Les vénérables de la Traversée

  • Photos Simon Diotte

Rejetant la facilité, la Traversée de Charlevoix retape ses vieux refuges plutôt que de les jeter par terre. Le but : sauvegarder l’héritage issu de la première mouture de ce sentier de longue randonnée.

Quand on entre dans Le Boudreault, on sent immédiatement que ce chalet a une histoire, que des générations de skieurs et de randonneurs s’y sont entassées depuis les années 1970, dans un confort extrêmement rudimentaire qui n’est plus d’usage de nos jours.

Ses murs sont constitués de rondins empilés, dont les interstices sont calfeutrés de façon primitive. Le plafond, remarquablement bas, crée un vague sentiment de claustrophobie. Des structures de contreplaqué font office de mobilier. Des décennies de coups de canif cicatrisent la table. Les étroites fenêtres gardent l’habitacle dans une perpétuelle pénombre. On est à mille lieues du confort moderne.

Sis au pied du mont des Morios, Le Boudreault fait partie, avec Le Jean-Pierre Cadot et Les Prophètes, des hébergements qui ont survécu à la première mouture de la Traversée de Charlevoix (TDC), le premier sentier de longue randonnée du Québec, inauguré en 1978. Au fil du temps, les autres refuges ont été déplacés, incendiés accidentellement ou volontairement, ou carrément abandonnés. Des chalets beaucoup plus spacieux, des constructions pièce sur pièce de style scandinave, ont pris leur place dans les années 1990, reléguant peu à peu aux oubliettes la première génération de ces rudimentaires chalets.

Après mûre réflexion, Sentiers Québec-Charlevoix, l’organisme qui gère les destinées de la TDC, a choisi de les préserver, bien qu’il aurait été assurément plus facile de les démolir et de les remplacer par du neuf. « Ils font partie de l’histoire du sentier. Son fondateur, Eudore Fortin, a participé à leur construction. Pour notre équipe, c’était vraiment important de conserver ce patrimoine, d’autant plus que les hébergements très rustiques, au prix plus abordable, sont en voie de disparition au Québec », explique Justin Verville Alarie, directeur général de Sentiers Québec-Charlevoix.

Après avoir été prêté durant plusieurs années à un autre organisme, Le Boudreault a été récupéré par Sentiers Québec-Charlevoix en 2021. Depuis, l’équipe de la TDC y effectue des réparations ponctuelles, toutefois, les villégiateurs optant pour cet abri en bois rond doivent consentir des concessions sur le confort. Les maringouins semblent posséder les clés du refuge, tout comme les souris. Votre humble serviteur a dû dormir à l’intérieur avec un filet sur la tête pendant la haute saison des bébittes.

Quant au Jean-Pierre Cadot, ce chalet au charme rustique indéniable, bâti sur les berges du lac à l’Écluse, est réputé pour ses courants d’air, ce qui le rend quasi impossible à chauffer en hiver. Ce problème sera réglé à l’été 2023 par l’ajout d’une coquille isolante. L’apparence extérieure vieillotte en pâtira, mais c’est le compromis à faire pour que les aventuriers puissent profiter de la chaleur du poêle à bois. Le cachet d’antan de l’intérieur demeurera. Du côté des Prophètes, ses fondations seront complètement reconstruites, probablement au courant de l’été.

Ces trois hébergements qui ont une âme sont proposés en location à la journée. Le Boudreault donne accès au mont des Morios, au sentier des Chutes et à la Grande Boucle du mont des Morios. Le Jean-Pierre Cadot se situe au sein d’un important réseau de sentiers, qui comprend les spectaculaires Mont-Dufour et Monts-Eudore-Fortin. En plus d’être sur le raid de la Traversée de Charlevoix, le refuge Les Prophètes se trouve à quelques kilomètres à pied des pistes du parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie. Louées en exclusivité, ces cabanes en rondins séduiront les amateurs d’expérience authentique.

traverseedecharlevoix.qc.ca

En bref

De vieux refuges en bois rond qui offrent une expérience digne des débuts de la Traversée de Charlevoix.

ATTRAIT MAJEUR

Des cabanes stratégiquement situées à la confluence de nombreux sentiers de haut calibre.

COUP DE CŒUR

Le point de vue au chalet Les Prophètes, face à la rivière Malbaie.