Publicité
Équipement

Guide d’achat Des canots d’eau calme

12-04-2011

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’évolution du canot doit beaucoup au matériel et aux activités pratiquées. Il est en effet amusant de constater que du point de vue de la conception, la tradition fait bonne figure Voici une sélection des meilleurs modèles, nouveaux ou classiques confirmés, disponibles sur le marché.

Question de forme…
La forme du canot lui confère ses qualités nautiques, mais elle a aussi d’autres influences. Un canot long aura une meilleure glisse et une vitesse de pointe plus grande. Il sera toutefois plus lourd à transporter une fois hors de l’eau et difficile à ranger entre les sorties. Sa largeur assure sa stabilité et sa capacité de charge, ce qui a aussi pour effet de le rendre plus lent et plus difficile à faire accélérer. Au surplus, sa largeur éloigne le pagayeur du plat-bord, ce qui rend l’activité de pagaie moins confortable.

Un canot profond (qui a un franc-bord important) est plus sec et possède une grande capacité de chargement. Il offre aussi plus d’emprise aux vents latéraux, ce qui est une nuisance plus que notable sur les grands plans d’eau.
Un canot d’eau calme est généralement peu gironné (faible courbure longitudinale en forme de banane), ce qui diminue sa manœuvrabilité mais augmente sa vitesse et améliore sa tenue de cap. Son fond est le plus souvent relativement plat au centre, pour plus de stabilité, et arqué vers les extrémités pour que l’embarcation conserve une bonne glisse.

Le bon dosage de tous ces éléments rend un canot agréable à pagayer lors d’une activité particulière. Malheureusement, le canot parfait n’existe pas. Au mieux, le canot de tous les compromis sera moyen dans tout.

… et de matériaux
Si plusieurs formes sont traditionnelles, les matériaux, eux, ont connu un développement extraordinaire. Les canots entoilés et ceux d’aluminium ont presque disparu, alors que ceux de bois (de cèdre surtout) se font assez rares. Aujourd’hui, on retrouve deux grandes catégories de matériaux: les thermoplastiques et les matériaux composites.
Les thermoplastiques, le plus souvent un assemblage de différents matériaux plastiques, sont surtout populaires pour les canots d’eau vive. Leurs indéniables qualités en font cependant aujourd’hui un matériau intéressant pour l’eau calme. Le fameux Royalex est en fait une marque de commerce pour un «sandwich» de feuilles de vinyle, d’ABS et de mousse. On en retrouve plusieurs versions, dont le Royalite, une version allégée et moins robuste. Un composite de polyéthylène et de mousse structurale est aussi utilisé, mais il est généralement plus mou et plus lourd que le Royalex.

De façon générale, les thermoplastiques sont très résistants aux chocs et nécessitent peu d’entretien. Ils sont toutefois assez lourds, ce qui rend difficile le transport du canot hors de l’eau. Ce matériau est aussi assez flexible, ce qui entraîne dans certains cas une déformation excessive de la coque en son centre lorsque le canot est sur l’eau. Une bonne conception permet toutefois de pallier ces problèmes, et les meilleurs fabricants offrent des canots de plastique d’une grande qualité et, qui plus est, abordables.
Quant aux matériaux composites à base de résine,ils combinent un peu de tout. On y retrouve la traditionnelle fibre de verre de même que les plus récentes fibres de kevlar et de carbone, auxquelles sont incorporées des mousses structurales et des résines performantes, le tout assemblé sous vide. Ce sont généralement des canots de poids moyen (fibre de verre) ou même légers (kevlar ou carbone), rigides, résistants à l’impact modéré et à l’abrasion. Les prix sont inversement proportionnels à leur masse…

D’accessoires aussi
Dans le choix des accessoires, on compte les plats-bords et les bancs. Les plats-bords sont de bois, d’aluminium recouvert de vinyle noir ou d’aluminium anodisé. La chaleur du bois, sa légèreté et sa résistance en font un matériau de choix qui se marie très bien à tous les matériaux mentionnés précédemment. Les plats-bords de vinyle sont les plus lourds, mais ce sont les plus robustes de tous et ils ne nécessitent aucun entretien. Ils se combinent bien aux thermoplastiques ou aux matériaux composites. Ceux constitués d’aluminium sont les moins agréables au toucher (froids ou chauds, bruyants et désagréables s’ils sont égratignés), mais ils sont très légers. On les retrouve surtout sur les canots de composites.

La forme des sièges moulés de style tracteur épouse le popotin. Par contre, ces sièges accumulent l’eau (à moins qu’ils ne soient percés en leur centre), ne respirent pas (ce qui contribue à rendre le fond de pantalon un peu moite…) et n’offrent qu’une position de pagaie, soit la position assise, les pieds devant soi. C’est ce siège moulé qu’on retrouve dans les canots rapides et certains monoplaces.

Le siège fait d’un treillis de sangles de nylon est le plus populaire et règle plusieurs problèmes énumérés précédemment. Il permet les positions assise ou agenouillée et rend même possible le déplacement de gauche à droite pour se rapprocher du plat-bord. Il offre toutefois moins de calage que le précédent, ce qui n’est habituellement pas un problème pour le canotage récréatif en eau calme.

Définir ses besoins
Pour ce qui est des activités qu’il est possible de pratiquer en canot, la diversité règne en maître. Question de simplifier, on pourrait classer le tout en quatre catégories: le canot-camping, les activités récréatives, comme la pêche et la chasse, la pratique en solo et les activités générales, pratiquées au chalet par exemple.

Bon. Maintenant qu’on est charmé par les formes sensuelles d’un canot et que toutes les activités indémodables qu’on peut pratiquer satisfont son rationnel, peut-on se le payer? Évidemment, il faut s’acheter quelques accessoires afin de pouvoir pratiquer toute forme de canotage d’eau calme. Voici un bref aperçu du budget à allouer à la pratique du canot d’eau calme.

Budget à prévoir pour l’embarcation et les accessoires
 

Équipement obligatoire Coût approximatif ($)
Canot De 850 $ à 3000 $
Aviron De 80 $ à 300 $
Veste de flottaison (une par passager) De 150 $ à 400 $ pour deux unités
Trousse de sécurité:
corde flottante de 15 m, sifflet, écope
30 $ à 150 $
Sous-total De 1110 $ à 3850 $

 

Équipement facultatif  
Aviron supplémentaire De 40 $ à 150 $
Barres de toit pour le transport sur l’automobile 250 $
Deux sacs étanches 40 $
TOTAL De 1440 $ à 4290 $

Les modèles présentés ici, répartis selon l’activité visée, ont retenu notre attention. Certains sont nouveaux, d’autres sont des indémodables.

A- POUR LE CANOT-CAMPING


Fabricant: Esquif
Modèle: Avalon
Longueur: 4,92 m (16’ 2’’) Largeur maximale: 86,3 cm (34’’)
Girons av. et arr.: 5,8 cm (2’’)
Matériau de la coque: Royalite Matériau des plats-bords: vinyle
Profondeur: 38,1 cm (15’’) Masse: 26,76 kg (59 lb)
Forme de la coque: V arrondi Siège: frêne et sangles de nylon
Prix suggéré par le fabricant: 1650 $
L’Avalon est un petit canot pour faire du camping ou toute autre chose. Il a l’avantage d’être agile sur l’eau et facile à transporter hors de l’eau compte tenu de sa légèreté. Très agréable et prévisible, ce canot est facile à aimer. On peut même le pagayer en solo avec plaisir, puisqu’il est équipé d’un barrot trois quarts surbaissé pour s’y agenouiller. Il ne dédaigne pas non plus un petit rapide modéré… Sa capacité de charge est toutefois limitée, si bien qu’il faudra y penser à deux fois avant d’apporter l’évier de cuisine!


Fabricant: Evergreen
Modèle: Maple
Longueur: 5,21 m (17’ 1’’) Largeur maximale: 86,4 cm (34’’)
Girons av. et arr.: 2,5 cm (1’’) Capacité: 566 kg (1250 lb)
Matériaux de la coque: fibre de verre, Everteck, kevlar Matériaux des plats-bords: bois, aluminium
Profondeur: 35,6 cm (14’’) Masse: 32, 27,6 et 23 kg (71, 61 et 51 lb)
Forme de la coque: V arrondi Siège: bois et sangles de nylon
Prix suggéré par le fabricant: 1200 $ à 2600 $ selon les matériaux
Le Maple est un canot pour les grandes expéditions. Il est long sans être très large, ce qui contribue à en faire un bateau possédant une bonne glisse et surtout une bonne vitesse pour ces longues journées où les kilomètres s’additionnent. Sa faible profondeur limite le fardage (emprise au vent) et, malgré sa taille, il sait être léger vu la présence de kevlar. Il est cependant à réserver à ceux qui en ont les moyens et qui pagaient à deux; en effet, le soliste peinera à le faire avancer. Note aux amateurs de matériaux traditionnels: Evergreen est un des rares fabricants à proposer quelques modèles en cèdre et en canevas.

B- POUR LA PRATIQUE EN SOLO


Fabricant: Esquif
Modèle: Breeze
Longueur: 4,55 m (14’ 11’’) Largeur maximale: 71 cm (28’’)
Girons av. et arr.: 1,3 cm (0,5’’)
Matériau de la coque: Royalite Matériau des plats-bords: vinyle
Profondeur: 34,3 cm (13,5’’) Masse: 24 kg (53 lb)
Forme de la coque: asymétrique Siège: frêne et sangles de nylon ou mousse
Prix suggéré par le fabricant: 1425 $
Robuste et léger, ce canot en Royalite pour le soliste. Son design asymétrique est plaisant à regarder, mais ce n’est pas tout: ses francs-bords fortement frégatés (les côtés rentrent vers l’intérieur près des plats-bords) se combinent à un choix de sièges, tous deux ajustables, pour favoriser une position de pagaie confortable et efficace. Un bateau qui fera tourner les têtes…


Fabricant: Quessy
Modèle: Épervier
Longueur: 4,62 m (15’ 2’’) Largeur maximale: 12 cm (31’’)
Girons av. et arr.: 3,8 cm (1,5’’) Capacité: 250 kg (550 lb)
Matériaux de la coque: fibre de verre, kevlar, carbone Matériaux des plats-bords: bois, vinyle
Profondeur: 30,5 cm (12’’) Masse: environ 23 kg (environ 50 lb)
Forme de la coque: asymétrique Siège: bois et sangles de nylon
Prix suggéré par le fabricant: 860 $ pour la version en fibre de verre
L’Épervier est un bateau pour connaisseur. Sa coque effilée et son giron en font un canot agile et performant. Sa faible profondeur au centre limite la capacité de charge, mais elle le rend plus facile à maîtriser par grands vents. C’est un canot agréable à utiliser pour jouer sur l’eau – pour faire du canotage artistique, par exemple – ou pour s’entraîner à fond.

C- POUR LES ACTIVITÉS RÉCRÉATIVES


Fabricant: Esquif
Modèle: Héron
Longueur: 4,4 m (14’ 6’’) Largeur maximale: 96,5 cm (38,5’’)
Giron av.: 7 cm (2,75’’)
Matériau de la coque: Royalex Matériau des plats-bords: bois
Profondeur: 35,5 cm (14’’) Masse: 31,3 kg (69 lb)
Forme de la coque: bout carré Siège: frêne et sangles de nylon
Prix suggéré par le fabricant: 1750 $
Le Héron est un bateau robuste, stable et… silencieux. Idéal pour les activités de pêche, de chasse ou d’observation et de photographie de la faune, il peut facilement être équipé d’un petit moteur en raison de son extrémité carrée à l’arrière. Doté d’un troisième banc central, il sait être polyvalent et discret; d’ailleurs, il est disponible en couleur camo!

Fabricant: Mad River
Modèle: Explorer 14
Longueur: 4,4 m (14’ 6’’) Largeur maximale: 91 cm (36’’)
Girons av. et arr.: 6 cm (2,25’’) Capacité: 386 kg (850 lb)
Matériau de la coque: Triple tough Matériau des plats-bords: bois ou vinyle
Profondeur: 37 cm (14,5’’) Masse: 38 kg (82 lb)
Forme de la coque: V arrondi Siège: bois et sangles, plastique moulé
Prix suggéré par le fabricant: 950 $
L’Explorer 14 reprend les formes du classique Explorer, qui ont fait son succès.. Il propose toutefois une coque plus courte, plus stable et plus large. Sa petite taille et son fort giron en font le bateau de choix pour manœuvrer dans les marais. Sa coque faite d’un «sandwich» de polyéthylène et de mousse structurale est très robuste et ne nécessite pas d’entretien. Malgré son petit gabarit, il peut être chargé lourdement: c’est une bête de travail. Il en a d’ailleurs le poids.

D- POUR LE CHALET


Compagnie: Mad River
Modèle: Explorer 16
Longueur: 4,86 m (15’ 11’’) Largeur maximale: 90 cm (32,25’’)
Girons av. et arr.: 6 cm (2,25’’) Capacité: 500 kg (1100 lb)
Matériau de la coque: Royalex Matériaux des plats-bords: vinyle, bois
Profondeur: 37 cm (14,5’’) Masse: 29 kg (65 lb)
Forme de la coque: V arrondi Siège: bois et treillis d’osier ou sangles de nylon, plastique moulé
Prix suggéré par le fabricant: de 1560 $ à 1960 $ selon les matériaux
L’Explorer 16 se passe d’introduction. Des générations de canoteurs en ont apprécié la valeur. C’est un canot à l’aise dans plusieurs situations: en eau calme ou dans de faibles rapides, en solo ou en duo. D’une longueur modérée et d’un poids raisonnable, son étroitesse aux plats-bords encourage une bonne position de pagaie. Malgré sa modeste taille, il sait transporter les bagages ou toute la famille de façon sécuritaire et très prévisible. Sa légendaire polyvalence a toutefois été créée au détriment de ses performances. Un canot qui sait faire tout est forcément moyen dans tout.


Fabricant: Quessy
Modèle: Country 151
Longueur: 4,57 m (15’) Largeur maximale: 91,5 cm (36’’)
Giron: léger… Capacité: 295 kg (650 lb)
Matériau de la coque: fibre de verre Matériau des plats-bords: PVC
Profondeur: 35,6 cm (14’’) Masse: 29,4 kg (65 lb)
Forme de la coque: fond plat, V arrondi aux extrémités Siège: bois et sangles de nylon
Prix suggéré par le fabricant: 820 $
Le Country 151 est le canot de chalet typique. Comme il est stable et robuste, abordable et spartiate, on ne craint pas trop de laisser les enfants partir avec ou de le passer au beau-frère qui fait du canot «depuis qu’il est tombé dedans quand il était petit»… Équipé d’une fausse quille pour rigidifier sa coque large et à fond plat, il montre un design traditionnel. Le chien s’y sentira tout à fait à l’aise pendant qu’on y fait une sieste, au beau milieu du lac.

Repères
Fédération québécoise du canot et du kayak
http://www.canot-kayak.qc.ca

Fabricants
http://www.madrivercanoe.com
http://www.canotsquessy.com
http://www.evergreencanoe.com
http://www.esquif.com

 

Publicité