PRÉSENTÉ PAR RÉSEAU ZECS
Destinations | Québec

Passion plein air dans les zecs de la Mauricie

Parmi les 63 zecs du Québec, onze occupent les grands espaces forestiers de la Mauricie. C’est le temps de les explorer.

PRÉSENTÉ PAR TOURISME LOTBINIÈRE
Destinations | Québec

FASCINANTE LOTBINIÈRE 

Actifs ou contemplatifs, bouclez vos ceintures direction Lotbinière.

La trousse de réparation, ma partenaire d’expé

Quand vient le temps de partir en excursion, la trousse de réparation est souvent laissée pour compte, car elle est soit trop grosse, soit trop lourde pour être intégrée aux bagages.

Par contre, lorsqu’un pépin survient, c’est la première chose qu’on regrette de ne pas avoir avec soi… Pour éviter de pester en pleine nature lorsque votre tente déchirera ou que la glissière de votre imper-respirant vous lâchera, voici quelques objets essentiels à intégrer à votre trousse de réparation.

Quoi emporter et en quelle quantité?
En veillant à réaliser les trois points suivants, vous serez en mesure d’emporter ce qu’il faut, et ce, en quantité raisonnable. N’oubliez pas d’adapter votre trousse en fonction de vos besoins et de l’activité pratiquée: cela vous permettra de vous limiter au strict nécessaire et rendra la trousse plus légère et efficace. Avant de partir, il vous faut donc:

1 faire une liste des bris d’équipement possibles;
2 évaluer le risque que ces articles puissent se briser;
3 tenir compte du nombre de jours d’excursion ou d’expédition.

Les trucs de terrain : quand ça tourne mal…

Mon matelas de sol autogonflant a une crevaison.
Dans ma trousse de réparation, j’ai: un tube de colle Seam Grip ou un bâton de colle chaude.

Marche à suivre: déposez une petite goutte de colle Seam Grip sur le trou et apposez un bout de tissu en nylon. Laissez sécher quelques heures, idéalement. Sinon, placez un bout de duct tape sur la crevaison, par-dessus la colle (notez qu’il sera impossible d’enlever complètement le ruban par la suite). L’avantage de la colle Seam Grip est qu’elle demeure souple même par temps très froid.

Plan B: à l’aide d’un briquet, faites fondre de la colle chaude et déposez-la sur le trou. L’avantage de ce procédé est sa grande rapidité de séchage.

Ma tente est brisée.
Dans ma trousse de réparation, j’ai:
– un tube de colle Seam Grip, quelques morceaux de tissu (j’aime bien les tissus autocollants de bonne qualité) ainsi que du fil et des aiguilles pour réparer une toile déchirée.

Marche à suivre: cousez la déchirure, apposez un peu de colle et solidifiez le tout en appliquant le bout de tissu.
– un petit tube en aluminium (dont le diamètre est légèrement plus gros que les arceaux de la tente) pour réparer temporairement un arceau brisé.
Marche à suivre: glissez le petit tube à l’endroit où l’arceau est brisé et enroulez du duct tape aux extrémités du tube pour le faire tenir en place.
– un élastique (celui qu’on retrouve à l’intérieur des arceaux) pour remplacer celui qui pourrait se rompre au mauvais moment.

Mon sac à dos flanche.
Dans ma trousse de réparation, j’ai: une boucle de ceinture.

Sur un sac à dos, la partie la plus importante et la plus vulnérable est la boucle de ceinture. Pour la remplacer si elle fait défaut, ayez toujours une boucle supplémentaire.

Mes bâtons de marche me laissent tomber.
Dans ma trousse de réparation, j’ai: des douilles d’ajustement en plastique de différents diamètres.

À l’intérieur des bâtons de marche escamotables avec vis, on trouve une petite douille de plastique très vulnérable. Lorsque le bâton ne visse plus correctement, c’est peut-être parce que cette douille est usée. N’oubliez pas que chaque section comporte une douille d’un diamètre différent, et il faut donc toutes les avoir en double.

La glissière de mon manteau est brisée.
Dans ma trousse de réparation, j’ai: une glissière (ou fermeture éclair), du fil très résistant et une bonne aiguille.

Pour parer à toute éventualité de bris – surtout avec les glissières «imperméables», les plus susceptibles de se briser –, prévoyez une glissière de rechange, idéalement de la même longueur que le manteau.

Marche à suivre: si la glissière est défectueuse, cousez temporairement la glissière de rechange par-dessus celle qui ne fonctionne plus. De retour à la maison, vous pourrez apporter votre manteau dans un atelier spécialisé pour une réparation durable. Deux bonnes adresses: Atelier Micho, à Montréal (atelier
micho.com) et Les Ateliers Forest, à Québec (lesateliersforest.com).

Mon filtre à eau ne fonctionne plus.
Dans ma trousse de réparation, j’ai: un filtre à café et des pastilles de purification.

Si votre filtre est sérieusement endommagé (filtre en céramique qui casse ou en plastique qui craque, tubulure coupée, etc.), il n’y a rien que vous puissiez faire efficacement sur le terrain. Il faut donc penser à un plan B: avoir des pastilles de purification pour l’eau dans votre trousse de secours, ainsi qu’un filtre à café pour retenir les plus grosses particules.

Mon lacet casse.
Dans ma trousse de réparation, j’ai: quelques mètres de cordelette.

Nul besoin d’avoir une paire de lacets supplémentaire avec soi: un peu de cordelette d’un diamètre comparable à celui des œillets de vos bottes fera très bien l’affaire. Cette cordelette, bien plus polyvalente, pourra aussi servir à fabriquer une corde à linge ou à réparer une sangle brisée sur un sac à dos, entre autres utilités.

Éloge de l’outil multi-usage
Le fameux Leatherman est probablement aussi connu que le célèbre duct tape. Cet outil multi-usage devrait vous accompagner en tout temps. Personnellement, j’attache le mien à ma trousse de premiers soins pour ne jamais l’oublier et toujours l’avoir à portée de main. Mais puisqu’il en existe plusieurs modèles, voici mes conseils afin de choisir le bon.

1 Privilégiez un outil assez léger.

2 Choisissez un modèle assez gros pour être manipulé avec des gants ou des mitaines par temps froid.

3 Optez pour les accessoires les plus pratiques pour vos besoins, sans tomber dans l’excès. Au minimum, votre outil multi-usage devrait comprendre une pince à petit bec munie d’un coupe-fil de métal, une lime, quelques tournevis communs et une bonne lame de couteau.

Ma trousse de réparation de base
❱  Un outil multi-usage de type Leatherman
❱  Un tube de colle Seam Grip, ou un ou deux bâtons de colle chaude, ou les deux
❱  Un petit tube d’aluminium pour les arceaux de tente
❱  Une glissière de rechange
❱  Une grosse boucle en plastique pour ceinture de sac à dos
❱  Un ensemble contenant toutes les pièces de réparation pour le réchaud
❱  Un briquet
❱  Du duct tape ou du tuck tape (pour les activités nautiques), ou les deux
❱  De petits morceaux de tissu en nylon autocollant
(on peut aussi couper le rabat d’un sac de rangement en nylon)
❱  Du fil de qualité et une bonne aiguille
❱  Quelques mètres d’élastique pour les arceaux de tente
❱  Quelques douilles d’ajustement pour bâtons de marche
❱  Quelques mètres de fil de laiton (pour réparer une raquette, un sac à dos, etc.)
❱  Plusieurs mètres de cordelette (du même diamètre que les lacets)

Le petit futé!
Après avoir inventorié votre équipement, évalué les pièces susceptibles de se briser et songé aux façons de les réparer, faites ensuite une liste du matériel indispensable à votre trousse de réparation. D’une expé à l’autre, notez ce qui a bien fonctionné ou pas. En discutant avec vos amis, vous trouverez sans cesse de nouvelles solutions et deviendrez vite LA personne-ressource de votre groupe!