Sebka se dote de nouveaux refuges

La Société d’écologie de la batture du Kamouraska (Sebka), de Saint-André-de-Kamouraska, effectue un virage quatre saisons, avec l’ajout quatre éco-refuges à son offre. Les fondations de ces abris, qui devraient accueillir leurs premiers clients à la semaine de relâche, baignent presque dans l’eau, assurant à ses hôtes une vue panoramique sur l’estuaire du Saint-Laurent.

Ces éco-refuges bonifient l’offre de la Sebka, un centre touristique du Bas-Saint-Laurent qui offre des sites de camping rustique au bord du fleuve. Or, la demande pour des hébergements plus confortable ne cesse de grandir. « On voulait accommoder nos clients vieillissants qui nous sont fidèles depuis des années », explique Tony Charest, directeur général de Sebka.

Ces nouveaux hébergements conviennent aux familles de quatre personnes (deux adultes et deux enfants). Ils possèdent un foyer au propane, une toilette à combustion ainsi qu’une généreuse fenestration. Sur place, 12 km de sentiers et de magnifiques panoramas attendent les villégiateurs.

sebka.ca