Publicité
Été, Québec, Randonnée

Coin de paradis recherche randonneurs

27-08-2018

Bien qu’intimidant – on parle ici d’une randonnée d’environ 8 heures —, le plan avait un mérite évident : celui d’aller à la découverte de sentiers méconnus, car éloignés de la route 138. Qui plus est, comme l’aventure était prévue en pleine saison des couleurs, il n’y avait pas de chance de croiser les hordes de touristes en gougoune qui envahissent normalement la région à ce moment-ci de l’année. Quelqu’un a dit Acropole des Draveurs?

Après une ascension sportive du sentier l'Expert, lequel est parsemé d'obstales à culbuter ainsi que de cordes pour se hisser, nous voilà enfin au sommet sud des Morios. Une vue d’anthologie s’offre alors à nous. De l’arête rocheuse, bien au-dessus de la cime des arbres, nous dominons l’entièreté du pays de Menaud, apercevant même au loin le fleuve Saint-Laurent. Impossible de détourner le regard : le panorama, qui se déploie sur 360 degrés, n’en laisse tout simplement pas l’option. En un mot comme en mille : vertigineux.

Du sommet nord, que nous gagnons après nous avoir longuement baladé sur le promontoire des Morios, nous piquons dans les terres. Les prochaines heures ne seront que succession de petits sommets chauves (de la Perdrix, du Lièvre, etc.) entrecoupés de montées pas piquées des vers et de descentes qui nous catapultent des centaines de mètres plus bas, dans une mer de sapins. Le sentier, vierge, est visiblement peu fréquenté. Une chance que des balises nous ramènent par moments dans le droit chemin!
 

Repères

Morios
De la route 138, s’engager sur la rue Principale pendant 10 km. Vous traverserez ainsi le petit village de Saint-Aimé-des-Lacs et passerez devant le Dépanneur du Lac Brûlé (262, rue Principale), où vous devez vous acquitter des frais de 5 $ pour accéder aux sentiers. Tournez ensuite à gauche sur le chemin du Pied-des-Monts, sur 14 km. Vous arriverez éventuellement au stationnement du lac Boudreault.
association-pieddesmonts.com

À SAVOIR
Les Morios : pourquoi?
Selon la Commission de toponymie du Québec, le « morio » est le nom vernaculaire du « nymphalis antiopa » qui est une espèce de papillons bruns à rayures blanches qu’on retrouve en abondance dans ce secteur de la région de Charlevoix.

À FAIRE
Héli-Charlevoix
Vous êtes plus du genre contemplatif qu’actif? Héli-Charlevoix a peut-être ce qu’il faut pour vous. L’entreprise basée à Baie-Saint-Paul offre 365 jours par année divers forfaits d’aventure et d’observation dans les environs de Charlevoix. Dans l’un de ceux-ci, Saveur en hauteur, l’équipe de Héli-Charlevoix vous dépose au sommet sud du mont des Morios afin que vous puissiez y pique-niquer. Une belle manière de se remplir la panse de produits du terroir charlevoisien (inclus) en vous rinçant les yeux de panoramas de la région d’où ils proviennent.

Publicité