Publicité
Hiver, Québec, Raquette

À grand coup de raquette

21-12-2018
Escapades raquettes

Sport qui se pratique partout où il y a de la neige, équipement d’une grande simplicité qui ne prend presque pas d’espace de rangement et qui permet de profiter pleinement des beautés de l’hiver: la raquette, on aime ! Voici cinq propositions d’escapades!

Laurentides / Parc régional de Val-David–Val-Morin

S’évader dans des sentiers sinueux

D’abord, on a le droit d’amener Pitou. Ensuite, les sentiers sont magnifiques, étroits et sinueux, avec des conifères assoupis sous une belle couche de neige. Mais, surtout, c’est l’ambiance qui étonne quand on arrive au parc régional de Val-David–Val-Morin.

Escapade_CréditParcRegionalValDavid-Val-Morin

Il faut dire qu’on avait choisi LA journée pour s’évader de la ville. Un vendredi, après la plus grosse tempête de neige qui a frappé Montréal depuis plusieurs années. Le soleil était radieux dans un ciel parfaitement bleu. On rencontrait plusieurs Montréalais et banlieusards de la couronne nord, surexcités de s’être évadés du boulot pour profiter de cette journée d’hiver exceptionnelle.

À partir du chalet d’accueil Anne-Piché, on a choisi d’aller vers le mont Césaire afin de réaliser un parcours d’un peu plus de 5 km. Assez rapidement, on arrive à la montagne qu’il faut gravir. À un bon rythme et sans s’arrêter, question de faire travailler un peu son cardio, on monte pendant une bonne vingtaine de minutes. Rendus au sommet, on a enlevé pratiquement toutes nos couches de vêtements pour se retrouver en simple chandail, avec de belles joues rouges.

Escapade-LaurentidesValDavidGeoJanFev2018On y trouve deux points de vue impressionnants : un sur la ville, l’autre sur les montagnes. C’est le temps de sortir l’appareil photo. Puis on redescend directement si on souhaite terminer la randonnée en deux heures. Autrement, on poursuit sur le sentier L pour atteindre le mont Condor et s’offrir une autre petite montée.

Au fil du parcours, on peut apercevoir de nombreux blocs erratiques, ces immenses roches transportées par les glaciers il y a fort longtemps.

Durant la fin de semaine, les sentiers sont parfois achalandés. Mais en semaine, même en cette superbe journée qui a permis de rentrer à Montréal avec un hâle de printemps, les sentiers demeurent tranquilles.

À faire

Sur ses skis

On trouve aussi dans le parc 53 km de sentiers de ski de fond et une aire de glissade.

On recommande

Sortir en ville

Le village de Val-David est toujours animé, et on adore s’y arrêter pour prendre un café ou un verre, et même casser la croûte après la randonnée. Notre coup de cœur? Le Mouton noir, un bistro chaleureux où on sert des assiettes généreuses et réconfortantes. Parfait pour se ravitailler après l’effort.

www.bistromoutonnoir.com

Repères

Parc régional de Val-David–Val-Morin

Chalet d’accueil Anne-Piché, Val-David

On y accède par la sortie 76 de l’autoroute 15 Nord et on continue sur la 117 Nord jusqu’au village de Val-David, situé à environ 90 km de Montréal. Entrée payante, mais stationnement gratuit.

www.parcregional.com

Cantons-de-l’Est / Parc national du Mont-Orford

Camping d’hiver … de luxe

Escapade_Orford

Grâce à un code, on déverrouille la barrière pour accéder au parc national du Mont-Orford, on suit les indications, on stationne la voiture à la porte, puis avec un autre code, on entre dans le chalet EXP. La simplicité, quoi ! Le chalet contemporain, qui sent encore le neuf après sa réfection en 2016, a été conçu dans le but de mettre la nature en valeur, offrant une grande fenestration qui donne une vue sur le lac Stukely. Cuisine équipée, électricité, eau potable : tout y est pour pouvoir simplement déposer sa nourriture et son sac de couchage, puis rapidement chausser ses raquettes et aller faire une courte randonnée avant le souper.

On opte pour la boucle Les Loutres. Ce sont 7,2 km qu’on parcourt en deux heures et demie, en prenant le temps d’arrêter en chemin au point de vue de L’Étang-Fer-de-Lance afin d’admirer le paysage et prendre un bain de soleil. Le sentier, de calibre intermédiaire, présente peu de dénivelés, et les raquettes n’étaient finalement pas nécessaires puisque la neige était tapée et bien durcie. On a complété la boucle sans trop d’effort, mais suffisamment pour qu’on apprécie la chaleur et le confort du chalet au retour.

On allume le foyer – avec les bûches écologiques –, on ouvre la bouteille de vin rouge et on cuisine de bonnes pâtes italiennes. Bien que la cuisine soit restreinte, l’essentiel s’y trouve. L’espace est utilisé stratégiquement, et ces chalets compacts sont vraiment parfaits pour un couple ou deux amis.

On est allés se coucher sans se faire prier. Tôt le lendemain, on faisait le plan de match de la matinée en sirotant de bons cafés. On a finalement opté pour une portion du flanc ouest de la boucle du Mont-Chauve. On a osé cette fois laisser les raquettes dans la voiture pour s’aventurer en simples bottes. Une bonne décision, mais des crampons auraient toutefois été de mise. On a réalisé deux petites heures de randonnée en toute légèreté, en profitant du point de vue en montagne dans ce sentier qui présente un bon dénivelé.

Avant de reprendre la route vers Montréal, on a jeté un dernier coup d’œil au lac et au chalet, tout près de la plage, en se disant qu’on reviendrait en profiter également pendant l’été.

À faire

Sur deux roues ou sur deux planches

On peut louer des vélos à pneus surdimensionnés au parc national du MontOrford. Le ski de fond est également populaire : on peut louer de l’équipement et suivre des cours dispensés par l’école de ski de fond Le Coureur.

On recommande

En chalet

Le parc compte cinq chalets EXP. entièrement équipés, pouvant accueillir deux personnes chacun. Ils sont érigés dans une érablière en bordure du lac Stukely, près du centre de services Le Bonnallie. On aimera y cuisiner un bon souper après une sortie en raquettes.

Repères

Parc national du Mont-Orford

Centre de découverte et de services Le Cerisier (secteur du Lac-Stukely)

www.sepaq.com/pq/mor

Montréal / Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies

Une sortie éclair

Escapade_Pointe-Prairies

Lorsque le temps manque, mais qu’on a tout de même envie de profiter d’une belle journée, on opte pour une petite randonnée près de chez soi. Les Montréalais ont quelques options, comme le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, complètement à l’est de l’île et méconnu de plusieurs.

Sur la route pour s’y rendre, les berges de la rivière des Prairies – et un véhicule tout terrain croisé sur le boulevard Gouin ! – donnent l’impression qu’on est bien loin de la métropole. Le parc, lui, est tout de même très près de l’autoroute Métropolitaine, alors à certains endroits, on entend le bruit des voitures.EscapadeMontrealParcNaturePointeAuxPrairies

À partir du pavillon des Marais, où on peut louer des raquettes, on emprunte le sentier bien tapé de 4,2 km de plaine, avec des possibilités de raccourcir le parcours. Il se fait en un tour de main. À travers les branches des feuillus qui ont tous perdu leurs feuilles, on peut profiter du soleil pendant la randonnée.

On espérait bien voir des chevreuils – nombreux dans le parc –, mais ils étaient plus discrets cet après-midi-là. Il faudra y retourner!

À faire

Ça glisse ! Les enfants peuvent glisser sur la butte située derrière le chalet d’accueil Héritage.

Repères

Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies

Dans l’arrondissement Rivière-des-Prairies– Pointe-aux-Trembles, le pavillon des Marais est situé au 12300, boulevard Gouin Est. Pour découvrir un autre secteur du parc, on se rend au chalet d’accueil Héritage, au 14905, rue Sherbrooke Est, où on a accès à un sentier de raquette de 2,5 km. L’entrée de ce grand parc de Montréal est gratuite, mais le stationnement est payant.

www.ville.montreal.qc.ca (sous l’onglet «Activités et loisirs»)

Québec / Réserve faunique des Laurentides

L’épaisse couche de neige du camp Mercier

Escapade_Québec

On avait souvent entendu dire qu’il y avait toujours plus de neige au Camp Mercier, dans la réserve faunique des Laurentides, qu’ailleurs dans la région. C’était l’occasion d’aller le constater sur place, avec les raquettes de toute la famille dans le coffre de la voiture et deux sacs à dos remplis de victuailles et de bouteilles thermos contenant de la tisane bien chaude.

Dès qu’on entre dans la réserve, on est frappé par le changement de décor, avec les montagnes qui se succèdent et la bonne couche de neige de chaque côté de la route. On est pourtant seulement à une quarantaine de minutes de voiture du centre-ville de Québec.

Les sentiers de raquette s’étendent sur 33 km et offrent des points de vue en altitude, dont un à 1000 m. On aimerait bien s’y rendre, mais cela exige une marche de plus de 12 km. On opte pour un parcours plus accessible pour l’ensemble de la famille, offrant différentes possibilités de raccourcir la randonnée au besoin.

ment la progression. On croise de petites rivières givrées, mais qui laissent encore entendre le ruissellement de l’eau. Au pays de l’épinette noire et du sapin, les arbres ressemblent à de grands fantômes avec l’épaisse couche de neige qui s’est déposée sur leurs branches. Plusieurs traces de lièvres sont visibles dans la neige. On scrute le bas des conifères en espérant les apercevoir, mais leur fourrure blanche hivernale leur fournit un bon camouflage. EscapdeCampMercierGeoJanFev2018

En cours de route, on trouve des chalets et des relais, avec poêle à bois, permettant de se réchauffer et de casser la croûte.

Certains points de vue sont plus accessibles, avec des montées qui font accélérer le rythme cardiaque et perler quelques gouttes de sueur. On aura finalement parcouru un bon 9 km dans les sentiers! Pas un mot dans la voiture sur le chemin du retour. Tous sont épuisés, mais pas peu fiers d’en avoir parcouru autant. La prochaine fois, on osera peut-être le 12 km?

À faire

Pour les enfants Depuis quelques années, la Sépaq invite les parents à initier leurs enfants de 6 à 17 ans à la raquette en offrant gratuitement l’accès aux sentiers et en fournissant l’équipement. Le sceau « Expérience famille» permet d’identifier les sentiers mieux adaptés aux tout-petits. Il est aussi possible de demander conseil à un préposé. Le Camp Mercier est également réputé pour le ski de fond. On y trouve une boutique de location d’équipement.

www.sepaq.com/famille

On recommande

Bonne nuit !

Près des sentiers de raquette et de ski de fond, on trouve 19 chalets tout équipés, à louer pour la nuit. Situés dans les secteurs Lac-à-Noël, Pécan et Devlin, ils peuvent accueillir de deux à six personnes

Repères

Réserve faunique des Laurentides Camp Mercier

Le Camp Mercier est situé à 54 km au nord de la jonction de l’autoroute 40 et de la route 175, qui prolonge l’autoroute 73.

www.sepaq.com/rf/lau/camp-mercier

Cantons-de-l’Est / Parc national du Mont-Mégantic

Randonnée aux flambeaux et astronomie en famille

Escapade_MeganticSEPAQ

Credit: SEPAQ

Enfiler ses raquettes après le souper, en pleine noirceur ? Pourquoi pas ? On est tombés sur une vraie soirée d’hiver, où le mercure a chuté à près de -20oC. Encore plus glacial avec le vent. Heureusement, on était habités par ce petit sentiment de partir à l’aventure. Curieux aussi d’assister à cette soirée d’astronomie à l’Astrolab.

La petite boucle de 3,5 km est facile à parcourir, tout indiquée pour les familles. On n’y va pas pour le volet sportif, mais pour l’esprit féérique. Le silence de la forêt avec son petit sentier illuminé aux flambeaux permet vraiment de vivre une soirée singulière. On croise plusieurs petits ruisseaux, qu’on traverse sur de jolis ponts de bois.

Au moment du départ, les randonneurs sont informés que de la poussière d’étoiles a été déposée sur le sentier et ils sont invités à en cueillir pour avoir droit à une collation réconfortante au retour. Cette poussière était en fait des fragments d’anis étoilé. La mise en scène a réussi à captiver les enfants. Le biscuit et le chocolat chaud les ont rendus heureux après cette bonne heure de randonnée.

C’est le moment de ranger les raquettes dans la voiture et de s’engouffrer dans l’Astrolab. Les soirées d’astronomie du parc du Mont-Mégantic sont très populaires et il faut s’y prendre d’avance pour réserver son siège. Les responsables du volet éducatif sont intéressants et amusants. Ils soulèvent toutes sortes de questions qu’on n’a pas l’habitude de se poser. Escapade-ParcNationalDuMontMeganticGeoJanFev2018

Saurez-vous reconnaître la Voie lactée ? Qu’est-ce que le Big Bang ? Comment les dinosaures sont-ils disparus ? Qu’arrivera-t-il lorsque le Soleil, comme toutes les étoiles, finira par exploser et s’éteindre ? Pas de souci, ça n’arrivera pas avant plusieurs centaines de milliers d’années, mais tout de même, ça remet sa petite existence en perspective !

Le ciel est voilé, les conditions ne sont pas idéales, mais c’est la réalité avec laquelle doivent composer les astronomes. On a tout de même très bien vu la Lune, avec sa surface pleine de cratères. Impressionnant !

À faire

À vos skis !

On peut aussi faire du ski de fond et louer de l’équipement au centre de découverte et de services, dans le secteur de l’Observatoire.

On recommande

Reçue comme une reine

Géo Plein Air a été reçu à l’auberge Haut Bois Dormant, au cœur du village de Notre-Damedes-Bois, à 7 km de l’entrée du parc. On y trouve également le restaurant Épicurieux, spécialisé en produits du terroir. Les viandes de prédilection de l’aubergiste, Julie, sont l’agneau, le cerf rouge et le canard, mais elle s’adapte toujours aux clients. Elle a d’ailleurs concocté un menu végétarien ce soir-là. Même en hiver, elle arrive à s’approvisionner en légumes locaux, notamment grâce aux serres d’hiver cultivées par l’équipe du programme de formation en horticulture de Coaticook. On apporte son vin et, fort pratique, il y a une SAQ en face du gîte! L’ambiance est chaleureuse. Tellement que le dessert et la tisane attendaient sur le comptoir au retour du parc à 23 h 30 !

www.hautboisdormant.com

Repères

Parc national du Mont-Mégantic Secteur de l’Observatoire

Le parc est situé à Notre-Dame-des-Bois, à environ 230 km de Montréal et de Québec. Une fois dans le village, on aperçoit des panneaux indicateurs.

www.sepaq.com/pq/mme

Publicité