PRÉSENTÉ PAR TOURISME LA TUQUE
Destinations | Ski alpin

Skier sans se ruiner

Ski La Tuque sort le grand jeu pour séduire les amateurs de glisse résidant à plus de 100 kilomètres de la montagne.

Parc régional de la Montagne du Diable

photo:montagne du diable

Ce parc est un des derniers à avoir été créé dans le réseau des parcs régionaux québécois. Longtemps géré par les Amis de la Montagne, il a tout ce qu’il faut pour se développer et accroître son territoire grâce à son positionnement avec vue sur le réservoir Baskatong. En attendant, c’est du haut de la crête de la montagne qu’on admire l’immense plan d’eau et qu’on profite de très jolis refuges rustiques pour passer la nuit.

Puis, sac au dos, on part en rando dans le secteur du lac de la Montagne. Le sentier 3a longe le lac puis devient le sentier 3. Il grimpe gentiment plein sud dans une forêt mixte sur 1 km avant d’attaquer une bonne montée jusqu’à l’intersection du sentier 2. On poursuit au sud, sur cette piste, pour 1,7 km de plus sous un couvert forestier de plus en plus dominé par les résineux. Les choses se corsent dans cette section, avec un bon dénivelé à avaler pour se hisser jusqu’à la paroi de l’Aube, où trône un refuge relais. Du haut de la falaise, on a une vue plongeante sur l’est. Quel régal ensuite de rester sur la crête, en terrain dégagé, pour les 3,7 km du sentier 1 menant au refuge du Versant Sud ! En chemin, on transite par le sommet du garde-feu et le sommet Belzébuth. Le lendemain, on peut redescendre de la montagne par le sentier 3c.

Si on a un jour de plus, on peut rester sur les hauteurs en passant la nuit au même endroit ou au refuge du Versant Ouest, à 1,3 km, histoire de voir du pays. Il sera possible d’explorer la partie sud du parc via le sentier 5, ou l’ouest par une superbe boucle des sentiers 5 et 1, avec des points de vue remarquables, notamment sur le réservoir Baskatong.

Nouveaux refuges au parc régional
Cet été, le parc se dote d’un pavillon d’accueil et de huit nouveaux refuges au pied de la montagne du Diable. Un camping suivra en 2014, puis un autre au lac Windigo, l’été suivant, près de la chute du même nom.

Tant qu’à y être…
La montagne à vélo
Depuis 2011, le parc régional a développé un bon réseau de sentiers de vélo de montagne. Il emprunte surtout les pistes de ski de fond et compte 25 km, mais on nous en promet bien davantage durant les années à venir !

La montagne en camping
Pour les campeurs invétérés, trois sites de camping rustique sont offerts en forêt, près de l’abri du Versant Nord, en contrebas de celui de la paroi de l’Aube et à courte distance du refuge du Versant Sud.

Repères 
Parc régional de la Montagne du Diable
125, 12e Rue, Ferme-Neuve
Randonnées de 2 jours (18 km) ou 3 jours (28 km). Dénivelé : 550 m. Possibilité de partir du pavillon d’accueil du lac de la Montagne vers la piste 3a, puis la 3, et les pistes 2 et 1. Retour par la piste 3, puis la 3a. Arrêt possible près du sommet Belzébuth, au relais de la Montagne (à partager avec les motoneigistes), pour une bonne soupe chaude. Transport de bagages offert sur demande. Enregistrement au kiosque principal (bureau touristique).
1 877 587-3882 ou www.montagnedudiable.com

Comment s’y rendre : de Montréal, emprunter l’autoroute 15 Nord, puis la 117 Nord. À Mont-Laurier, tourner à droite à la rue Hébert. Au deuxième arrêt, passer le pont, puis tourner à droite sur la 309 Nord vers Ferme-Neuve; dans le village, cette artère devient la 12e Rue.