Publicité
Destinations, Québec

Randonnée sur les sommets Madison, Adams et Jefferson

21-09-2005

La chaîne présidentielle est composée de 10 des plus hauts sommets des montagnes Blanches (plus de 4000 pi). Petit tour sur trois d’entre eux, les plus au nord de la région: Madison, Adams et Jefferson.

On peut faire l’aller-retour dans la journée pour les monts Madison (5357 pi, 1636 m) ou Adams (5774 pi, 1760 m), mais on rate alors une expérience « hut » (voir encadré). Le départ se fait au bord de la route 2. On monte au Madison Spring Hut (6 km, environ 4 h) par le sentier Valley qui grimpe gentiment en forêt, du moins au début. Passé le terrain de camping, un panneau indique qu’on entre dans une zone de haute montagne où la prudence est de règle… Le refuge est niché au creux d’un col, près du mont Madison, tout en pierraille. En 30 minutes, délesté des bagages, on atteint son sommet. Il est battu par des vents violents et glacials, si bien qu’on ne regrette pas d’avoir apporté sa tuque et ses gants de laine même en plein été! Le panorama au sud est époustouflant: un cirque rocheux à ses pieds, le mont Washington superbement dégagé, la vallée de la rivière Peabody à gauche, la crête qui mène aux monts Adams, Jefferson et Washington à droite.

Au lendemain, le vent n’a pas faibli, au contraire. C’est à l’abri toutefois qu’on grimpe en une heure, dans un désert de pierre, jusqu’au sommet du mont Adams. Ensuite, un sentier plus facile suit la crête du Jefferson Ravine. On atteint le mont Jefferson en 3 h 30 pour un peu plus de 4 km de trajet, avec arrêts obligatoires pour profiter de la vue sur le cirque glaciaire de Tuckerman Ravine (paradis du ski extrême) et des sommets environnants. On peut redescendre illico à l’auto ou passer une deuxième nuit au Madison Hut. Le plus beau sentier pour le retour est l’Air Line.

Du luxe à Crawford Notch
Cette expérience un peu chère en vaut la chandelle. Le Highland Center, vaste centre montagnard de l’Appalachian Mountain Club construit selon les règles de l’art environnemental, avec hébergement, cuisine santé et activités, est situé dans un cadre grandiose. Les activités guidées quotidiennes en font un endroit idéal pour les gens seuls qui veulent faire de la montagne en toute sécurité. L’aménagement des 34 chambres, des meubles à la literie, est signé L.L. Bean. En logeant sur place, on a accès gratuitement à un choix incroyable d’articles de plein air: des bottes de randonnée aux bâtons en passant par les raquettes, sacs à dos, tentes ou sacs de couchage pour une nuit ailleurs.

Route 3 Nord (sortie 35 de l’autoroute 93), puis route 302 Est jusqu’à Crawford.
(603) 466-2727 ou www.outdoors.org

L’expérience « hut »
Le hut américain tient plus de l’auberge de haute montagne que du refuge québécois. L’Appalachian Mountain Club (AMC) en gère huit, très beaux et très achalandés, dans les montagnes Blanches (capacité de 30 à 90 personnes). On dort en dortoir; les couvertures sont fournies, mais mieux vaut apporter son sac de couchage si on est frileux. L’organisation à l’américaine est réglée comme du papier à musique: lever à 7 h, souper à 18 h dans une ambiance conviviale, petit spectacle humoristico-écolo, un brin moralisateur, donné par les jeunes employés de l’AMC. Comptez 80 $US par nuit ou 50 $ pour les enfants, avec deux repas très complets l’été; 25 $ sans repas l’hiver.

Réservation en refuge-hut: (603) 466-2727 ou www.outdoors.org

Comment s’y rendre
Randonnée au mont Madison: autoroute 91 jusqu’à Saint Johnsbury, puis route 2 Est. Passé Jefferson et avant Randolph, stationnement Appalachia de l’Appalachian Mountain Club.

Publicité