FIXATIONS DE SKI POUR LA HAUTE ROUTE

Les fixations de ski destinées à la haute route sont débrayables et permettent de libérer le talon afin de mieux marcher avec le ski. Leurs mécanismes doivent répondre à la fois aux exigences de la montée et de la descente.

En montée, la botte est libre au niveau du talon et pivote aux orteils. En descente, le talon est retenu par la partie arrière de la fixation et le skieur dévale les pistes en mode alpin. Ainsi, les fixations pour la haute route sont légères pour gravir les pentes, solides pour encaisser les descentes, et efficaces pour faciliter les transitions. Il existe deux systèmes de fixations débrayables. D’abord, les systèmes à cadre sont conçus selon un principe d’enclenchement similaire à ceux des fixations alpines traditionnelles. Celles-ci sont compatibles avec des bottes alpines conventionnelles, même s’il est recommandé d’utiliser des bottes spécifiques à la haute route, mieux adaptées à la marche. Les autres sont des fixations tech, ou parfois identifiées sous le nom de « Dynafit », et comprennent deux petites insertions métalliques de chaque côté de la partie avant. Ces insertions se fixent dans de petites cavités latérales de la botte, et permettent, une fois le talon relâché, la rotation du pied (au niveau des orteils) en montée.

Comment choisir une fixation ? Cela dépend de l’utilisation projetée. Une fixation plus légère conviendra davantage à la montée, alors qu’une fixation plus solide (généralement plus lourde) conviendra davantage à la descente.

Comme les fixations traditionnelles de type alpin, les fixations de haute route possèdent un système de déclenchement certifié par l’Institut allemand de normalisation (DIN). Plus la valeur est élevée, plus il est difficile de déclencher le mécanisme de sûreté.

Aussi, la plupart des fixations comprennent un système de freinage, lequel se révèle fort utile quand le skieur perd son ski. Afin d’éviter de voir son équipement dévaler au bas des pentes, un système de freinage adapté à la pratique est de mise. Les freins plus longs seront plus efficaces dans la neige poudreuse.

L’ajustement est également un élément digne d’intérêt. Celui-ci est représenté par une valeur (en millimètres) indiquant la longueur disponible pour avancer ou reculer l’arrière de la fixation. Certaines fixations possèdent un tel système, généralement ajustable au moyen d’un tournevis.

Voir notre sélection de fixations de ski pour la haute route 2015