PRÉSENTÉ PAR RÉSEAU ZECS
Destinations | Québec

Passion plein air dans les zecs de la Mauricie

Parmi les 63 zecs du Québec, onze occupent les grands espaces forestiers de la Mauricie. C’est le temps de les explorer.

PRÉSENTÉ PAR TOURISME LOTBINIÈRE
Destinations | Québec

FASCINANTE LOTBINIÈRE 

Actifs ou contemplatifs, bouclez vos ceintures direction Lotbinière.

L’herbe du voisin /// Escalader les blocs de Smugglers’ Notch

L’escalade de blocs (bouldering en anglais), c’est comme l’escalade normale, mais «avec pas de corde» diraient certains. Nous retrouvons Eli Worley, guide d’escalade pour l’entreprise Petra Cliffs, au milieu d’un champ de blocs de 2 à 3 m, plantés au cœur d’une forêt aux teintes rougeoyantes.

«Le “bloc’’ est une activité sociale qui se pratique en groupe, contrairement à l’escalade de falaise, qui se fait à deux», résume Eli tout en astiquant une prise avec une brosse à dents. Pour pratiquer le bloc, il suffit de se munir d’un matelas d’escalade (crash pad) et, éventuellement, de chaussures d’escalade. Pas besoin de cordes, de mousquetons ou de harnais. Le matériel est donc plus léger et facile à transporter, et surtout moins onéreux. À Smugglers’ Notch, les blocs sont à proximité de la route et du stationnement. L’endroit est le plus connu des sites de grimpe du Vermont. On y recense une centaine de «problèmes» (ou passages) de tous les degrés de difficulté. «Chaque bloc peut compter jusqu’à six ou sept problèmes. Le premier grimpeur qui résout un nouveau problème lui donne son nom», explique Eli. À chaque problème correspond son «beta», une chorégraphie entre les prises, qu’il faut parfois respecter à la lettre. «Si vous ne parvenez pas à passer, n’insistez pas. Descendez et analysez le problème», conseille Eli.

Attention, cependant: pas question de s’écraser sur le matelas pour redescendre. Ce dernier est là pour réduire les effets de la chute et protéger genoux et chevilles. Un assistant se tient généralement deux pieds derrière le grimpeur, les bras tendus vers lui, pour guider et soutenir sa chute.

Les grimpeurs plus expérimentés peuvent tout de même escalader sans assistance, et les problèmes les plus ardus ne sont pas toujours les plus hauts, comme le prouve l’impossible traversée latérale du Social Boulder, à seulement un pied du sol!

Tant qu’à y être…
ArborTrek Canopy Adventures
Une adaptation américaine du con­cept d’«arbre en arbre», ouvert été comme hiver, pour découvrir la canopée des forêts vermontoises. Activité-vedette : un tour de la canopée des montagnes Vertes par une succession de tyroliennes interconnectées.
Tarifs: de 65 $ US (hiver) à 100 $ US (été).
802 644-9300 ou
www.arbortrek.com

REPÈRES
Petra Cliffs Climbing Center & Mountaineering School
105 Briggs Street, Burlington
Ce centre offre plusieurs dizaines de blocs de 2 à 5 m en moyenne, ainsi que quelques falaises dans un milieu boisé au bord d’une petite route. Un des endroits les plus populaires de la région, aussi très fréquenté par les touristes. Accès libre en tout temps. Petra Cliffs propose des sorties en groupe, des guides et de nombreux ateliers et stages de formation pour s’initier à la pratique du bouldering.
802 657-3872 ou www.petracliffs.com

Comment s’y rendre: de Montréal, il faut compter 2 h 15 et 160 km. Emprunter l’autoroute 10 Est, en direction de Sherbrooke, puis la route 35 Sud jusqu’à la frontière. Poursuivre sur la route I-89 Sud, vers Burlington. Sortir après 26 km pour prendre la VT-104 Sud, direction Fairfax, puis la VT-15 Est. Smugglers’ Notch est en haut du col de la 108 Sud.