Publicité
Hiver, Hors-Québec, Ski alpin, Ski de fond

Vermont central – Duo ski de fond-ski alpin

23-03-2019

En route pour la belle neige ! Les Montagnes vertes manquent rarement de se couvrir d’un grand manteau blanc l’hiver venu et le gardent tard en saison. On file dans le Vermont central pour deux ou trois jours d’alternance ski de fond-ski alpin.

Ski de fond au sommet

Perché sur les hauteurs du Rutland, près du village de Chittenden, le centre de ski de fond du Mountain Top Inn & Resort a bien des atouts. D’abord, on peut y venir sans loger sur place, même si l’expérience vaudrait d’être vécue car les « cabines » de l’auberge sont douillettes. De là, on monte un petit chemin à travers champs, avec des chevaux qui prennent l’air! Le jour de notre passage, il faisait très froid (- 20 degrés sans le facteur vent) et le poêle à bois du bureau d’accueil fut une bénédiction avant le ski comme après.

Le réseau de 60 kilomètres de pistes (vertes, bleues et noires) s’étend à flanc de colline au-dessus comme en-dessous de l’auberge et il en donne pour tous les goûts. L’entretien des larges pistes damées – 24 au total – est excellent. Il faut dire que le centre est reconnu comme circuit d’entraînement majeur pour le ski classique et le ski de patin.

L’idéal est de démarrer en direction de la partie haute du réseau. Plusieurs boucles de moins de cinq kilomètres s’y trouvent. Débutez par exemple par la piste 3, menant à une zone forestière qui couvre la crête et rejoint deux pistes bleues par lesquelles il est possible de redescendre vers l’accueil. Quelques courtes sections classées noires occupent l’ouest du réseau.

Publicité

La piste 10 suit pour sa part la crête du nord au sud, avec une superbe vue sur les montagnes environnantes coté ouest. La traversée de la forêt, quand la neige vient de tomber, est idyllique. Pour faire un tour complet du sommet, redescendez plutôt par la piste 9, puis dévalez n’importe quelle piste bleue. Elles aboutissent toutes au champ en pente d’où vous êtes parti.

Si vous souhaitez changer ensuite de décor ou faire davantage de « millage », traversez la route menant à l’auberge. En contrebas se trouve le réservoir Chittenden dont on peut faire le tour en ski, via la piste 18, longue de 20 kilomètres.

Quoi faire de plus ?

– de la raquette, avec 60 km de pistes dédiées.
– du patin sur le bel anneau de glace de l’auberge.

www.mountaintopinn.com

Six pics à explorer en ski alpin à Sugarbush

photo by Hans von Briesen

Quasiment en ligne droite avec Rutland, vers l’est, la région de la Mad River Valley abrite l’une des plus anciennes des vingt stations de ski alpin du Vermont ! Les pistes de Sugarbush s’étendent comme un éventail sur trois montagnes (Lincoln Peak, Castlerock et Mt. Ellen) avec trois autres petits sommets en avant-plan. Les deux secteurs principaux sont séparés par une vallée profonde – le Slide Brook Basin – réservée à la randonnée alpine et au ski hors-pistes.

Les skieurs « normaux » n’ont que l’embarras du choix avec deux accès du Lincoln Peak Village et du Lodge du Mt. Ellen. On peut emprunter un long télésiège quadruple pour passer d’un secteur à l’autre au-dessus de la vallée.

Au programme des réjouissances: 111 pistes dont 28 en sous-bois et un dénivelé de près de 800 mètres ! Les télésièges rapides permettent d’atteindre des pistes bleues ou noires sur chaque sommet. Du Mont Ellen, on accède par exemple à la piste noire Exterminator. Du Lincoln Peak, on a le choix entre la Paradise (noire) ou la bleue Jester, avant de filer en sous-bois ou de poursuivre en descente par la piste bleue Snowball.

Quoi faire de plus ?

– Chaque week-end, on peut faire ses premières descentes avec un « ambassadeur » afin de repérer facilement les pistes pour la suite.
– En soirée, avec un guide de Clearwater Sports, on explore en raquettes les environs de la station, une activité particulièrement emballante les soirs de pleine lune.
– Plusieurs types d’hébergements sont offerts au pied de la station, dont le Sugarbush Inn et le Clay Brook Hotel (skin in-ski out). Le premier propose des forfaits de 4 nuits, utilisables en plusieurs visites durant la saison.
www.sugarbush.com

www.clearwatersports.com

Ski de fond, version autrichienne ?

La réputation du Trapp Family Lodge a dépassé les frontières du Vermont. Toujours gérée par une famille d’origine autrichienne, l’auberge de luxe a fêté ses 50 ans l’hiver dernier. Située entre Burlington et Montpelier, au nord de l’autoroute 89, elle possède l’un des meilleurs centres de ski de fond du Vermont et, là aussi, nul besoin de loger sur place pour en profiter.

Il compte 60 kilomètres de pistes damées variées, auxquelles s’ajoutent 100 kilomètres de pistes de backcountry, non damées, dans l’arrière-pays ! La balade la plus populaire est celle qui mène à Slayton Pasture Cabin pour l’heure du lunch. On emprunte la piste verte Sugar Road, puis une bleue ou une noire pour grimper en forêt. Cinq kilomètres plus loin, on atteint le vieux refuge où l’on peut manger une soupe ou boire un chocolat chaud au coin du feu. Les plus valeureux montent ensuite au sommet du Round Top. Au retour, on complète le grand tour par le nord via la Haul Road ou l’on revient par le sud avec une longue descente pour se récompenser.

Quoi faire de plus ?

– le réseau de pistes de raquettes. Certaines mènent à la Slayton Pasture Cabin, tandis que d’autres explorent d’autres secteurs de la propriété des Trapp.
– Cours de ski de fond, initiation à l’escalade intérieure et tours guidés en raquettes sont proposés sur place.
– les Trapp ont leur propre microbrasserie depuis 2017.

www.trappfamily.com
www.skivermont.com

Publicité