Mes 20 ans

Avoir sa fête le 18 juillet, c’est synonyme de beau temps et de chaleur, oui, mais c’est aussi un moment où on a rarement autour de soi les personnes désirées, alors que certaines sont en vacances au loin et que d’autres travaillent à l’extérieur de la région. Dans les dernières années, ma fête coïncidait toujours avec une expédition en rivière ou un séjour comme moniteur en camp de vacances.

Cette année, il y a environ 10 jours, je me suis fait réveiller par 2 membres de l'équipe qui se sont rués vers ma tente en me hurlant bonne fête. Quelle gentillesse de leur part de sacrifier 5 précieuses minutes de sommeil pour créer cette surprise!

Ma journée commence très bien, avec un ciel ensoleillé. Privilège du fêté, j'ai le droit de choisir mon déjeuner : banique, gruau ou céréales? Mon choix s'arrête sur la banique et je prends quelques minutes pour apprécier ce moment.
Encore une fois, on range nos barils et on prend nos avirons.

Mon anniversaire marque notre entrée sur le lac Winnipeg qui nous accueille avec un bon vent de face! Le parcours du jour est parsemé d’orages, mais mon moral garde le cap. Alors que la journée de canot tire à sa fin, le ciel se dégage et le soleil fait miroiter le lac devant nous, comme des bougies scintillantes. On met pied à terre et on prépare le campement pour la nuit.

Pendant le souper, deux membres de l’équipe s’éclipsent subitement pour revenir aussitôt, le sourire aux lèvres, avec un gâteau et des feux de Bengale, pendant que les autres chantent à tue-tête.

Loin de ma famille et de mes amis, j’ai droit à une véritable soirée d’anniversaire… Qu'est-ce que je pourrais demander de plus de ces 5 personnes attentionnées qui tentent de rendre cette journée de mes 20 ans un peu plus spéciale, alors que les 80 dernières, depuis notre départ, ont déjà été uniques et que nous réalisons un exploit fou de traverser le Canada en canot?