Présenté par Tourisme Percé
Destinations | Québec

Lumière d’automne sur Percé

Amoureux de lumière d’automne? Rendez-vous à Percé pour les plus belles randonnées.

Sacs de couchage trois saisons

Dormir sous la tente est un des grands plaisirs du plein air. Mais encore faut-il disposer du sac de couchage adéquat. Voici une sélection de sacs polyvalents qu’on peut utiliser au printemps, en été et à l’automne.

Bien choisir, selon la température
Les sacs de couchage conçus pour l’été sont parfaits lorsque les températures demeurent au-dessus du point de congélation. Les sacs d’hiver permettent de dormir sans se tracasser du froid jusqu’à des températures de -40 oC. Quant aux sacs trois saisons, ils sont aussi efficaces l’été que sous des températures descendant jusqu’à -10 oC. Les sacs quatre saisons, dont l’indice de chaleur (cote de température) oscille entre -15 oC et -20 oC, sont trop chauds pour l’été.

L’isolant
Un bon isolant se mesure à sa capacité de retenir l’air. Les isolants synthétiques (Hyperloft) sont de plus en plus efficaces, mais le duvet reste ce qu’il y a de mieux. Ce dernier est léger et davantage compressible, ce qui facilite son transport lorsque l’espace est restreint.

Malgré ses vertus, le duvet comporte quelques inconvénients. D’abord, une fois détrempé, il est plus difficile à sécher. Il est également plus coûteux que le synthétique. Sans compter que les personnes allergiques pourraient en être affectées, puisque le duvet est d’origine animale. Pour ce qui est des isolants synthétiques, ils sèchent plus rapidement et conservent plus facilement leur chaleur.

La forme et le revêtement
Les sacs de couchage sont de trois types. Le sac momie épouse la forme du corps : il est plus étroit aux épaules et aux pieds, ce qui lui permet de mieux conserver la chaleur. Il est généralement doté d’un capuchon, un détail qui n’est pas anodin quand on sait que le corps humain perd de 30 % à 50 % de sa chaleur par la tête. C’est aussi le sac le plus léger. Le sac rectangulaire, à l’inverse, est plus volumineux, puisqu’il se déplie telle une couverture, mais il est généralement moins cher. Sa forme conviendra aux pleinairistes qui aiment avoir plus d’espace. Cependant, il est plus lourd et moins compressible qu’un sac momie, donc peu adapté aux randonneurs. Le sac baril (ou semi-rectangulaire) représente le compromis entre le sac momie et le sac rectangulaire : il est un peu plus volumineux et ne comporte pas de capuchon.

La coquille extérieure sert à la fois à protéger l’intérieur du sac des éléments et à évacuer l’humidité vers l’extérieur. Celle-ci est souvent fabriquée en nylon antidéchirure (ripstop) ou encore, en taffetas.

Comme pour la plupart des produits destinés à servir son propre confort, il importe d’essayer avant d’acheter, afin de ne pas regretter son choix.

Voir notre sélection de sacs de couchage trois saisons 2015
Vous pouvez aussi télécharger le guide au format pdf fromat pdf