PRÉSENTÉ PAR TOURISME LOTBINIÈRE
Destinations | Québec

FASCINANTE LOTBINIÈRE 

Actifs ou contemplatifs, bouclez vos ceintures direction Lotbinière.

À Port Miou avec un guide patenté

Un Bureau des Guides des calanques… Il y a encore quelques années, la chose aurait eu l'air d'un fantasme à peine avouable… C'est aujourd'hui chose faite.

Ce regroupement de guides de moyenne montagne sera officiellement ouvert en avril prochain en partenariat avec la ville de Cassis. Son mandat: guider les touristes sur le territoire des calanques pour des sorties de 3h ou d'une bonne journée. Pour l'instant, seuls trois circuits sont offerts: le sentier des Crêtes, sur le cap canaille; les calanques de Cassis (Port Miou, En Vau); et enfin, la grande traversée depuis le col de la Gineste jusqu'à Port Miou (en passant par le mont Puget, le cap Gros puis les falaises de Devenson et le vallon de l'Oule). Ce circuit, réservé aux marcheurs solides, peut prendre facilement 8 heures de marche. Une bonne journée sur les sentiers escarpés du massif des calanques, connu pour donner du fil à retordre aux randonneurs.

En cette belle journée pré-printanière, je vais randonner avec Sébastien Petitjean, qui possède un brevet d'État d'alpinisme et un diplôme d'accompagnateur en montagne (les critères pour avoir le droit de guider sont, en France, particulièrement sévères). Direction: la calanque de Port Miou, de Port Pin, puis d'En Vau. Sébastien m'explique: "Le bureau des guides des calanques a été fondé par le guide André Bernard, assez connu ici; c'est une sorte de syndicat local patronné par le syndicat national des guides de haute montagne." Chanceux, Sébastien fait partie de la douzaine de guides qui auront pour mission d'accompagner les touristes sur ces sentiers, mais aussi au Cap Canaille. Pour ce jeune guide originaire des Alpes-de-Haute-Provence, les calanques, c'est un peu le "sanctuaire minéral" dont parlait Gaston Rebuffat, célèbre alpiniste marseillais d'avant-guerre, qui écrit avec inspiration: "À chaque col s'ouvre un jardin magnifique…" (Calanques, Saint-Baume, Sainte-Victoire, les 400 plus belles escalades et randonnées, édité chez Denoël).

Un jardin magnifique, et musical. Les sentiers sont souvent tapissés de fragments de calcaire qui émettent sous les pas une sonorité très particulière et dont le souvenir me revient soudain en mémoire à mesure que je l'entends. Un peu comme si on frottait l'une contre l'autre deux briques rouges dont on revêt les toits plats de Provence. Mon guide en profite pour me parler de la carrière de calcaire qui occupaient Port Miou autour du XVIIIe siècle, et dont il reste encore des traces visible: des trémis, vastes entonnoirs de pierres au-dessus de la mer, dans lesquels on déversait le calcaire concassé et qui conduisaient directement aux soutes d'un bateau chargé de le transporter. La carrière a stoppé ses activités dans les années 1980 mais ces traces du passé rappellent, avec les restes de ferronnerie ancrés dans la roche et qui servaient d'amarres de bateau, un temps où la calanque de Cassis était aussi un lieu d'intense activité humaine.

Repères: Le Bureau des guides des calanques organise des sorties de tous niveaux. Des sorties d'escalade, de canyonisme ainsi que des descentes en rappel sont aussi proposées. Tarif: entre 20 et 50 $ selon la sortie.  Réservation obligatoire. Info: 06 85 55 04 47 ou www.guides-calanques.com.