PRÉSENTÉ PAR TOURISME LOTBINIÈRE
Destinations | Québec

FASCINANTE LOTBINIÈRE 

Actifs ou contemplatifs, bouclez vos ceintures direction Lotbinière.

Un coup de main à Coup de pagaie

Il y a quelques semaines, j’ai fait une entrevue avec Richard Mardens au sujet de l’expédition qu’il allait entreprendre avec trois de ses amis kayakistes (les gars sont Belges et la fille, Québécoise): une traversée de 1300 km du lac Ontario jusqu’à Gaspé, soit environ deux mois d’aventure sur le fleuve pour célébrer sa beauté et son inestimable richesse.

Beau projet… et d’une grande pertinence à un moment où l’histoire de port pétrolier commençait à enflammer les tribunes.

Dur coup, il y a quelques jours, les quatre kayakistes se font tout dérober dans la nuit: ordinateur, caméras, mais aussi vêtements techniques, pagaies, vestes de flottaison, etc. Les aventuriers manquent d’attraper le voleur, mais celui-ci s’échappe finalement à toute allure dans sa voiture.
…….

Pourquoi je vous raconte cette histoire?

Pas pour rapporter une histoire de voleurs et de méchants. Le monde est plein de ça, des méchants, qui lancent des roquettes, justifient l’injustifiable et attisent les braises pour incendier le monde.

Non, je préfère vous parler des gentils. De Richard, Martine, Jean et Manu qui vivent leur trip avec allégresse, voyant défiler des paysages grandioses depuis leur embarcation jusqu’à Saint-Siméon, dans Charlevoix, où l’allégresse prend un sérieux coup derrière la tête. Un peu sonnés par la laideur de cet acte, ils restent quelques jours sur la grève, à se demander comment poursuivre l’aventure et la mener au bout.

Alors d’autres gentils arrivent: un réseau de soutien se forme sur le web, Mer et Monde Écotours, à Bergeronnes, leur prête du matériel, The North Face et MEC fournissent vêtements étanches et autres matériels indispensables pour pagayer sur une eau à 3 degrés. Les internautes relaient les messages de soutien, des T-shirts sont à vendre sur le site pour financer l’achat de nouveau matériel photo, etc. Les quatre kayakistes diffusent des messages sur Facebook sans jamais perdre ni leur humour ni leur enthousiasme.

Dès lors, voilà le monde transformé. De laid, il devient beau, de méchant, il devient gentil. Je sais, c’est un peu nono, mais ça me vient comme ça, avec cette équation d’une pure évidence.

L’expédition est déjà repartie, portée par cet élan collectif. Et les kayakistes peuvent poursuivre leur rêve et voir toute la beauté du monde depuis le fleuve.

Au final, c’est tout ce qui compte.

Pour aider l’expédition, faire un don ou acheter un T-shirt:
www.coupdepagaie.com

Facebook: Un coup de pagaie pour le St-Laurent.