PRÉSENTÉ PAR TOURISME GASPÉSIE
Destinations | Québec

La Gaspésie au long cours

La Gaspésie, c'est “le” terrain de jeux parfait pour s’initier aux grandes expéditions avec nuitées en refuge.

PRÉSENTÉ PAR RÉSEAU ZECS
Destinations | Québec

Osez les zecs des Laurentides

Avis aux canoteurs, kayakistes, randonneurs et adeptes de vélo de montagne et de gravelle, c’est le temps de défricher ces territoires naturels que sont les zecs.

Mont Orford

À force de parler de tout ce qui se trame autour de l’avenir du parc national du Mont-Orford, on finit presque par oublier ce qui en constitue l’élément le plus significatif : la montagne et son (fort intéressant) domaine skiable.

Si on a sans doute confié à d’ineptes ingénieurs autoroutiers le tracé de bon nombre des pentes larges et rectilignes, cette station compte plusieurs sous-bois vraiment épatants, répartis sur deux flancs : le mont Orford proprement dit et le mont Giroux.

Dans le premier cas, une belle grappe de sous-bois doublement diamantés s’accroche au sommet de 850 m : l’Intrépide (45), le Petit Canyon (40), le Porc-Épic (26) et la Passe de l’Ours (44). Plus loin, l’Escapade (37) et le Boisé (38) sont beaucoup plus accessibles, tout comme c’est le cas de la Tortue (55), qui n’est certes pas le meilleur endroit pour battre des records de vitesse.

De l’autre côté de la gondole hybride, l’Écureuil (43) est un vrai régal à dévaler, avec tout plein de petits couloirs qui s’insinuent entre les grands sapins, de belles bosses, des tracés qui serpentent à flanc de montagne et de fort jolis couverts succédant à une impressionnante chute en « U », à mi-parcours. Le tout se termine dans l’Arcade (36), moins propice que la précédente à nous faire sentir comme dans une machine à boules.

C’est cependant sur le mont Giroux que s’étendent les plus épatants sous-bois d’Orford. D’abord, les colonnes vertébrales de ce vaste complexe : les Lloyd-Langlois (41) et Nicolas-Fontaine (46), qui ne font pas dans la dentelle, comme on peut s’imaginer, mais aussi les Lacroix (48) et Labrecque (49), qui déboulent en cascades de neige dans une forêt bien façonnée et très accidentée. Du bonbon.

À ce groupe de pentes formant une colonne se rattachent les vertèbres que sont la Dubreuil (51), la Boogie (50) et le bas de la Nicolas- Fontaine, toutes serties de doubles diamants. Enfin, entre ces pistes dont on ne voit pas très bien les tenants et aboutissants, une multitude de sous-bois officieux et explosifs sont tracés par les skieurs et planchistes.

Au fait, saviez-vous que le mont Orford est un ancien volcan ?