Publicité
Activité aquatique, Été, Québec

Mer intérieure pour marins d’eau douce

02-03-2018

Le réservoir Taureau, créé en 1931 pour régulariser le débit de la rivière Saint-Maurice à des fins de production hydroélectrique, est une mer d’eau douce de 95 km² aux rives sablonneuses. Sa taille, ses plages, mais aussi sa proximité de Montréal (moins de deux heures de route) en font un lieu populaire. À la sortie du village de Saint-Michel-des-Saints, après avoir parcouru un chemin de terre pas si cahoteux que ça finalement (la Subaru a survécu) et après notre inscription au poste d’accueil, voici le moment de mettre à l’eau. La nappe d’eau est grande, et plusieurs routes forestières sillonnent la forêt qui l’entoure.

Les points d’accès sont nombreux. Mis à part celui de la Pointe-Fine, à Saint-Michel, le camping de la baie du Milieu, juste derrière le poste d’accueil du parc, représente un accès facile. En prime, la mise à l’eau à la plage est simple sécuritaire, le stationnement est gratuit et sûr, et on peut se procurer une très bonne carte du lac et se renseigner sur la météo à venir. C’est que le lac est immense, et le vent y souffle parfois si fort que même le meilleur des canoteurs peut rencontrer quelques soucis… Heureusement, pas de problème cette fois-ci, ce sera le calme plat pendant trois jours.

À la sortie de la baie, on bifurque vers le nord, en direction de notre site de camping blotti dans la baie du Poste. Même si le coup de pagaie est bon et que les conditions météo sont favorables, l’immensité du lieu ne nous permet pas, en seulement quelques jours, d’explorer les autres baies plus éloignées, comme celles du Barrage ou du Canot Rouge. Dommage, car ce sont les endroits les moins fréquentés. Peut-être la prochaine fois, en kayak de mer ?

Parc régional du Lac Taureau
Poste d’accueil – secteur baie du Milieu
8000, chemin Manawan, Saint-Michel-des-Saints
Accès : 6 $ par jour. Camping rustique : de 30 $ à 55 $ par nuit selon la taille du site (une ou plusieurs tentes).

Pour se délier les jambes
Si le lac est l’attrait principal du parc, quelques courtes randonnées permettent de se délier les jambes. Le sentier de la baie Dominique, par exemple, ne fait que 4,6 km, mais propose de beaux points de vue. Le sentier de la baie du Milieu rejoint maintenant celui de la baie Dominique afin d’ajouter 5,5 km au circuit. Le sentier de l’île du Village apporte quant à lui une touche historique avec ses panneaux d’interprétation qui nous racontent la disparition du village de Saint-Ignace-du-Lac, englouti sous les eaux en 1931, lors de la création du réservoir.

Nerrivik Aventures
La compagnie d’aventures offre une exploration guidée de la baie Ignace, en kayak de mer, avec interprétation des événements historiques qui s’y sont déroulés, ainsi que la découverte de l’île de France, avec ses îles flottantes et ses plantes carnivores. Forfait d’une journée : 85 $.

Site traditionnel Matakan
À moins de deux heures au nord de Saint-Michel-des-Saints, on peut vivre une aventure amérindienne authentique grâce à un forfait proposé par Tourisme Manawan. Tarif : 400 $ par personne pour trois jours et deux nuits, comprenant repas traditionnels, couchers en tipi, activités et transport de Manawan.

L’Auberge du Lac Taureau
Pour une finale tout en douceur, l’auberge réputée offre des chambres confortables, un spa et une cuisine raffinée. Qui a dit que le plein air devait se faire à la dure ? Chambres à partir de 85 $ par nuit.
 

Publicité