La SÉPAQ ouvre grand ses bras aux chiens

  • Courtoise : Sépaq / ©SebastienLarose

Grosse victoire pour les propriétaires de chiens : leurs compagnons à quatre pattes seront admis dans presque tous les établissements gérés par la SÉPAQ dès le printemps prochain.

17 mai 2019. Retenez cette date : c’est à partir de ce moment que l’accès encadré des canidés sera permis dans 21 des 23 parcs nationaux, dans toutes les réserves fauniques et dans l’ensemble des établissements touristiques de la société d’État.

Les parcs nationaux d’Anticosti et de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé font exception à cette règle à cause de leurs contraites biologiques spécifiques. Même chose pour le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent.

Attention : les pitous ne seront tolérés que dans des boucles de campings et des sentiers bien déterminés. Ailleurs que dans ces secteurs, leur interdiction continuera à prévaloir.

La formule privilégiée est donc la même que pour le projet pilote qui a été mené dans cinq parcs nationaux depuis 2016, soit ceux d’Oka, de la Jacques-Cartier, de Frontenac, d’Aiguebelle et du Lac-Témiscouata.

Selon des chiffres dévoilés par la SÉPAQ, ce dernier a connu un succès retentissant : 94 % des chiens ont été tenus en laisse dans les sentiers lors des périodes estivales et automnales. Ce pourcentage était de 97 % dans les campings.

La statistique qui tue : seuls 35 rapports d’infraction ont été émis en trois ans. Pourtant, la SÉPAQ a accueilli tout près de 20 000 chiens dans ses parcs nationaux lors de cette même période.