Abritant plus de 800 espèces fauniques vertébrées, le Québec est riche de sa nature. Toutes les espèces jouent un rôle important dans nos écosystèmes. Cependant, certaines sont actuellement en situation précaire, c’est-à-dire que leurs populations sont en déclin.

L’état des populations d’une espèce est influencé par la quantité et la qualité des habitats essentiels à sa survie, la taille de ses populations et surtout les menaces qui pèsent sur elles.

Au Québec, une espèce peut être désignée comme menacée ou vulnérable ou être inscrite sur la liste des espèces susceptibles d’être désignées comme menacées ou vulnérables. Ces espèces dites « susceptibles » ne bénéficient pas de réelle protection légale. Néanmoins, leur protection peut être considérée dans différents programmes de conservation ou faire l’objet d’une protection spécifique dans le cadre d’une mesure d’atténuation des effets d’un projet.

Espèce susceptible

Cette espèce nous inquiète. On sent que des menaces la guettent.

Les espèces susceptibles sont souvent priorisées pour les travaux d’acquisition de connaissances, comme des inventaires ou de la recherche. Leur situation peut faire l’objet d’un rapport qui renferme des données sur leur biologie, leur répartition, l’état de leurs populations et les menaces pour leur survie. Bref, inscrire une espèce sur la liste des espèces susceptibles est généralement le point de départ du processus de désignation des espèces à statut précaire au Québec.

Espèce vulnérable

Cette espèce nous préoccupe davantage. On voit que sa situation se détériore.

Habituellement, une espèce qui a reçu le statut d’espèce vulnérable sera visée par un plan de rétablissement. Ce document définit la stratégie et les objectifs de rétablissement d’une espèce sur une période de 10 ans. Il est rédigé par une équipe de rétablissement qui participe également à la mise en œuvre des actions priorisées dans le plan.

 

Espèce menacée

Cette espèce risque la disparition.

Tout comme l’espèce vulnérable, l’espèce menacée fait l’objet d’un plan de rétablissement et des mesures sont mises en place pour lui venir en aide. Au terme de la durée du plan, un bilan est publié afin de faire le point sur les mesures réalisées. Des recommandations sont émises afin de déterminer s’il est nécessaire de poursuivre les efforts de rétablissement et si l’espèce devrait voir son statut révisé.

https://www.youtube.com/watch?v=HHs3bAghM2U

 

Le sort des animaux vous tient à cœur et vous aimeriez participer à la protection des espèces fauniques? Consultez la page Participer à la conservation de la biodiversité et des habitats fauniques pour en savoir plus.