D E S T I N A T I O N S«« retour à la liste
Cantons-de-l’Est - Randonnee_pedestre

Le marais de la Rivière aux Cerises

Gaétan Fontaine - 10/09/2007
-CES DERNIERS TEMPS, LE MONT ORFORD A FAIT COULER BEAUCOUP D’ENCRE ET… créé bien du mécontentement. À peu de distance de ce magnifique massif, un site moins connu, et qui ne fait pas beaucoup parler de lui, mérite toutefois toute notre attention : le sentier du marais de la Rivière aux Cerises.

Malheureusement, dans le dossier environnemental du parc national du Mont-Orford, on a fait bien peu de cas de l’avenir de ce marais et de la rivière. Cet affluent a pourtant un impact majeur sur la qualité hydrique du lac Memphrémagog.

Le sentier du marais de la Rivière aux Cerises a ceci de particulier qu’il invite à une belle randonnée en plein coeur d’un marais en transition. Avec la présence du massif du mont Orford comme fond de scène, le paysage à lui seul vaut le déplacement. Dans cette zone de préservation, on découvre un monde à part avec lequel on est peu familier. Le sentier, tracé à travers une végétation étonnante, saura ravir les plus curieux. La petite rivière aux Cerises, qui prend justement sa source dans le parc du Mont-Orford (voir l’encadré Géographie), inscrit ses jolis méandres à travers de hautes herbes, où il n’est pas rare de surprendre de grands hérons.

Tout le long du sentier (majoritairement sur pilotis), plusieurs panneaux d’interprétation font découvrir la vie complexe et fascinante du marais. Le couvert végétal, fort varié, montre différentes étapes de transition ; on passe de la zone humide à un milieu de plus en plus asséché, où des arbrisseaux s’accrochent à un sol en pleine mutation. À l’extrémité ouest du marais, une petite forêt a même repris ses droits. Voilà un bel endroit où venir en famille, histoire de se délier les pattes sur un sentier facile et spectaculaire, tout en se familiarisant avec l’écologie d’un marais et… l’école de la vie.

Géographie
Longue d’une dizaine de kilomètres, la rivière aux Cerises naît dans le massif du parc national du Mont- Orford. Trois sources alimentent ce sinueux cours d’eau : l’étang aux Cerises, l’étang de la Cuvette et le lac à la Truite. En fin de course, la rivière partage ses eaux avec le marais et se jette finalement dans le lac Memphrémagog. Le marais de la Rivière aux Cerises inclut divers milieux : tourbières à sphaignes et à éricacées, marais à quenouilles, marécages arbustifs et arborescents, forêt mixte et même érablière rouge, dans sa partie la plus sèche.

Historique
Dans le passé, le marais a subi de fortes pressions anthropiques. Dépotoir dans les années 1970, il a été partiellement remblayé dans les années 1980. À cette époque, un groupe de citoyens décide de prendre les choses en main : ainsi naît le LAMRAC (Les Amis du marais de la Rivière aux Cerises), un organisme à but non lucratif fondé le 6 mai 1997. Son mandat est de promouvoir, de préserver et de mettre en valeur l’ensemble du territoire du marais ; un an après sa fondation, le sentier voyait le jour. Merci !

REPÈRE
Facile, le sentier est long de 6 km. Une tour d’observation permet de jouir d’une vue saisissante sur la région. Accès gratuit pour les marcheurs, mais le stationnement est payant en période estivale. Ouvert à l’année.
Info : 1 800 267-2744, 819 843-2744 ou www.tourisme-memphremagog.com

COMMENT S’Y RENDRE
Prendre l’autoroute 10 jusqu’à la sortie 115, puis s’engager sur la 112 Sud. Virer ensuite à gauche sur le chemin Roy. Le départ du sentier est situé au parc du Moulin, sur le chemin Roy. À noter qu’un autre point départ est situé au centre-ville de Magog. Accessible par la Route verte.




Afficher tous les textes de cette section