Publicité
Destinations, Québec

Tomber dans les pommes!

10-09-2007

À L’AUTOMNE, ON Y COURT, ON Y COURT… Le mont Rougemont est bien connu des amateurs de pommes quand vient le temps de les cueillir soimême. Pourquoi ne pas en profiter pour le découvrir autrement que dans une file de voitures attendant son tour pour en faire le tour ? Il faut l’aborder par la face sud… hors des sentiers battus. Rendez-vous à la cidrerie Michel Jodoin pour payer votre obole (2 $, et seulement pour les grands) avant de filer sur le terrain planté de fringants pommiers, au pied de la colline. Moins d’une heure suffira aux pattes alertes pour monter à flanc de colline par le sud ou par l’est et gravir les 110 m de dénivelé qui permettent de rejoindre gentiment, dans une nature vraiment sauvage, le sommet du mont Rougemont. Pas très haut (il culmine à 220 m), il n’en est pas moins surprenant. En route, on aura en effet profité de quelques belles vues sur les pommiers (en contrebas), sur les vastes plaines de la vallée du Saint-Laurent (ce qui n’est pas si fréquent) et sur les montagnes du Vermont, plein sud. Au retour, 3,5 km dans les jambes tout au plus, on n’oublie pas d’aller cueillir ses pommes et de goûter au cidre de glace de l’endroit… particulièrement le Rubis de glace, unique en son genre !

Au printemps, les pommiers fleurissent à la mi-mai et offrent tout un spectacle !

Cyclistes demandés
Pas besoin d’être un cycliste au long cours pour se balader sur les circuits de la Montérégie : Canal de Soulanges, Îles-de-Boucherville, Canal de Chambly, Sentier du paysan (entre Lacolle et Châteauguay), Route des champs, Montérégiades ou Campagnarde… La région offre plus de 600 km de belles pistes, souvent asphaltées, dans un cadre bucolique. On traverse les champs, les marais, les parcs. On longe le fleuve, la rivière ou le canal… Carte gratuite des pistes cyclables en composant le 1 866 469-0069 ou au www.tourisme-monteregie.qc.ca/cyclotourisme.

Quatre sommets pour le prix d’un
La région ne manque pas de parcs faciles d’accès (mont Saint-Bruno, Îles-de-Boucherville…). Celui du mont Saint-Hilaire, première Réserve de la biosphère au Canada, est toutefois un cas à part. Cette « Montérégienne », née comme ses sept voisines de poussées de roches en fusion, est l’un des rares vestiges des immenses forêts recouvrant autrefois le sud du Québec. Géré par une organisation sans but lucratif affiliée à l’Université McGill (le Centre de la nature), il offre 25 km de sentiers pédestres, 10 pour le ski de fond et 20 pour la raquette, à l’ouest du lac Hertel. Dieppe, le sommet rocailleux le plus au nord, domine une falaise que ne dédaignent pas les oiseaux de proie. Comme les autres (Rocky, Pain de sucre et Burned Hill), il n’est pas bien haut (400 m), mais il offre de très beaux panoramas vers l’ouest et le fleuve. Info : 450 467-1755 ou www.centrenature.qc.ca

REPÈRE
Cidrerie Michel Jodoin 1130, La Petite-Caroline, Rougemont
Info : 450 469-2676 ou www.cidrerie-micheljodoin.qc.ca

COMMENT S’Y RENDRE
Sortie 115 de l’autoroute 20 ou sortie 29 de l’autoroute 10, puis routes 133 et 112 jusqu’à Rougemont. Prendre le chemin La Petite-Caroline à gauche.

Publicité