PRÉSENTÉ PAR TOURISME GASPÉSIE
Destinations | Québec

La Gaspésie au long cours

La Gaspésie, c'est “le” terrain de jeux parfait pour s’initier aux grandes expéditions avec nuitées en refuge.

PRÉSENTÉ PAR RÉSEAU ZECS
Destinations | Québec

Osez les zecs des Laurentides

Avis aux canoteurs, kayakistes, randonneurs et adeptes de vélo de montagne et de gravelle, c’est le temps de défricher ces territoires naturels que sont les zecs.

Jeter l’ancre à Port-Menier

Situé dans un décor enchanteur, riche en nature et en histoire, le seul village de l’île d’Anticosti fait maintenant la cour aux voyageurs. Un séjour là-bas, et vous succomberez à son charme.

Port-Menier, c’est la porte d’entrée de l’île d’Anticosti. Bien que tous les visiteurs débarquent dans ce village à leur arrivée en avion ou par bateau, la quasi-totalité y passe en coup de vent. Dès que les emplettes sont faites à l’épicerie locale, les vacanciers partent à toute vitesse vers le centre de l’île, où se trouvent le parc national d’Anticosti, les chalets de villégiature et les principaux secteurs de chasse.

L’été dernier, j’en étais à ma troisième visite sur l’île. Lors de mes deux premiers séjours, j’ai fait comme tout le monde : j’ai fait l’impasse sur Port-Menier, croyant intuitivement que c’était plate à mourir. Or, j’étais complètement dans l’erreur. Les 200 habitants de ce village vivent dans un cadre idyllique, à la pointe ouest de l’île, berceau de l’histoire anticostienne. La découverte de leur milieu de vie, où les cerfs de Virginie remplacent les pigeons des villes, mérite un séjour de quelques jours, voire d’une semaine entière, selon le rythme de vos randonnées.

Auberge Port-Menier

En jetant l’ancre à l’Auberge Port-Menier, établissement hôtelier de la Sépaq de 16 chambres qui a ouvert ses portes à l’été 2021, on se trouve dans le centre du village. C’est un produit original pour la société d’État, car la nouvelle auberge se dresse à plus de 150 km du parc national d’Anticosti. Son emplacement dessert la vaste clientèle touristique de l’île, du villégiateur estival au chasseur automnal, deux bébittes qui fréquentent l’immense territoire de la Sépaq Anticosti.

Les séjours sont offerts en mode tout inclus et comprennent les repas et le prêt de vélo électrique, ce qui implique, comme pour les destinations soleil, le port d’un bracelet. Tout est pris en charge afin de faciliter les excursions sur la pointe ouest. Seul l’alcool n’est pas inclus dans le forfait. Ici, on se grise de paysages.

De Port-Menier aux récifs de l’Est

Nous commençons notre exploration par Port-Menier, qui se situe aux abords de la baie Gamache, lieu de fréquentation d’une riche faune ailée. Des panneaux d’interprétation et des balados nous replongent à l’époque de la fondation du village, à la fin du XIXe siècle, lorsque l’entièreté de l’île appartenait au fortuné chocolatier français Henri Menier, personnage central dans le développement de l’étendue de terre. On ne vous fera pas l’histoire d’Anticosti, mais sachez que celle-ci étonne, comportant même la mention d’un certain Hermann Göring.

Au-delà de la présence humaine, c’est la nature qui en met plein la vue. La pointe ouest compte maints sentiers pédestres et/ou cyclables qui s’engouffrent dans la forêt anticostienne ou circulent sur le rivage.

Sentier du littoral nord

Mon coup de cœur va au sentier qui longe le littoral nord, entre la chute à Boulay et l’ancien village de Baie-Sainte-Claire, dont il ne reste plus qu’une maison debout, en voie de restauration. Sur à peu près 8 km, on se promène entre d’imposantes falaises de roches sédimentaires et les reefs, ces énormes plateformes rocheuses qui émergent à marée basse.

Ce sont ces récifs qui ont donné la sinistre réputation de cimetière du golfe à l’île d’Anticosti. En passant à l’ombre du cap aux Anglais, qui s’élève à 18 m, on a une pensée pour les pauvres marins anglais qui s’y sont échoués en 1690, à la suite de l’infructueuse tentative de l’amiral William Phips de prendre Québec. Les survivants ont été ramenés à Québec plus d’un an après leur naufrage. Ils n’étaient pas dans un tout-inclus, ces marins-là !

Les plateformes rocheuses attirent de nombreux oiseaux, dont des grands chevaliers, mais aussi des cerfs de Virginie, qui s’y baladent en toute tranquillité. J’ai regretté à ce moment-là l’absence de mon téléobjectif, que j’avais laissé à l’auberge. Les photos auraient été saisissantes. Ce sentier riverain mène à la chute à Boulay, qui dévale une paroi en forme d’escalier sur 8 m de hauteur. Un endroit spectaculaire pour se rafraîchir les pieds. Sa source, le lac du Ruisseau, se découvre pagaie à la main.

Le sentier du littoral nord poursuit son chemin vers l’est sur près de 100 km. Il faisait partie d’un projet cher à l’ancien maire de l’Île-d’Anticosti, John Pineault, qui rêvait d’un parcours de longue randonnée ceinturant l’île, pour un total de 500 km. L’homme politique a cependant été battu en novembre et la nouvelle mairesse, Hélène Boulanger, a rejeté ce chantier à la mer, le jugeant, non sans raison, un peu trop ambitieux.

Les randonneurs au long cours ne sont toutefois pas oubliés. La Municipalité planche présentement sur un circuit de moindre envergure qui arpenterait la pointe ouest dans une boucle d’une centaine de kilomètres, consolidant ce qui a déjà été fait. « Actuellement, nous redéfinissons l’intégralité du projet, en collaboration avec Rando Québec », explique Mathieu Gravel, directeur général de la municipalité qui couvre l’île au complet. Quand le sentier sera-t-il achevé ? Le directeur général n’ose pas s’avancer. Une pénurie de main-d’œuvre et une crise du logement frappent durement ce petit monde insulaire. Sans bras, l’aménagement du parcours pourrait s’étirer sur plusieurs années. Patience, les amis !

L’église de Port-Menier

____

La formule tout inclus de l’Auberge Port-Menier de la Sépaq connaît un succès bœuf. Dès janvier 2022, toutes les chambres étaient réservées pour la saison estivale. Il reste néanmoins la possibilité de dormir en chalet dans le centre de l’île ou dans les trois campings de la Sépaq. La Municipalité gère également un fort joli camping sis sur une avancée de terre entre les baies Gamache et Jolliet, à Port-Menier.

En bref

Méconnus des villégiateurs et des chasseurs, Port-Menier et la pointe ouest de l’île d’Anticosti possèdent une formidable richesse qui se découvre en se promenant à pied ou à vélo.

ATTRAIT MAJEUR

La beauté des falaises sédimentaires de l’île, extrêmement riches en fossiles.

COUP DE CŒUR

La baignade à la chute à Boulay

La chute à Boulay

sepaq.com