Publicité
Autres activités, Hiver, Québec

Incendie céleste

29-09-2015

Ce matin, comme chaque matin, je me suis levé très tôt pour préparer le feu afin de faire cuire le petit déjeuner. Comme nous sommes à nos premiers kilomètres sur le grand, ou devrais-je écrire, l’immense lac des Esclaves, nous avons décidé de nous lever aux petites heures pour nous assurer que le vent ne nous empêcherait pas d’avancer.

Il est 5 h 15, un mercredi de septembre, il fait -3 degrés Celsius et je porte tous les vêtements que je peux enfiler. En déposant mes toutes premières brindilles de bois dans le feu nouveau, je lève les yeux et je vois, devant moi, une des plus belles aurores boréales que j’ai eu la chance de voir cette année.

Ces belles lumières dansantes m’accompagnent dans ma routine matinale. Leurs reflets bleutés et leurs longues ondulations m’offrent un spectacle qui défie l’imaginaire.

Alors que mes compagnons s’activent, commencent à sortir des tentes et animent la forêt vide de sons, je constate que les oiseaux sont déjà partis pour le sud et que nous sommes seuls ici. Les seuls spectateurs de cette prestation naturelle unique. Nous prenons le temps de savourer le moment.

Et une fois l’aurore évanouie et les gamelles vidées, nous quittons le site, envahis par l’immensité bleue.

Publicité