PRÉSENTÉ PAR RÉSEAU ZECS
Destinations | Québec

Passion plein air dans les zecs de la Mauricie

Parmi les 63 zecs du Québec, onze occupent les grands espaces forestiers de la Mauricie. C’est le temps de les explorer.

PRÉSENTÉ PAR TOURISME LOTBINIÈRE
Destinations | Québec

FASCINANTE LOTBINIÈRE 

Actifs ou contemplatifs, bouclez vos ceintures direction Lotbinière.

Mont Sutton

Est-il utile de le rappeler ? Sutton ne rime jamais avec monotone et ses sous-bois peuvent s’accorder avec les plus beaux superlatifs : 45 % de son domaine skiable est formé de sous-bois. Et pas qu’un peu : l’an dernier, Ski Canada a établi que ceux-ci étaient tout simplement les plus beaux au pays.

Que ce soit les douces pistes Capucine (14), Barcarole (24) ou Traverse (17), les palpitantes Poma (29), Escapade (42) ou Mic-Mac (31), les splendides Sous-Bois II et Sous-Bois IVA et B, qui ont fait le renom de la station, ou encore les périlleuses et exaltantes Bou-Bou (54) et Fantaisie (inclassable), Sutton est toujours et sans conteste le haut lieu québécois du sous-bois.

À l’origine, la montagne a été découpée ainsi parce qu’on voulait prolonger la saison en gardant les pistes à l’ombre. Aujourd’hui, les sousbois sont devenus la marque de commerce de la station, au même titre que son côté rétro et inaltéré. « À une certaine époque, les pressions étaient fortes pour que nous aménagions plus de “boulevards”, explique Luc Boulanger, directeur des opérations. Mais j’ai insisté pour qu’on garde tous nos sous-bois. Maintenant, la tendance est inversée, les gens en redemandent : ils veulent s’offrir le plaisir de skier sur des pistes originales au relief varié. » Contrairement à ce qui se fait dans plusieurs stations, la majorité des sous-bois de Sutton sont travaillés grâce à ces petits bijoux de dameuses Tucker. Au même titre que les vieilles remontées et les chalets rustiques (celui du sommet de 840 m est génial !), ces jolis joujoux articulés contribuent à envelopper cette station dans une forte aura d’antan. Mais la réputation de Sutton tient surtout à la neige naturelle, aux 194 intersections et aux pistes accidentées, que fréquentent les meilleurs skieurs du Québec, dit-on. Les sous-bois y sont sûrement pour beaucoup…