Présenté par Tourisme Percé
Destinations | Québec

Lumière d’automne sur Percé

Amoureux de lumière d’automne? Rendez-vous à Percé pour les plus belles randonnées.

Tête haute et chapeau bas

Il y a à peine quelques semaines, l’activiste Gabriel Nadeau-Dubois venait d’insuffler au Québec un vent d’optimisme en décidant de verser sa bourse de 25 000 $ reçue du Conseil des arts du Canada (pour le Prix littéraire du gouverneur général) au mouvement citoyen Coule pas chez nous, en opposition au projet d’oléoduc de TransCanada.

Me semble que ça faisait longtemps qu’on n’avait plus senti ça : un acte individuel significatif, porteur de valeurs collectives.

Voir un jeune homme donner une bourse conséquente pour défendre ses idées, ça secoue les fondements sociaux. La preuve : l’appui populaire considérable manifesté durant la campagne Doublons la mise, lancée les jours suivants.

En ces temps de marasme idéologique, tout ça redonne un petit coup de fouet à l’expression de nos valeurs.

D’autant qu’elles sont particulièrement malmenées, vous en conviendrez : obstination du gouvernement à aller de l’avant avec ce port pétrolier à Cacouna, malgré la mobilisation générale ; campagne de propagande albertaine contestant la responsabilité humaine face aux changements climatiques ; programme d’austérité de notre gouvernement qui se traduit, entre autres, par l’arrêt du financement de l’entretien de la Route verte et les coupures draconiennes dans le développement régional.

Et j’en passe, sur le manque de vision en solidarité sociale, en culture, en éducation…

Un gouvernement qui se retire de ses engagements, ça laisse la place libre aux multinationales qui gouvernent le monde. Et ça laisse des dégâts qui seront longs, très longs à réparer.

Trop tôt pour savoir comment seront utilisés ces quelque 385 000 $ versés à Coule pas chez nous. Sans doute serviront-ils à financer des programmes d’études et de sensibilisation, ainsi que des recours légaux. Et qui sait si ces actions n’inspireront pas d’autres groupes citoyens, ailleurs au Canada, à s’organiser à leur tour contre ce projet ? Car ce qui n’est pas souhaitable au Québec ne l’est pas davantage hors de ses frontières.

Incroyable comme un petit don peut changer la donne.