Boucler la boucle de la GBT

Ralentis par la pandémie, les promoteurs de la Grande Boucle Tremblant se remettent au travail. Leur but : compléter cette boucle de 80 km qui traverse les municipalités de Mont-Tremblant, Lac-Supérieur et Val-des-Lacs, dont il ne reste que quelques kilomètres à terminer. Toutefois, boucler la boucle ne sera pas une mince tâche. Le tronçon en question doit circuler sur des terrains privés, exigeant l’obtention de droits de passage, et implique la construction d’une importante passerelle pour enjamber la rivière Le Boulé, près de sa confluence avec la rivière du Diable.

« Un comité est en voie d’être créé avec la direction du parc national du Mont-Tremblant, la station de ski Tremblant, le Domaine Saint-Bernard et les gestionnaires des sentiers locaux pour trouver des solutions », explique Serge Lacroix, président d’Accès nature Laurentides et administrateur au sein de la GBT.

La Grande Boucle Tremblant est un projet de longue date dans la région. Un comité a déjà été formé en 2004. La première étape a été réalisée en 2006 lorsque la Ville de Mont-Tremblant a construit le pont Jackrabbit afin de relier deux secteurs de Ski de fond Mont-Tremblant, soit le secteur Tremblant et le Domaine Saint-Bernard. Des investissements récurrents permettront de construire de nouveaux bouts de sentiers, des ponceaux et des ponts.

La GBT relie cinq pôles touristiques (station de ski, Réseau Inter-Centre, parc national, Domaine Saint-Bernard et Accès nature Laurentides) dans une série d’infrastructures pédestres déjà existantes. « Nous voulons en faire un projet d’appel quatre saisons pour la rando, le ski de fond et le vélo », affirme Serge Lacroix.

Lorsque la GBT sera complétée, l’équipe devra baliser le sentier dans son intégralité et en faire la promotion. La construction d’hébergements comme des refuges pourrait s’avérer nécessaire à certains points stratégiques afin de permettre aux randonneurs de la parcourir en entier. À suivre.

accesnaturelaurentides.com/grandeboucletremblant