Publicité
Équipement

S’équiper pour du plein air durable, c’est possible!

09-12-2018
Plein air durable

Afin de réduire son empreinte écologique, on peut opter pour le minimalisme. Ou pour un équipement respectueux de l’environnement.

Passer quelques jours en plein air, pour plusieurs, cela signife qu’il faut remplir le sac à dos d’articles divers, tente, sacs, matériel de cuisine, etc. Il est possible de ne laisser à peu près pas de trace de son passage malgré tout ce matériel, mais c’est beaucoup mieux si ce dernier est conçu de manière à ne laisser aucune trace après avoir atteint sa limite de vie utile. Voici quelques produits qui respectent ce principe.

Une tente sans agents chimiques

 

Pour joindre les coutures des parois d’une tente, la plupart des fabricants recourent à un joint de polyuréthane qui contient du PVC ou des agents chimiques volatils qui sont loin d’être écologiques. La société Big Agnes, qui fait dans le camping minimaliste, évite ce type de composants, préférant offrir des solutions un peu moins néfastes. Les randonneurs qui aiment voyager léger feront un bon choix avec la tente Fly Creek Platinum, qui n’est pas très abordable, mais qui s’avère un peu plus respectueuse de la nature que la moyenne des ours.

Un sac de couchage recyclé

 

Pour la plupart d’entre nous, dormir en plein air sans sac de couchage durant l’été, ça ne se fait pas. À cet égard, plusieurs fabricants intègrent des matériaux recyclés afin de proposer une isolation thermique juste assez efficace pour les nuits estivales plus ou moins fraiches. C’est d’ailleurs le cas de plusieurs modèles de sacs de MEC, qui recourent à un isolant synthétique appelé hyperloft Eco, contenant 50% de matière recyclée.

Les experts recommandent d’opter pour un sac de couchage en plumes d’oie, celui-ci se révélant entre autres plus léger et plus chaud. Chez MEC, on affirme que les plumes proviennent de fournisseurs qui les récupèrent sur les sites d’abattage utilisant les restes de l’animal en vue de la consommation humaine. Ça peut sonner responsable, mais des matériaux recyclés, ça sonne comme une meilleure option…

De la vaisselle recyclable

 

La vaisselle de camping est un sujet délicat, que vous voyagez en famille ou seul en autonomie avec sac à dos. Dans la plupart des cas, un accessoire comme l’assiette toute simple de marque GSI, vendue 5$ fera l’affaire. Composée d’un polypropylène recyclé et entièrement recyclable, elle évite d’avoir à la jeter à la poubelle quand on en aura fini du camping en plein air (On ne sait jamais, ça peut arriver!).

Une bouteille doublement écolo

 

À moins de 15$, la bouteille Klean Kanteen propose de conserver longtemps votre café au chaud ou votre eau au frais tout en évitant de recourir à des matériaux isolants non recyclables. Pas de styromousse dans sa composition, donc, mais de l’info et un carton ondulé tiré de matériaux recyclés.

Une telle bouteille devrait convaincre tout le monde d’arrêter d’acheter des bouteilles d’eau en plastique jetable, une double source de gaspillage, non seulement en raison d’un contenant fort polluant, mais d’un contenu qu’il est plus économique, écologique et même sain de se procurer à la fontaine publique la plus proche.

Publicité