Un nouveau membre

Pénélope est sortie de l’expédition depuis quelques jours, dû à une blessure au dos. Depuis, je navigue en solo. J’amorce ma cinquième journée de remorquage. Julien et Annik me prêtent assistance puisque je suis l’unique moteur de mon embarcation.

Après quelques jours d’efforts constants et près de 25 km parcourus depuis notre réveil, c’est avec joie que j’aperçois le nouveau membre de notre équipe, Simon Nadeau, mon partenaire de canot pour les prochains jours.

À première vue, Simon est un homme rempli d’enthousiasme. Bien qu’il ne connaisse pas la durée exacte de sa propre aventure, il semble être prêt à tout.

Nous poursuivons donc notre route. Un guide local nous met en garde par rapport à une section qui pourrait s’avérer très corsée si les vents se lèvent. L’après-midi s’annonce rude!

L’équipe est décidée à accomplir 50 km supplémentaires. La ténacité de ce nouveau membre sera testée dès la première journée, la plus longue de notre expédition jusqu’à maintenant.

Après plusieurs heures de canot, nous nous arrêtons pour prendre une pause. Il est environ 21 h. Le groupe se prépare à finir la journée dans la noirceur. Tout à coup, nous arrivons près d’une section de 8 km de falaises. Nous devons les franchir sans toutefois pouvoir nous arrêter. Le doute nous envahit. Continuer ou rebrousser chemin?

Une forte bourrasque vient secouer le cœur des membres de l’équipe, alors que le lac nous donne un dernier avertissement. Rapidement, nous prenons la décision de revenir sur nos pas et de nous poser sur un site de camping près de là.

Une journée lourde et épuisante prend fin et je félicite notre nouveau voyageur qui vient de vivre un accueil digne de cette expérience pleine de défis!