Publicité
Camping, Été, Québec

Belles histoires du pays… vues d’en haut

19-08-2018

Ça ne fait que trois ans que la douzaine de Refuges perchés sont installés en bordure du lac Cordon, pas très loin de Saint-Faustin Lac Carré, dans les Laurentides. Mais déjà, leurs propriétaires prévoient pratiquement doubler la mise, d’ici l’an prochain, en attaquant l’autre rive du lac. De ce côté, des promontoirs rocheux permettront d’installer les petits chalets (tout étant relatif, puisqu’on peut camper à deux, quatre ou six personnes, au choix) à flanc d’eau, suspendus comme ces abbayes plusieurs fois centenaires d’Europe.

À l’exception qu’ici, c’est du bon vieux camping québécois : les chalets sont la plupart sur pilotis, ce qui leur confère un point de vue assez agréable vers le lac. Chaque chalet est unique, avec sa terrasse, sa passerelle ou son escalier qui le démarque des voisins. Ils sont aussi plutôt bien isolés, une petite heure suffisant à réchauffer l’intérieur, l’hiver. L’été, le couvert feuillu coupe les rayons et rend l’espace moins chaud qu’une tente en plein soleil.

À l’intérieur, c’est minimaliste : un ou deux chambres, un comptoir avec évier qui se déverse dans un seau qu’on doit ensuite aller vider dans un réservoir d’eaux grises, et un peu d’espace pour installer son équipement de cuisine, ou, au choix, le brûleur au propane fourni par le site. On peut aussi louer une (coûteuse) batterie qui animera la grosse ampoule à DEL pendue au plafond, mais les chandelles et autres éclairages qu’on apporte soi-même suffisent amplement. Les toilettes sèches (mais étonnamment propres) sont situées à quelques dizaines de mètres de là.

À mi-chemin entre une tente Huttopia et un véritable prêt-à-camper de la Sépaq, un refuge haut perché n’est pas tout équipé mais protège efficacement des éléments, conservant quand même un certain esprit du camping classique tout en éliminant les inconvénients les plus évidents.

escapade refuges perchés

Canot, rando. dodo

Le site en tant que tel est juste assez reculé pour être tranquille, même si par temps nuageux, on peut entendre l’autoroute. Ça n’enlève pas grand-chose aux sentiers de randonnée qui permettent de faire le tour des différents lacs du site, le plus long demandant une heure ou deux de marche en forêt. En d’autres mots, c’est parfait pour entraîner les enfants.

Même chose pour le lac : comme on peut louer un canot pour transporter ses effets de l’accueil jusqu’au refuge, on peut ensuite pagayer à loisir sur un lac qui semble tout indiqué pour l’initiation des jeunes et nouveaux canotiers.

Et à la fin de la journée, on n’a qu’à prendre place sur la terrasse, le temps d’allumer de feu, de faire quelques grillades, et de créer une ambiance de terrasse qui ne serait pas hors-contexte en plein cœur du village de Mont-Tremblant. À l’exception qu’ici, les voisins sont des pic-bois et des écureuils plutôt que d’autres propriétaires de chalet…
 

Repères

Refuges Perchés Mont-Tremblant
5000 Chemin du Lac Caribou, Saint-Faustin-Lac-Carré
www.refugesperches.com

À faire
Le site est idéal pour décrocher du cellulaire et même du WiFi et de la routine quotidienne sans s’enfoncer trop profondément dans le bois. Mais comme il n’est qu’à quelques minutes de Mont-Tremblant, il peut devenir intéressant de traîner les vélos pour ajouter une excursion dans la fameuse montagne, en plus du canot et de la randonnée que le site propose.

On recommande
De demander des détails sur les refuges disponibles, car comme aucun n’est identique, il y a en a probablement un qui fera plus votre affaire que les autres. Qu’il s’agisse seulement de passer la nuit, ou plutôt d’y rester quelques jours afin de profiter de la vue, ça affecte la nature du chalet qui fera le mieux l’affaire…