Hallucinations alimentaires

Je dédie ce texte à toutes les personnes qui ont déjà fait une expédition de plus de cinq jours dans leur vie.

Depuis le début de notre expédition, nous tentons de manger sainement. Je dois avouer que c'est beaucoup plus difficile que ce qu'on croyait au départ. Même le plus ardent adepte du tremplin santé a craqué et a succombé en entrant au restaurant pour y commander un bon burger-poutine.

Après trois mois d'expédition, ce n'est pas toujours facile d'être raisonnable. Je ferais tout pour savourer certains aliments auxquels je pense souvent. Je vous donne ici un exemple rapide.

Nous sommes au jour 91. J’aperçois au loin notre nouveau compagnon Fred, en train de déguster une pomme. Pas une pomme déshydratée, une vraie pomme! Mes yeux deviennent ronds d'envie. Une bonne pomme apportée de chez lui… fraîche et juteuse! Je me demande alors comment je pourrais, rapide comme l’éclair, lui voler sans qu’il ne s'en aperçoive? Bon, évidemment, je ne l’ai pas fait. Le fameux fruit défendu, son jus, son croquant, sa chair sucrée et son odeur sont tous demeurés illusions et rêve.

J'ai alors décidé de réfléchir sur le sujet et d'investiguer auprès de mes chers amis canoteurs. Chacun aurait facilement pu nommer son plat préféré lorsque je leur ai demandé ce qu’ils avaient le plus envie de manger au moment présent. Mais ce n'est pas du tout ce qui s'est passé.

Je suis fascinée de constater à quel point les envies de nourriture prennent de la place dans une expédition. Je me demande aussi pourquoi, dans de telles circonstances, nous revenons toujours à l'âge de pierre, dans nos désirs alimentaires? Doritos, jujubes, bière, chocolat, Mr Freeze, macarons, beignes et même homard, la liste est longue et elle se termine par l'envie suprême, le McDo. Le fameux McDo! Le jeune pleinairiste en forme s'exclame: «Les croquettes du McDo c’est full bon!».

Je suis légèrement découragée, mais je dois faire un aveu. Moi, la fille qui s’entraîne et qui fait attention à ce qu’elle mange, j’ai craqué. J’ai mangé du Mcdo, frites incluses. Après avoir écouté Super Size Me, je m'étais promis de ne plus jamais y mettre les pieds. Je ne peux pas croire que j’ai échoué, et ce, pendant ma traversée du Canada… En plus, le Dairy Queen a suivi pour dessert…

Quand je repense à tout ça, je me console en me rappelant à quel point je brûle des tonnes de calories par jour et puis tant pis, je laisse aller, amenez-en des jujubes, ah pis une pomme aussi SVP!