Publicité
Été, Québec, Vélo de montagne

À cheval sur la Batiscan

08-08-2017

Le parc de la Rivière-Batiscan fait partie de ces petits parcs qui grossissent tranquillement, mais de belle manière. Celui-ci compte 10 km de nouveaux sentiers pour le vélo de montagne, de calibre intermédiaire, et les projets ne manquent pas pour compléter ce réseau, avec des parcours plus difficiles agrémentés d’obstacles qui donneront des frissons aux experts. Sur les 25 km de sentiers de randonnée pédestre, 20 km sont aussi accessibles en vélo de montagne. À partager avec civilité…

À partir du pavillon d’accueil, la majeure partie des pistes file plein nord des deux côtés de la rivière Batiscan. Le sentier Le Buis (2), à gauche de la rivière, ne la quitte pas sur 4,3 km. La forêt d’un côté, l’eau de l’autre (et même sous les roues), bien des montées et des descentes qui peuvent être boueuses après la pluie, sans compter des roches et des racines à profusion. Possible qu’on doive parfois mettre pied à terre.

Après une passerelle au-dessus de la rivière, on atteint la chute des Ailes. Le sentier se termine dans le secteur Murphy, où se trouvent deux campings. À hauteur de la yourte, il est temps de franchir le pont de la chute à Murphy pour repartir vers le sud. Une série de courtes boucles de vélo de montagne (pistes de A à E) ont été aménagées en forêt dans un méandre de la rivière. Une fois rassasiés par ces parcours singletrack aux bons dénivelés entre les arbres, on rentre par la grande allée du Portage, bien sablonneuse, ou La Gélinotte. Ceux qui ont encore un peu d’énergie poursuivent la récitation de l’alphabet, avec les pistes F, G, H du secteur Grand Bassin, toujours en forêt.
 

REPÈRES
Parc de la Rivière-Batiscan

200, chemin du Barrage, Saint-Narcisse
www.parcbatiscan.com
Publicité