Présenté par Tourisme Percé
Destinations | Québec

Lumière d’automne sur Percé

Amoureux de lumière d’automne? Rendez-vous à Percé pour les plus belles randonnées.

Mettre La Tuque sur la « mappe »

Paradis de la pêche, de la chasse et du VTT, le chef-lieu de la Haute-Mauricie prend un virage plein air. Plus de 100 km de sentiers pédestres, défrichés par des bénévoles qui carburent à l’eau claire du lac Wayagamac, ouvrent la forêt latuquoise aux randonneurs. La Tuque, nouvelle mecque du plein air ? Certainement.

Voyager à La Tuque, pour quoi faire ? Je n’ai jamais songé à m’y arrêter plus longtemps que la durée d’un plein d’essence. C’était avant d’entrer en contact avec la passionaria de La Tuque, Line Larochelle. Cette ex-coiffeuse de Trois-Rivières, qui a rangé ses ciseaux il y a peu, agit maintenant comme ambassadrice non officielle du plein air latuquois auprès des journalistes.

« J’ai déménagé à La Tuque pour l’amour de la randonnée et du kayak », confesse-t-elle lors de notre premier contact téléphonique. Un aveu aussi surprenant que la confession d’un crime non résolu sur un lit de mort. La Tuque et gros gibier, La Tuque et motoneige, ça ne m’aurait guère surpris. Toutefois, combiner La Tuque et plein air dans la même phrase, je n’y aurais jamais cru.

Line Larochelle sait que son affirmation sonne bizarre dans la tête de bien des gens. Mais ce n’est rien pour la démonter. Elle y croit tellement que cette femme d’affaires de 57 ans a ouvert un gîte dans le centre-ville de La Tuque, La Villa du charme, dans le but d’attirer les amateurs de grands espaces, en plus de posséder deux chalets locatifs en périphérie. « Tu viendras voir », me lance-t-elle en guise de défi. Aussi fasciné par le personnage que par l’exotisme des lieux, j’accepte son invitation. Au pire, j’aurai rencontré tout un personnage et j’aurai peut-être droit à une coupe de cheveux !