Publicité
Équipement

Prenez une pause

26-06-2018

Quoi de plus agréable que de sentir une brise douce et chaude caresser notre peau alors qu’on est bien étendu au soleil et que des effluves aux notes florales viennent chatouiller nos narines. Agréable, jusqu’à ce qu’une armée de maringouins décide de passer à l’attaque, que le soleil nous fasse suer à grosses gouttes ou que, justement, de grosses gouttes de pluie nous tombent dessus.

Afin d’ajouter un peu de confort à notre moment détente, certains articles font toute la différence. Avec la collaboration du personnel de La Cordée, j’ai trouvé du matériel qui permet de transformer une pause bien ordinaire en une séance de relaxation digne de ce nom.

Bien assis

Il semble bien loin le temps où les seules options pour s’asseoir à l’extérieur se limitaient à prendre place par terre, à l’indienne, ou d’emprunter les « chaises de parterre » de grand-maman. Le fabricant Alite est un pionnier dans le domaine de la chaise de plein air. Il offre un bon choix de modèles et de couleurs, et utilise des matériaux de qualité et d’une conception soignée.

Mayfly d'Alite

Chaise Mayfly, d’Alite

www.alitedesigns.com

La Mayfly est une chaise pour le pleinairiste sérieux. Dans sa pochette de rangement, elle occupe un volume si petit et pèse si peu qu’il est facile de l’ajouter dans les bagages de canot-camping. Hors de sa pochette, son assemblage est intuitif et rapide, grâce à des codes de couleur aux extrémités des tubes d’aluminium.

Côté matériaux, on note la qualité de l’ensemble : les tubes sont robustes et s’emboîtent bien, le tissu est solide mais souple. Les coutures sont résistantes, particulièrement au niveau des pochettes recevant l’armature, et, détail intéressant, ces dernières sont matelassées afin d’éviter d’éventuels points de pression désagréables.

Une bande de filet sur l’assise assure une bonne respirabilité, mais on peut parfois sentir Le siège est compact. Avec une profondeur de seulement 30 cm (de 40 à 50 cm pour une chaise ordinaire), l’appui sous les cuisses est minimaliste. Les personnes de forte carrure pourraient se sentir un peu à l’étroit dans cette chaise. Même si la hauteur du dossier assure un bon soutien au dos en arrivant tout juste sous les épaules, la position très inclinée vers l’arrière rend difficile de manger avec son assiette posée sur une table basse devant soi.

Le dégagement au sol n’est que de 9 cm, ce qui limite un peu la position des jambes, mais la stabilité est ainsi accrue. La chaise présente un empattement généreux de 25 cm. L’armature prévoit la possibilité de basculer vers l’arrière. Des embouts sphériques amovibles, en plastique noir, sont même prévus aux points de contact avec le sol afin d’éviter l’usure, mais aussi les glissades inopportunes ou les bruits désagréables.

Un support en U procure une stabilité avant-arrière intéressante, au besoin. On a préféré la laisser en place puisqu’elle permet à la chaise de se tenir droite toute seule et offre une stabilité bienvenue pour éviter de se brûler avec le café du matin.

Somme toute, cette chaise compacte est confortable et de bonne qualité. Sa position très basse et inclinée ne plaira cependant pas à tous, en toutes occasions.
 

Masse 726 g
Matériaux Polyester antidéchirure de 210D et 450D, aluminium de série 7000
Dimensions
Pliée : 29 cm (longueur) x 11 cm (diamètre)
Assemblée : 52 cm (hauteur) x 52 cm (largeur) x 38 cm (profondeur)
Capacité de charge 113 kg
Prix 118 $

Mantis d'Alite 

Chaise Mantis, d’Alite

www.alitedesigns.com

Similaire à la Mayfly, le modèle Mantis se distingue avec son pied à quatre petites pattes. Pas de possibilité de basculer, comme avec la Mayfly. Un peu plus volumineuse, elle privilégie le confort en misant sur la portabilité. Attention, toutefois : les pattes offrent plus de stabilité, mais en raison de la petite surface de contact avec le sol et de la hauteur plus élevée de la chaise, celles-ci pourraient s’enfoncer plus facilement dans un sol meuble.

Comme elle offre plus de dégagement entre le siège et le sol, avec une hauteur de 16 cm, il est plus aisé de s’y asseoir ou de s’y relever, et permet de varier les positions pour les jambes. Le dossier, avec ses 53 cm, est aussi un peu plus haut.

Une fois qu’on est assis, cette hauteur entraîne plus de flexion de l’armature, surtout en diagonale. Aucune crainte de casser le tout, toutefois. La hauteur et la stabilité supérieures nous rapprochent d’une chaise « normale », mais la position inclinée vers l’arrière est tout de même notable.

La Mantis plaira donc aux personnes qui recherchent une position un peu plus élevée et stable, au détriment de la masse. Une chaise de qualité agréable à utiliser.
 

Masse 816 g
Matériaux Polyester antidéchirure de 210D et 450D, aluminium de série 7000
Dimensions
Pliée : 28 cm (longueur) x 12 cm (diamètre)
Assemblée : 74 cm (hauteur) x 55 cm (largeur) x 56 cm (profondeur)
Capacité de charge 113 kg
Prix 130 $

HamacPhoto: Deposit

Bien allongé

Pour aller s’étendre au grand air, il nous faut des articles hyper légers à transporter, question de ne pas avoir d’excuse. Mais la légèreté a un prix : une certaine fragilité. Un hamac – l’exemple même du farniente – et un matelas de sol innovateur constituent deux articles au succès garanti.

Hamac ENO

Hamac Sub7, de ENO

www.eaglesnestoutfittersinc.com

La compagnie américaine ENO (Eagles Nest Outfitters) est bien connue pour la qualité de ses hamacs. Le Sub7 est un modèle ultraléger, pour une personne. On a trouvé moins lourd, mais son poids plume et sa petite pochette de transport en font un hamac à trimballer partout.

Au déballage, on est agréablement surpris par la douceur et la souplesse du tissu. À l’usage, il s’avérera aussi respirant et demeurera confortable même sur la peau nue. Cependant, au contact de matériaux abrasifs, comme le roc ou l’écorce d’un arbre, il semble facile de tirer des fils ou même de perforer le tissu. Purement esthétique, toutefois.

L’extrémité du hamac est constituée de cordelettes tressées et de mousquetons d’aluminium légers et robustes. La coupe du hamac est bien dessinée. Aucune couture ne vient faire de points de pression, et la légère élasticité du tissu ajoute au confort. Selon l’angle d’inclinaison des sangles de suspension, le hamac se referme plus ou moins sur soi, mais il est toujours possible de sortir les bras ou les jambes sans se sentir enfermé. Son étroitesse limite les positions allongées. La position la plus confortable est certainement longitudinale, alors qu’elle est acceptable en diagonale, et que de travers, on se retrouve assis plutôt que couché.

La pochette de rangement, du même tissu que le hamac, est suffisamment ample et se referme par un simple cordon. Elle reste accrochée au hamac en son centre, et lorsque ce dernier est suspendu, elle devient une pochette de rangement pratique, à portée de main.

ENO propose des sangles de suspension Helios, robustes et larges (dans le but de protéger l’écorce des arbres), légères et faciles à manipuler. Le système, un blocage de type épissure autobloquante (bury splice, vendu par paires), est constitué d’une combinaison de sangles en polyester (plus léger que le nylon) et d’une corde tressée ultra compacte. Avec le polyester, par contre, il est plus facile de tirer des fils, en raison de son tressage plus lâche. Encore ici, pas d’inquiétude pour ce qui est de la solidité de l’ensemble. Le mode d’ajustement est original et simple d’utilisation. À une sangle tressée de 1,30 m s’ajoute une section ajustable sur une longueur de 0,20 à 1,17 m.

Le Sub7 est un hamac léger et confortable. Ajoutons-y le système de sangles Helios et nous avons ici un poste de relaxation mobile de première qualité.
 

Hamac
Masse 184 g
Dimensions
Dans son sac : 10 cm x 10 cm
Ouvert : 267 cm x 119 cm
Matériaux Taffetas de nylon antidéchirure de 70D, cordes tressées avec pointe en nylon Dyneema et mousquetons en aluminium 7075-T6
Capacité de charge 136 kg
Prix 90 $

Sangles
Masse 116 g
Dimensions 3,28 m x 2,5 cm
Matériaux Polyester et polyester tressé Dyneema
Capacité de charge 136 kg
Prix 45 $

 Hamac sea to summit ultralight

Hamac Ultralight, de Sea to Summit

www.seatosummitusa.com

Sea to Summit ne cesse d’étonner avec ses conceptions originales. Le fabricant australien continue dans cette voie en proposant un hamac surprenant. Affichant fièrement le fait que l’Ultralight est le hamac le plus léger sur le marché (n’a-t-on pas déjà entendu ça ?), il semble en effet que ce soit le cas en ce moment.

La pochette de nylon imprégnée de silicone Ultra-Sil protège le hamac de l’eau. Elle est munie d’un système de compression intégré. Suffisamment ample pour ne pas se battre avec elle lors du rangement du hamac, elle offre aussi assez d’espace pour y mettre des sangles de suspension. Autre particularité : la pochette, qui reste fixée à une extrémité du hamac, ne peut donc pas servir d’accessoire de rangement lorsque celui-ci est déployé.

Il faut relire l’étiquette afin de s’assurer du tissu utilisé pour la confection de ce hamac, car il a l’apparence d’un filet moustiquaire. Sa couleur grise (le jaune est aussi offert) ne fait que contribuer à l’illusion puisqu’il est fabriqué avec un nouveau tissu de nylon monofilament. Au toucher, c’est un peu rugueux et pas très souple, mais une fois qu’on est allongé, on apprécie sa respirabilité. Résistant, il semble peu sensible à l’abrasion ou même aux déchirures.

La coupe sans coutures est confortable, mais la position longitudinale standard peut devenir un peu roulante en raison de la tension trop grande au centre du hamac. Ses extrémités possèdent une solide sangle en nylon cousue au tissu et par une boucle en aluminium qui facilite l’usage des sangles de suspension propres à la compagnie. Il est toutefois possible d’utiliser un mousqueton en aluminium, si on le désire.

Ces sangles sont étroites (il faudra prévoir ajouter l’accessoire de protection Tree Protector ou glisser un chiffon entre l’écorce de l’arbre et la sangle), mais le tressage de nylon serré inspire confiance. La beauté du système vient de la boucle en acier qui se fixe aisément à celle intégrée au hamac et permet un ajustement de la tension par glissement.

L’ensemble compact Ultralight de Sea to Summit bat des records de légèreté tout en demeurant robuste, efficace et durable. Il y a toutefois un prix à payer pour toutes ces qualités !
 

Hamac
Masse 155 g
Matériaux Nylon 66 monofilament antidéchirure et aluminium de série 6061
Dimensions 2,6 m x 1,2 m
Capacité de charge 135 kg
Prix 120 $

Sangles
Masse 170 g
Dimensions 3 m (longueur) x 15 mm (largeur) x 3 mm (épaisseur)
Matériaux Nylon non extensible et acier anodisé
Capacité de charge 90 kg par sangle
Prix 30 $

Matelas sea to summit

Matelas de sol Ultralight, de Sea to Summit

www.seatosummitusa.com

Les matelas de sol se déclinent en trois catégories : les matelas de mousse à cellules fermées, les autogonflables et les gonflables. Avec le retour en force des matelas gonflables ces dernières années, on était en droit de s’attendre à quelques nouveautés. Sea to Summit en propose un à la fois compact et confortable. Tout un défi !

Tout petit dans son sac de rangement, il est composé d’une tissu doux au toucher, mais qui présente un aspect de plastique. Cette sensation un peu collante ne nous emballe pas trop. On y penserait aussi à deux fois avant de l’étendre directement au sol, sans aucune protection dessous. Par chance, le matelas vient avec une trousse de réparation contenant six pièces autocollantes ainsi qu’une valve de rechange. Autre détail : ce tissu est glissant, alors il suffit d’une pente légère pour que le sac de couchage dérape.

Sa valve à deux fonctions est géniale à utiliser : on peut le gonfler avec la bouche, mais surtout y connecter un sac-pompe Air Stream de 20 litres. Quatre ou cinq coups suffisent pour le gonfler. Le matelas est construit d’une seule couche de cellules Air Sprung, une technologie qui fait la réputation de Sea to Summit. Malgré cette unique couche, on sent les bienfaits des cellules, surtout lorsqu’on roule sur le côté.

La valve permet facilement d’ajuster la pression en permettant un dégonflage partiel ou complet, auquel cas le matelas se dégonfle très rapidement.

La coupe momie offre une largeur de 63 cm à la tête et 42 cm aux pieds, ce qui est suffisant pour un adulte.

Si la légèreté est une priorité, il est certain que le matelas Ultralight devrait figurer sur votre liste d’achat. Mais il faut être conscient de ses limites.
 

Masse 495 g (taille large)
Matériau Nylon antidéchirure de 40D
Dimensions
Déplié : 198 cm (longueur) x 64 cm (largeur) x 5 cm (épaisseur)
Roulé : 7,5 cm x 20 cm
Cote d’isolation R. 0.7
Prix 150 $

Sac pompe sea to summit

Sac-pompe Air Stream, de Seat to Summit

www.seatosummitusa.com

Se munir de ce sac-pompe Air Stream ne devrait même pas être une option. L’usage vous en convaincra. Cette pompe est à la fois super efficace pour gonfler tout matelas de sol et n’occupe à peu près pas de place. Mieux encore, il peut servir de sac de rangement !

On adore ça, les articles ayant deux fonctions. Son volume suffit à gonfler rapidement le matelas, et sa base ovale munie d’une petite cordelette sur laquelle déposer le pied stabilise le sac durant la poussée. Somme toute, un accessoire pas si accessoire que ça…
 

Masse 48 g
Dimensions
Gonflé : 26 cm x 20 cm x 63 cm
Plié : 16 cm (longueur) x 5 cm (diamètre)
Volume
Gonflé : 20 L
Matériau Ultra-Sil de 15D
Prix 39 $

Neo air all season

Matelas de sol NeoAir All Season SV, de Therm-a-Rest

www.thermarest.com

Le NeoAir All Season est un matelas de sol confortable et chaud, qui offre une cote d’isolation supérieure pour les nuits plus froides.

Dans son sac de rangement, le matelas occupe un volume notable, mais tout de même très facile à gérer. En revanche, il promet plus de confort et de chaleur. Son tissu est doux au toucher er se révèle suffisamment antidérapant pour ne pas glisser. Rectangulaire et relativement étroit, il est aussi offert en version plus large.

Sa valve à gonflement rapide  SpeedValve consiste en une large ouverture à laquelle s’ajoute une jupette antiretour. Il suffit de maintenir l’ouverture à quelques centimètres de notre bouche et de souffler à l’intérieur. À mi-parcours, on roule le tout pour repousser l’air vers l’extrémité du matelas et on poursuit. Avec seulement cinq ou six bonnes expirations (rien pour hyperventiler), le matelas est gonflé. Wow ! Le dégonflage est encore plus rapide avec cette grande ouverture. Double wow !

Après une période prolongée en position couchée, aucune perte de pression n’a été détectée, quand les bandelettes sont repliées plusieurs fois sur elles-mêmes. La traditionnelle SuperValve Therm-a-Rest facilite la gestion de la pression, que ce soit pour le gonflage ou le dégonflage. Bref, un système qui élimine la nécessité de prévoir une pompe.

Étendu de tout son long sur le matelas, le confort est exceptionnel. On peut varier la pression sans toucher le sol, en roulant sur le matelas. Malheureusement, c’est bruyant ! De plus, sa structure, composée de boudins transversaux, nous repousse au sol, vers les extrémités.

Le NeoAir est un excellent matelas si on peut faire fi de son bruit de papier froissé. Sa valve innovatrice et ses matériaux en font une valeur sûre.
 

Masse 650 g
Dimensions
Dans son sac : 23 cm x 12 cm
Ouvert : 51 cm (largeur) x 183 cm (longueur) x 6,3 cm (épaisseur)
Matériaux
Dessus : polyester 50D mini hex antidéchirure
Dessous : polyester 75D
Cote d’isolation R. 4.9
Prix 190 $

 

Bien protégés

Sans être précisément conçus pour la détente, ces accessoires agrémentent les moments où l’on ne fait rien, qu’on soit sous la pluie ou entouré de moustiques.

 

Filet moustiquaire Guardian, de ENO

www.eaglesnestoutfittersinc.com

Ce filet moustiquaire est fabriqué d’un matériau souple aux mailles très fines. Il saura bien protéger des brûlots. Sa couleur noire rend l’espace un peu sombre. Attention : son sac de rangement volumineux est plus imposant que le hamac auquel il sera jumelé…

Afin d’installer ce filet autour d’un hamac, il faut tendre une corde entre les deux arbres déjà utilisés par ce dernier. Le filet s’accroche à l’aide de crochets de plastique. Ajuster la tension de la cordelette peut être embêtant et il serait avantageux de bloquer le filet, afin qu’il ne glisse pas. L’absence de tige d’écartement fait en sorte que les côtés du filet touchent le hamac. L’espace dégagé est bienvenu, et il en va de même pour celui sous le hamac. La grande ouverture centrale utilise une fermeture éclair à deux voies facile d’utilisation.

Un produit intéressant, mais qui exige de l’espace supplémentaire dans le sac à dos.
 

Masse 454 g
Dimensions
Dans son sac : 12 cm x 4 cm x 9 cm
Ouvert : 285 cm x 130 cm
Matériau Filet de 582 perforations/m²
Prix 80 $

Bache Silwing RAB

Bâche Silwing, de RAB

rab.equipment.com

La toute petite bâche Silwing est étonnamment légère et compacte ! Son nylon imprégné de silicone est glissant au toucher, mais semble robuste, malgré sa faible masse. Cette bâche dotée d’une suspension caténaire prononcée présente une couture non scellée en son centre. Si jamais, à l’usage, elle s’avérait moins étanche, il serait facile de l’imperméabiliser par l’ajout d’un scellant. Elle se tend facilement sans former de poches où l’eau pourrait s’accumuler. Ses arêtes sont plus courbées que celles de certaines autres bâches dites aussi caténaires.

Elle s’installe comme un charme, mais sa forme heptagonale irrégulière nécessite huit points d’ancrage. Bien qu’il soit possible de n’utiliser que des arbres ou des poteaux, l’utilisation de pôles supplémentaires est apprécié. Les ancrages de coin sont renforcés, mais les autres ne sont en fait qu’une boucle de tissu replié. Petite, elle ne couvre que deux personnes qui aiment se coller. Il est possible de changer légèrement sa configuration, mais les options sont plutôt limitées.

La Silwing est légère et robuste. Elle dépanne en situation d’urgence ou pour les petits en-cas. Et elle se monte presque toute seule !
 

Masse 355 g
Dimensions 5 m²
Matériau Nylon Cordura antidéchirure Sil-Coat (imprégné de silicone) de 30D
Prix 135 $

* Nous remercions François Groulx, gérant du rayon camping et escalade, à La Cordée, pour sa précieuse collaboration.