culminant du Maine, ne se laisse pas aborder par le premier venu. La plupart des chemins offrent, grosso modo, le même scénario-rodéo : départ semi-musclé dans les boisés, amoncellements de rochers, premières vues sur de verdoyantes vallées, avant que le sentier ne se réduise à un mince filet et s’évanouisse sous d’imposants blocs de granit, en vrac.

En montant par le côté est, le spectaculaire cirque des cimes ne se révèle qu’au tout dernier instant, une fois atteint le pic Pamola (1499 m). On a déjà les rotules un peu rôties, mais le défi qui se dessine à nos pieds recharge aussitôt les batteries : une gigantesque crête circulaire se hérisse sous nos yeux, acérée, pareille à un immense diplodocus de pierre.

C’est là où l’action commence : au tristement célèbre Knife Edge, qui mène au pic Baxter, l’ultime sommet de Katahdin, à 1605 m. Ce passage extrêmement étroit, bordé par deux falaises plongeantes, est un défi dont tous ne se relèvent pas. « L’an passé, nous avons eu peu d’accidents, assure l’un des gardiens du parc Baxter. Mais un marcheur de 78 ans a chuté dans une crevasse, où il est resté pendant des jours. Heureusement, il s’en est sorti. »

Aucun faux pas toléré
Très vite, on constate que le moindre faux pas peut s’avérer fatal. On s’échauffe avec un jeu d’escalade de bloc sur d’énormes rochers granitiques. Malgré des prises excellentes, le passage ne tolère aucun raté. Ensuite, on joue les funambules avec, en guise de fil, des lames de pierre saillantes, formant des passages très délicats.
Par temps humide ou en cas de vents violents, l’aventure devient carrément suicidaire (le sentier est alors fermé ; il faut donc s’assurer d’une bonne météo au préalable). Le duo gagnant : une grande prudence et des semelles très adhérentes !
Jusqu’à la cime ultime, on progresse (souvent avec ses quatre membres) sur une crête de menhirs, généralement stables, mais mettant vos ménisques à rude épreuve. Surtout en descente. Une fois la tête du diplodocus atteinte, on ne sait plus quoi faire de la sienne : panorama à 360 degrés, avec lacs, vallées, et microrandonneurs lointains. On revoit les passages qu’on vient de franchir et on se juge un peu fous.
La voie de la passion finit par trancher : Knife Edge offre quelques frayeurs, mais une euphorie que peu d’autres randonnées en montagne peuvent égaler.

Les sentiers
Il faut compter environ huit à neuf heures de marche difficile. Le classique : démarrer sur Helon Taylor et redescendre par Abol, ou inversement (prévoir deux autos). Les gardiens ne tarissent pas d’éloges sur le sentier d’escalade Cathedral (à monter seulement). D’autres sentiers au nord aboutissent à Knife Edge.



 
REPÈRES
Mont Katahdin, Maine
S’y rendre

Depuis Montréal, évaluer au moins entre sept et huit heures de route, en passant par Sherbrooke puis Dover-Foxcroft. Depuis Québec, entre cinq et six heures minimum.

Se loger
On peut répertorier une douzaine de campings – pris d’assaut –, disséminés autour du parc. Réserver très tôt. Celui de Roaring Brook est au départ du sentier Helon Taylor, et celui d’Abol, au pied du sentier du même nom. D’autres options à Millinocket ou à l’orée du parc Baxter.

Tarifs
14 $ US par véhicule (attention : les places sont limitées) ; 30 $ US pour un emplacement de tente (six personnes maximum).

Prévoir
Des provisions, de l’eau potable (ou traitements, filtres…), un chasse-moustiques (indispensable), de quoi bien se couvrir au sommet, des chaussures adhérentes. Bien s’informer au sujet de la météo.

À savoir
Le site web du parc n’est pas à jour, mais on y trouve des cartes.

Consulter la page Facebook de Baxter State Park ou appeler pour vérifier l’ouverture des sentiers : 207 723-5140.


 


motCle_url:
motCle_url2:
souscategorie:
type_activite: Randonnée
type: randonnee_pedestre
saison: