Publicité
Été, Québec, Vélo

La Route des vins sur deux roues

11-08-2018

Évidemment, la route étant particulièrement bien signalisée, il n’est pas difficile d’improviser sa propre route. Entre Brigham, Dunham et Frelighsburg, il se passe rarement plus d’une dizaine de kilomètres entre deux vignobles. Ceux-ci offrent évidemment des visites et des dégustations sans réservation, puisque dans la plupart des cas, les ventes directes générées par ces visites sont leur principal gagne-pain.

Une agence comme Kava Tours prendra toutefois soin de réserver des visites à des heures précises pour les cyclistes qui aiment moins l’improvisation. Les circuits à vélo sont laissés à la discrétion des cyclistes, ce qui permet d’étirer le trajet quand on veut pédaler un peu plus à fond, ou à l’inverse, de prendre un raccourci si on oublie que le temps file. Et ça peut arriver : par exemple, les propriétaires du Val Caudalies vous expliqueront notamment comment ils en sont venus à créer le premier vermouth québécois, ce qui fera probablement dérailler votre horaire de la journée!

Sur l’étrier, on découvre des routes pas toujours parfaitement aménagées pour le vélo, mais où les automobilistes semblent assez respectueux. De toute façon, il ne manque pas de chemins de traverse pour couper court à cette cohabitation. En prime, on hérite de vues spectaculaires, comme celle au sommet du chemin Godbout, en route vers la cidrerie Union Libre, qui permet de voir jusqu’au Vermont, quand il fait beau.

Dunham vins

La dégustation est recommandée, mais avec modération, évidemment. Après tout, même si le trajet est assez court, il faut rester alerte jusqu’à la fin. Des sacoches sont aussi conseillées, car vous ne reviendrez pas de cette escapade les mains vides…
 

REPÈRES

Rue Principale, Dunham
Kava Tours vous proposera un horaire, mais la visite se fait en autonomie. Le départ se fait donc d’où vous le souhaitez, l’idéal étant de garer sa voiture sur la rue Principale de Dunham, pas très loin de l’église.
www.kavatours.com

À FAIRE

Du vermouth au cidre de feu, il n’y a qu’un tour de roue…
En 2017, on ne fait pas du vin québécois comme en 1997. Ça a beaucoup évolué… et la créativité est de mise. La Route des vins en compte plusieurs, mais il y en a deux qui semblent incontournables : le Val Caudalies et son vermouth sec, tout nouveau, ainsi que la cidrerie Union Libre, qui propose un «cidre de feu» à l’opposé des cidres de glace qui font la réputation de la région.
www.calcaudalies.com
www.unionlibre.com

ON RECOMMANDE 

Un sandwich pour la route
Selon votre horaire, vous pourriez être tentés de trimbaler votre lunch. À Dunham, l’Épicerie-Café Dunham vous concoctera des sandwichs à emporter qui feront amplement votre bonheur. En prime : le tout est fait à partir d’aliments locaux.
www.lepiceriecafedunham.ca