D E S T I N A T I O N S«« retour à la liste
Abitibi-Témiscamingue - Kayak de mer

Du kayak en eaux vastes: le lac Opasatica

Nathalie Schneider - 29/05/2008
-Au sud-ouest de Rouyn-Noranda, le lac Opasatica est l’un des plus grands de la région (48 km2) et l’un des plus sauvages aussi ; le développement se concentre surtout dans la baie de l’Orignal et laisse environ 80 % du lac intact. Ici, le kayak de mer prend une dimension plus sérieuse que dans la plupart des plans d’eau fermés surtout si une brise se lève et que naissent les vagues. Un chapelet d’îlots, au-dessus desquels virevoltent oiseaux marins et rapaces, émerge aussitôt qu’on gagne le large. Entre ces petites îles, on pagaie à l’abri des courants et des vents et on goûte au silence retrouvé.

Au bord du lac, au-dessus de la baie Verte, trois beaux sentiers interreliés (12 km) sont aménagés avec le respect dû à leur intégrité naturelle. On les appelle aussi la « piste à Jose » parce que c’est à Jose Mediavilla, un Espagnol conquis par l’Abitibi, qu’on lui doit son tracé – et son entretien. Au sommet du sentier rouge, la vue qu’on a sur les kekeko, le mont Kanasuta, le mont Lion et le mont Chaudron valent bien tous les profits générés par la coupe du bois. Le territoire est une réserve de la biodiversité projetée et actuellement sur la table du BAPE.


De l’archéologie en prime
« Le lac Opasatica est un axe de circulation important et, sans doute, une véritable autoroute préhistorique », explique Marc Côté, archéologue et directeur général d’Archéo 08 (voir page 27). Pas étonnant quand on sait que c’est le dernier lac important avant le Saint-Laurent et qu’il se trouve dans l’axe rivière Abitibi/rivière des Outaouais. Des communautés y ont élu domicile dans les derniers 8000 ans, mais on sait que la présence autochtone, elle, remonte à au moins 2000 ans. Archéo 08 a entrepris des fouilles en 1987 et a trouvé, notamment, une station de pêche construite sur de la pierre à savon (stéatite), remontant à 2500 ans av. J.-C., ainsi que des monolithes de 25 tonnes environ, couverts de stries et qui servaient à la confection d’aiguilles et d’instruments en os. On a également découvert un site plus récent (1000 ans av. J.-C.) qui illustre le passage entre le paléolithique et le néolithique. D’autres chantiers sont à l’étude.

Archéo 08 : 819 768-2112 ou www.archeo08.qc.ca


Repère
Une aire de mise à l’eau est installée sur le lac Opasatica près du terrain de camping Clin d’oeil (www.campingclindoeil.qc.ca). On peut louer des chalets en s’adressant au camping.

Comment s'y rendre
À 15 minutes de Rouyn-Noranda, au bord de la route 101 Sud.


Afficher tous les textes de cette section