Publicité
Actualités, Équipement

La pandémie propulse l’achat local

14-05-2020

L’appel du premier ministre François Legault d’encourager les entreprises du Québec résonne dans les oreilles des Québécois. Plusieurs entreprises québécoises du monde du plein air constatent un engouement pour leurs produits.

C’est le cas du Bonnetier, une entreprise montréalaise qui fabrique ici même des chandails en laine mérinos, une fibre réputée pour sa qualité et son aspect écologique.

« On a senti une vague de fond depuis le début de la pandémie. Je constate que pour la première fois de notre histoire (le Bonnetier a été fondé en 2013), le prix plus élevé de nos produits ne pose plus problème. Les Québécois veulent encourager des entreprises d’ici, qui créé des emplois ici », dit Isabelle Marcotte, la cofondatrice.

Isabelle Marcotte

Le Bonnetier a vu ses ventes exploser sur son site web. De gros détaillants ont aussi contacté l’entreprise afin de distribuer ses produits en laine mérinos.

Ciele Athletics, une entreprise montréalaise qui conçoit des casquettes et des chandails intégrant de plus en plus de matières recyclées, mais qui sont faits en Asie, ressent aussi une vague. « Nos ventes en ligne ont explosé. C’est sûr que cette tendance va nous aider à traverser la tempête », dit Jeremy Bresnen, cofondateur.

Chez Chlorophylle, dont une partie des vêtements sont fabriqués au Québec, on a senti une grosse vague d’appui lors de la réouverture des boutiques. Les ventes en ligne ont aussi connu une forte augmentation par rapport à la même période en 2019. « Plusieurs éléments peuvent expliquer ce phénomène, mais c’est assurément une bonne nouvelle pour nous », dit Claudie Laroche, responsable marketing et communication.

« J’ai l’impression que l’effet sera durable dans le temps », pense Mme Marcotte.

bonnetier.com

cieleathletics.com

chlorophylle.com

 

Publicité