Publicité
Équipement

Vos yeux sous haute protection

01-01-2012

L’ABC des UV
Les rayons ultraviolets (communément appelés UV) se divisent en trois catégories: UVA, UVB et UVC. Heureusement, la couche d’ozone absorbe les rayons UVC, qui n’atteignent donc pas la surface de la Terre. Quant aux UVB, ils sont présents toute l’année, mais ils s’intensifient en période estivale. Les effets néfastes des UVB sont multiples: coups de soleil, vieillissement prématuré de la peau, cancers de la peau… Ils accélèrent également la progression de certaines maladies de l’œil, comme les cataractes. Les UVA, présents toute l’année, sont aussi dangereux, car ils pénètrent en profondeur dans la peau et les yeux. Il est très important de savoir que les effets néfastes des UVA et des UVB absorbés par l’œil sont cumulatifs et irréversibles tout au long de notre vie… Raison de plus pour nous en protéger!
 
Il y a protection et… protection!
De bonnes lunettes de soleil ne sont pas forcément hors de prix. La plupart des modèles offerts sur le marché bloquent en grande partie les rayons nocifs du soleil, mais dans des proportions variables. Il est impossible de déterminer le pourcentage d’UV bloqués par les lunettes en se basant uniquement sur la couleur des lentilles (voir encadré).  

Certaines normes définissent la protection minimale contre les UV que doivent assurer les verres solaires ainsi que le degré de filtration de la lumière visible1. Toutefois, aucune obligation légale n’oblige les fabricants à indiquer la catégorie de leurs produits et, donc, le pourcentage de protection. On compte cinq catégories:
Catégorie 0 = protection minimale, laisse passer de 80 % à 100 % de la lumière
Catégorie 1 = laisse passer de 43 % à 80 % de la lumière
Catégorie 2 = laisse passer de 18 % à 43 % de la lumière
Catégorie 3 = laisse passer de 8 % à 18 % de la lumière

Une lentille polarisée, c’est quoi? 
Une lentille polarisée sert uniquement à éliminer les rayons solaires qui sont reflétés. Comme l’eau et la neige sont les principales surfaces de réflexion, c’est dans ces conditions que la lentille polarisée prend toute son importance. Les contrastes sont mieux définis, ce qui a pour effet de réduire la fatigue oculaire.
La neige réfléchit 82 % du rayonnement solaire, le sable, 17 %, l’eau, 5 %, et l’herbe, 3 %. Pour cette raison, les coups de soleil sont possibles même ­à l’ombre. Il faut donc se protéger également des rayonnements indirects. Les lentilles polarisées deviennent la barrière idéale. C’est une excellente option pour les sports nautiques, le ski, la haute montagne ou le jogging. 
 
Une lentille photochromique, c’est quoi?
Il y a encore quelques années, nous avions à faire le choix entre une lentille de catégorie 2, 3 ou 4. Maintenant, de plus en plus de fabricants utilisent des lentilles photochromiques, qui ont la propriété de s’adapter à la luminosité ambiante. Vous pourriez, par exemple, avoir des lentilles photochromiques de catégorie 2 à 4 qui conviendront aussi bien pour marcher en forêt que pour aller sur un glacier!
 
Un petit test très important
Avant d’acheter des lunettes de soleil, assurez-vous qu’elles ne causent pas de distorsion. La distorsion se remarque habituellement sur les côtés des lentilles. Essayez les lunettes et posez le regard sur un objet rectangulaire, par exemple les carreaux du plancher. Si les lignes demeurent droites lorsque vous bougez la tête de haut en bas et de gauche à droite, la distorsion est négligeable. 

CHOISISSEZ VOS COULEURS! 
Lentilles brunes 
– Augmentent les contrastes pour la conduite automobile. 
– Font paraître les images plus foncées tout en rehaussant leur vraie couleur, surtout le rouge et le vert.  
– Très bon choix pour les golfeurs qui veulent mieux percevoir les dénivellations sur les verts.
 
Lentilles grises 
– Assombrissent sans changer les couleurs. 
– Conviennent à la majorité des situations sans luminosité extrême. 
 
Lentilles jaunes 
– Non recommandées en plein soleil*, mais parfaites pour la randonnée en forêt ou le ski en fin de journée, quand l’intensité lumineuse est faible. 
– À proscrire pour la conduite automobile! 
 
Lentilles bleues 
– Mettent en évidence la couleur jaune. 
– Appropriées pour le tennis… question de voir venir les balles! 
 
* Sauf dans le cas d’une lentille photochromique de catégorie 
2 à 4 (voir texte sur la lentille photochromique).

La sélection des modèles
Nous avons demandé aux fabricants de lunettes de nous envoyer leurs modèles multisports. Nous voulions tester des lunettes qui pouvaient convenir à tout type d’activités. 
 
Modalités du test
Notre test s’est échelonné sur presque un an. Nous avons donc pu évaluer l’efficacité des modèles dans des conditions 
très variables de température et d’ensoleillement. Les sports pratiqués avec ces lunettes ont été nombreux: course à pied, vélo, marche en sentier, raquette, etc. 

Voici l’information de base à connaître avant d’investir dans des lunettes de soleil.

La Méthodologie 
Nous avons examiné plus particulièrement la solidité, l’aération pendant les activités aérobiques, l’ajustement, les accessoires et, évidemment, le confort pour les yeux. 
La note finale est donnée sur 5.
Classement par ordre alphabétique.
 
La Méthodologie 
Nous avons examiné plus particulièrement la solidité, l’aération pendant les activités aérobiques, l’ajustement, les accessoires et, évidemment, le confort pour les yeux. 
La note finale est donnée sur 5.
Classement par ordre alphabétique.

Adidas,
modèle Evil Eye pro L

Possibilité d'ajouter un adaptateur pour les lentilles correctrices. Bonne aération. Par contre, on a noté que le soleil reflète sur la monture, ce qui est désagréable. Aussi, les couleurs sont complètement changées.
Note: 2,5/5
Prix: 278 $
Julbo, modèle Race
Possibilité d'ajouter un adaptateur pour les lentilles correctrices. Ajustables sur le nez, lentilles photochromi­ques de catégorie 2 à caté­gorie 4 et antibuée. Modèle presque parfait pour toutes les activités; par contre, une petite mousse pour absorber la transpiration en haut de la monture aurait été appréciée.
Note: 4,5/5
Prix: 220 $

Catégorie 4 = laisse passer de 3 % à 8 % de la lumière 2 L’ABC desL’ABC des UVL’ABC des UV
Les rayons ultraviolets (communément appelés UV) se divisent en trois catégories: UVA, UVB et UVC. Heureusement, la couche d’ozone absorbe les rayons UVC, qui n’atteignent donc pas la surface de la Terre. Quant aux UVB, ils sont présents toute l’année, mais ils s’intensifient en période estivale. Les effets néfastes des UVB sont multiples: coups de soleil, vieillissement prématuré de la peau, cancers de la peau… Ils accélèrent également la progression de certaines maladies de l’œil, comme les cataractes. Les UVA, présents toute l’année, sont aussi dangereux, car ils pénètrent en profondeur dans la peau et les yeux. Il est très important de savoir que les effets néfastes des UVA et des UVB absorbés par l’œil sont cumulatifs et irréversibles tout au long de notre vie… Raison de plus pour nous en protéger!
 
Il y a protection et… protection!
De bonnes lunettes de soleil ne sont pas forcément hors de prix. La plupart des modèles offerts sur le marché bloquent en grande partie les rayons nocifs du soleil, mais dans des proportions variables. Il est impossible de déterminer le pourcentage d’UV bloqués par les lunettes en se basant uniquement sur la couleur des lentilles (voir page 31).  
Certaines normes définissent la protection minimale contre les UV que doivent assurer les verres solaires ainsi que le degré de filtration de la lumière visible1. Toutefois, aucune obligation légale n’oblige les fabricants à indiquer la catégorie de leurs produits et, donc, le pourcentage de protection. On compte cinq catégories:
Catégorie 0 = protection minimale, laisse passer de 80 % à 100 % de la lumière
Catégorie 1 = laisse passer de 43 % à 80 % de la lumière
Catégorie 2 = laisse passer de 18 % à 43 % de la lumière
Catégorie 3 = laisse passer de 8 % à 18 % de la lumière
Catégorie 4 = laisse passer de 3 % à 8 % de la lumière 2 
Les rayons ultraviolets (communément appelés UV) se divisent en trois catégories: UVA, UVB et UVC. Heureusement, la couche d’ozone absorbe les rayons UVC, qui n’atteignent donc pas la surface de la Terre. Quant aux UVB, ils sont présents toute l’année, mais ils s’intensifient en période estivale. Les effets néfastes des UVB sont multiples: coups de soleil, vieillissement prématuré de la peau, cancers de la peau… Ils accélèrent également la progression de certaines maladies de l’œil, comme les cataractes. Les UVA, présents toute l’année, sont aussi dangereux, car ils pénètrent en profondeur dans la peau et les yeux. Il est très important de savoir que les effets néfastes des UVA et des UVB absorbés par l’œil sont cumulatifs et irréversibles tout au long de notre vie… Raison de plus pour nous en protéger!
 
Il y a protection et… protection!
De bonnes lunettes de soleil ne sont pas forcément hors de prix. La plupart des modèles offerts sur le marché bloquent en grande partie les rayons nocifs du soleil, mais dans des proportions variables. Il est impossible de déterminer le pourcentage d’UV bloqués par les lunettes en se basant uniquement sur la couleur des lentilles (voir page 31).  
Certaines normes définissent la protection minimale contre les UV que doivent assurer les verres solaires ainsi que le degré de filtration de la lumière visible1. Toutefois, aucune obligation légale n’oblige les fabricants à indiquer la catégorie de leurs produits et, donc, le pourcentage de protection. On compte cinq catégories:
Catégorie 0 = protection minimale, laisse passer de 80 % à 100 % de la lumière
Catégorie 1 = laisse passer de 43 % à 80 % de la lumière
Catégorie 2 = laisse passer de 18 % à 43 % de la lumière
Catégorie 3 = laisse passer de 8 % à 18 % de la lumière
Catégorie 4 = laisse passer de 3 % à 8 % de la lumière 2 UV
Les rayons ultraviolets (communément appelés UV) se divisent en trois catégories: UVA, UVB et UVC. Heureusement, la couche d’ozone absorbe les rayons UVC, qui n’atteignent donc pas la surface de la Terre. Quant aux UVB, ils sont présents toute l’année, mais ils s’intensifient en période estivale. Les effets néfastes des UVB sont multiples: coups de soleil, vieillissement prématuré de la peau, cancers de la peau… Ils accélèrent également la progression de certaines maladies de l’œil, comme les cataractes. Les UVA, présents toute l’année, sont aussi dangereux, car ils pénètrent en profondeur dans la peau et les yeux. Il est très important de savoir que les effets néfastes des UVA et des UVB absorbés par l’œil sont cumulatifs et irréversibles tout au long de notre vie… Raison de plus pour nous en protéger!
 
Il y a protection et… protection!
De bonnes lunettes de soleil ne sont pas forcément hors de prix. La plupart des modèles offerts sur le marché bloquent en grande partie les rayons nocifs du soleil, mais dans des proportions variables. Il est impossible de déterminer le pourcentage d’UV bloqués par les lunettes en se basant uniquement sur la couleur des lentilles (voir page 31).  
Certaines normes définissent la protection minimale contre les UV que doivent assurer les verres solaires ainsi que le degré de filtration de la lumière visible1. Toutefois, aucune obligation légale n’oblige les fabricants à indiquer la catégorie de leurs produits et, donc, le pourcentage de protection. On compte cinq catégories:
Catégorie 0 = protection minimale, laisse passer de 80 % à 100 % de la lumière
Catégorie 1 = laisse passer de 43 % à 80 % de la lumière
Catégorie 2 = laisse passer de 18 % à 43 % de la lumière
Catégorie 3 = laisse passer de 8 % à 18 % de la lumière
Catégorie 4 = laisse passer de 3 % à 8 % de la lumière 2 
Louis Garneau,
modèle Speed Kit

Formule tout compris. Ces lunettes viennent avec des lentilles interchangeables des catégories 1, 2 et 3. Un élastique est fourni pour les activités plus intenses de même qu’un clip pour des verres correcteurs. Conviennent à peu près à tous les sports. Leur look est aussi très sport!
Note: 4/5
Prix:  70 $
MEC,
modèle Summit

Ces lunettes couvrent très bien le visage. Vu leur look polyvalent et avec leurs lentilles photochromiques et polarisées, elles se portent autant en ville que pour le sport.
Note: 4/5
Prix: 95 $
Oakley,
modèle Split Jacket

Ces lunettes viennent avec des lentilles polarisées ainsi que des lentilles de rechan­ge. Leur look Robocop ne conviendra pas à tous. Con­fort correct, mais elles ont tendance à s’embuer assez facilement.
Note: 3/5
Prix: 315 $

Rudy Project,
modèle Magster

Elles peuvent recevoir un adaptateur pour les verres cor­recteurs et elles sont ajus­tables sur le nez. Très con­for­tables et légères, mais elles ne tiennent pas très bien en cas de mouvements brusques.
Note: 3,5/5
Prix: 250 $

Ryders,
modèle Hex

Elles viennent avec trois lentilles interchangeables, dont une rose. Assez dé­sa­gréable, cette dernière chan­ge les couleurs de façon mar­quée. Sinon, elles sont très confortables et couvrent bien le visage.
Note: 3/5
Prix: 60 $
Smith,
modèle Parallel Max

Ces lunettes possèdent des lentilles polarisées et trois lentilles de couleurs différentes. Elles ne sont pas très stables quand on fait des mouvements brusques.
Note: 3/5
Prix: 150 $

 

 

xxxxxxx

Tifosi,
modèle Tyrant

Modèle très agréable pour l’œil et très confortable. Ces lunettes s’ajustent bien au nez et viennent avec des lentilles photochromiques et polarisées. En plus, elles tiennent plutôt bien sur le visage en cas de mouvements brusques. On con­seille d’utiliser un élastique pour ne pas les perdre!
Note: 4/5
Prix: 100 $

Publicité