Publicité
Activité aquatique, Été, Hiver, Québec, Vélo de montagne

À cheval sur deux saisons – Partie 2

22-10-2018
Escapade - Bora Parc

Centre de jeux d’hiver Valcartier

L’hiver s’en vient… mais c’est encore l’automne! Dans le doute, qu’est-ce qu’on fait? Pourquoi pas un peu de tout pour profiter des deux saisons? Séries de 3 articles pour vous inspirer dans vos escapades automnales. 

Escapade - Bora parc 2

Escapade au Bora parc

Québec / Bora Parc

POLYNÉSIE-EN-QUÉBEC

Une parcelle de Polynésie à SaintGabriel-de-Valcartier ? On aura tout vu! Inauguré en grande pompe l’hiver dernier par le Village vacances Valcartier, le Bora Parc est un parc aquatique intérieur d’inspiration océanienne où il fait bon s’échapper des rigueurs de l’hiver québécois.

La température maintenue à 30 oC, l’absence de fenestration et l’ambiance tropicale (palmiers, palapas, salsa) suffisent à nous faire oublier que se trouvent, à quelques mètres à peine, un hôtel de glace et un centre de jeux d’hiver. L’illusion est (quasi) parfaite et saura charmer l’ensemble des membres de la famille.

Si les 14 glissades, les différentes piscines et le restaurant-terrasse s’adressent à tous, la vague de surf double, la première du genre à Québec, se destine surtout aux éternels enfants. C’est d’ailleurs ce qui nous amène, un matin de semaine, à revêtir maillot de bain et babouches afin d’apprendre à surfer. La mention de la plage horaire est importante: la fin de semaine, le complexe de 102 450 pi2 est régulièrement rempli au maximum de sa capacité, soit 1800 personnes.

L’apprentissage, qui s’effectue en compagnie d’instructeurs dynamiques, s’amorce à plat ventre sur une planche semblable à une luge d’eau: un bodyboard. Large et stable, elle permet de dompter la vague artificielle et de gagner en assurance. Prochaine étape: se mettre à genoux, ce qui met à l’épreuve sa confiance envers son propre équilibre – et permet d’expérimenter une première débarque! Tels des pantins désarticulés, nous sommes projetés à l’arrière, où nous atterrissons en douceur.

Même s’il est plus difficile, le passage sur une planche de surf miniature s’effectue relativement bien. L’instructeur nous aide avec une corde et nous prodigue maints conseils : «Abaisse ton centre de gravité», «Plie les genoux », «Mets davantage de poids sur ta jambe arrière», et ainsi de suite. En l’espace de quelques secondes, nous dominons la vague. Jubilatoire!

À FAIRE

Centre de jeux d’hiver Valcartier

Avec ses 35 glissades sur neige, ses pistes de rafting sur neige, ainsi que ses pistes ultrarapides pour amateurs de vitesse, la réputation du centre de jeux d’hiver du Village vacances Valcartier n’est plus à faire. On y va préférablement avant de visiter les glissades d’eau intérieures, question d’apprécier pleinement le contraste de températures entre les deux expériences. Ouvert du mois de décembre au mois de mars.

www.valcartier.com

E47 ÉcoSentiers

Fatbike au E47 ÉcoSentiers

Québec / E47 ÉcoSentiers

«FATTER» ENTRE PÈRE ET FILS

Gilles Morneau n’est pas juste un fan fini de fat bike ; c’est aussi un guide hors pair qui connaît les pistes de E47 ÉcoSentiers comme le fond de sa poche. Normal puisque, depuis cinq ans, lui et de nombreux autres tripeux de bécane dodue développent frénétiquement les 25 km de ce réseau qui sillonne les environs de Lac-Delage et de Stoneham, au nord de Québec.

Des heures, on devine qu’il en a passé de nombreuses à tracer, à ouvrir, puis à rouler les Pètepisrépète, Tantquàyêtre et autres sentiers aux noms tout aussi originaux. Ça se ressent d’ailleurs dans l’enthousiasme dont il fait preuve en me faisant faire un tour du propriétaire, par une matinée de mars aux conditions 10/10. Puits sans fond d’expressions colorées (vous savez ce que c’est, un «botteux d’Amérique»?) et d’anecdotes diverses, Gilles Morneau incarne à merveille l’esprit de E47 : cool, détendu. Mais, surtout, dénué de superficialité.

Ici, tout est pensé pour décupler le facteur plaisir des «fatteux». Les pistes, merveilleusement bien entretenues, ne sont ni trop «autoroutes» ni trop «trail-de-bois-pour-kamikazesseulement ». Tantôt ondulantes, toujours bien rythmées, parfois bien à pic, elles savent tenir en haleine, sans toutefois être inaccessibles au quidam qui enfourche un fat pour la première fois. Même quelqu’un qui ne sait pas piloter un monstre à pneus surdimensionnés, comme l’auteur de ces lignes, y trouve son compte.

N’hésitez pas à faire comme les 500 personnes qui ont pris un abonnement la saison dernière et venez vous aussi triper cet hiver. La mecque du fat bike au Québec, c’est au pays de Régis Labeaume qu’elle se trouve.

SAVIEZ-VOUS QUE…

Le nombre 47 dans «E47 ÉcoSentiers» fait référence au 47e parallèle, qui passe directement à cet endroit. L’appellation ÉcoSentiers, quant à elle, volontairement teintée d’une aura verte, est une manière sympathique de signifier que le réseau de sentiers du domaine est consciencieusement aménagé. En tout cas, le nom E47 ÉcoSentiers est certainement moins impersonnel que son ancienne appellation: sentiers du lac Delage…

 

ON RECOMMANDE

Popcycle 47

Fort de son succès éclatant lors de ses deux premières éditions, ce festival hivernal de plein air revient à la mi-février 2018. La programmation de cette grande fête du fat bike et de la raquette comprend entre autres un triathlon (course à pied, fat bike et raquette) ainsi qu’une randonnée nocturne en bécane dodue, en raquettes ou en bottes. Une panoplie d’exposants seront présents afin de faire découvrir du matériel pour s’éclater dehors l’hiver. Le coût d’entrée est dérisoire: cinq malheureux dollars.

www.facebook.com/Popcycle47

 

REPÈRES

E47 ÉcoSentiers 26, rue du Pied-des-Pentes, Lac-Delage

www.e47.ca

Les droits d’accès à ce paradis du fat bike sont de 7,83$ par adulte et de 5$ pour les 7 à 17 ans. On peut les acquitter sur place ou en ligne, de manière à économiser un peu de temps et de rouler plus longtemps.

Publicité