Publicité
Hiver, Québec, Raquette, Ski alpin, Ski de fond

La première neige en 7 destinations incontournables

15-11-2018
premiere_neige_Massif

Le Massif de Charlevoix

Il paraît que la neige commence à s’accumuler au sol en novembre. Sauf que souvent, elle arrive plus tard. Voici où la trouver en avant-première.

Forêt Montmorency (Québec)

Premiere_neige_Monmorency

Ski de fond dans la Forêt Monmorency

Vos skis de fond vous font de l’œil ? Faites comme Hélène Buithieu et Katja Lecccisi, les deux premières skieuses de la saison 2016 de la Glisse boréale, et enfilez-les dès la fin d’octobre! Depuis cinq années déjà, la Forêt Montmorency prépare et entrepose de la neige artificielle sous des copeaux de bois l’été durant afin de la ressortir lorsque les températures froides se pointent le bout du nez. Une fois étalée et tracée, cette réserve de «vieille» neige forme une boucle d’environ 2 km ouverte aux fondeurs de tous les calibres. Le tout à 50 minutes du centre-ville de Québec.

www.foretmontmorency.ca

Parc national des Monts-Valin (Saguenay–Lac-Saint-Jean)

premiere_neige_Valin

Parc national des Mont-Valin

Six mois : c’est la période d’enneigement sur le massif des monts Valin. On doit cette abondance de neige, qui arrive dès le début de novembre, aux fortes précipitations dans le secteur – elles sont environ 30 % supérieures à celles enregistrées ailleurs dans la région du Saguenay–Lac-SaintJean – ainsi qu’à la très longue période de gel. En un mot comme en mille: si vous cherchez l’hiver, vous le trouverez probablement au parc national des Monts-Valin! On s’y rend pour chausser ses raquettes et profiter du réseau de 77 km de sentiers balisés, dont une partie n’est accessible qu’en navette.

www.sepaq.com/pq/mva

Parc linéaire Le P’tit Train du Nord (Laurentides)

Pour commencer en douceur la saison de ski de fond sans trop s’éloigner des grands centres urbains, le parc linéaire Le P’tit Train du Nord, entre Saint-Jérôme et Val-David, est tout indiqué. La neige, souvent au rendez-vous dès la mi-novembre, transforme la célèbre piste cyclable en piste de ski de fond bucolique. Pas de murs abrupts qui transforment les poumons en papier sablé ni de virages périlleux qui menacent l’équilibre: juste un agréable faux plat montant (ou descendant), d’autant plus qu’il est ponctué de nombreux arrêts pour se chauffer la couenne.

www.laurentides.com /fr/parclineaire

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Parc du P’tit Train du Nord (@ptittraindunord) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Parc national de la Gapsesie (@parcnationalgaspesie) le

Parc national de la Gaspésie (Gaspésie)

On dit que les monts McGerrigle, dans la péninsule gaspésienne, reçoivent toujours plus de neige que partout ailleurs dans les massifs voisins : plus de 7 m, de la mi-octobre à la mi-avril! La raison: après leur passage au-dessus du Saint-Laurent, où ils se gonflent d’humidité, les nuages crèvent en frappant la barrière des McGerrigle, déversant leur précieux or blanc. L’entreprise Ski Chic-Chocs offre plusieurs forfaits qui permettent de découvrir en raquettes l’arrière-pays gaspésien dans le secteur des Mines Madeleine, situé à même le parc national de la Gaspésie.

www.skichicchocs.com

Parc national du Mont-Mégantic (Cantons-de-l’Est)

Ce parc national de la rive sud du fleuve SaintLaurent reçoit presque deux fois et demie plus de neige qu’à Montréal! Cela s’explique notamment par sa localisation géographique avantageuse, dans la chaîne de montagnes des Appalaches. L’ouverture du réseau de 41 km de raquette se fait généralement à la fin de novembre, voire à la mi-novembre. Attention, toutefois : vaut mieux traîner ses crampons, puisque les randonnées de début de saison dans ce coin sont synonymes de sentiers et de sommets glacés.

www.sepaq.com/pq/mme

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rosalie (@rosazure) le

Massif de Charlevoix (Charlevoix)

premiere_neige_Massif

Le Massif de Charlevoix

Cette station de ski située aux portes de Charlevoix et qui surplombe le fleuve reçoit chaque année une quantité abondante de neige (plus de 6 m), et ce, très tôt dans la saison. Elle a été une des premières montagnes à ouvrir ses pentes en 2016, dès le début de décembre. Les intenses bordées de neige laissent derrière elles un manteau de poudreuse qui fait le bonheur des skieurs – à condition, bien sûr, de se lever tôt, puisque l’endroit est passablement fréquenté. Les adeptes de ski de fond et de raquette gagnent aussi à visiter le sentier des Caps, situé à proximité du Massif de Charlevoix.

www.lemassif.com

Mont Saint-Bruno (Montérégie)

À l’instar de quelques autres stations de ski dans les environs de Montréal, Ski Saint-Bruno reçoit, dès la fin de l’automne, ses premiers skieurs sur ses pentes, enneigées artificiellement, bien sûr. Certaines années, les premières descentes de ski devancent presque l’Halloween, c’est tout dire! Bien que modeste, cette station de ski montérégienne permet néanmoins de renouer en douceur avec le plaisir de la glisse alpine. Et puis, à 33 km du centre-ville montréalais, on serait bien fou de s’en priver…

www.skisaintbruno.ca

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par La Presse (@lp_lapresse) le

Publicité