Traitement de canal

Bien sûr, il faut faire fi des nombreux pylônes, des fils électriques qui coupent presque sans exception l’horizon et du bitume aussi craquelé que la peau d’un Navajo de 112 ans. Mais compte tenu de sa proximité de Montréal, de la diversité du parcours cyclable, des plans d’eau et des canaux qu’on longe et qu’on croise, ainsi que de la douceur de son relief, la Boucle des 4 canaux forme un intéressant itinéraire alliant nature et culture industrielle, à pédaler seul ou en famille.

Long de 62 km, ce parcours peut s’entamer d’une dizaine de stationnements déployés tout le long de son pourtour. Je l’ai attaqué dans le sens inverse des aiguilles d’une montre à partir des Cèdres, côté Vaudreuil-Soulanges, en empruntant d’abord la longue piste cyclable Soulanges, qui longe le canal du même nom (ainsi que le fleuve de l’autre côté), traverse des zones d’habitations et croise le Petit Pouvoir des Cèdres, une ancienne centrale hydroélectrique aux allures de mini-Moulinsart  – rien à voir avec celle de Beauharnois, une des plus grandes au monde, qui est située dans un proche rayon.

À partir de Coteau-du-Lac, où sont situés les vestiges du premier canal à écluses du Canada, la piste suit une série de barrages (les barrages du Coteau) qui permettent de sauter d’île en île avant de zigzaguer à travers Salaberry-de-Valleyfield (ou Valéfeel, comme on dit là-bas). Après une pause aire de jeux pour satisfaire les mouflets, on traverse le pont-écluse du vieux canal de Beauharnois avant de rejoindre le nouveau canal de Beauharnois, large comme un petit fleuve (d’ailleurs, c’est le fleuve), et qui est longé par une autre jolie piste cyclable, encaissée dans la verdure.

Après une vingtaine de kilomètres, la piste devient chaussée désignée sur un rang de campagne, puis sur une route un peu longue et sans intérêt (boul. Pie-XII). La boucle se boucle cependant avec brio: le parcours traverse le parc des bucoliques îles Saint-Timothée, où une petite plage permet de se rafraîchir. Pour finir, un bac pour cyclistes et piétons effectue la traversée jusqu’aux Cèdres.

Repères : La Boucle des 4 canaux fait partie du Parcours de l’Éclusier, un réseau de 160 km de pistes et de voies cyclables balisées qui permettent de relier Montréal à Salaberry-de-Valleyfield. Plusieurs autres parcours sont suggérés dans la région. Info: www.velo.balades.ca

Tourisme Suroît, 1155, boulevard Monseigneur-Langlois, Salaberry-de-Valleyfield. Info: 450 377-7676, 514 373-8242, 1 800 378-7648 ou www.tourisme-suroit.qc.ca.