Publicité
Été, Hors-Québec, Vélo

L’île Manitoulin pour les aventuriers

02-03-2015

L’île Manitoulin pour les aventuriers
Vous savez où se situe la plus grande île en eau douce du monde? Cherchez un peu… Vous y êtes presque: l’île Manitoulin, en Ontario. Localisée à l’extrême nord-ouest du lac Huron, cette île recluse, sans être très connue, est tout de même fort appréciée. Pour preuve, l’an dernier, à la suite d’un sondage du magazine Canadian Geographic, l’île Manitoulin se classait en 12e position parmi les sites les plus remarquables du Canada, selon ses lecteurs.

Il fait bon venir s’y perdre sur sa monture: l’île est si grande qu’on peut y passer plusieurs jours. Maintes petites routes tranquilles la sillonnent. Malgré sa popularité croissante auprès des visiteurs ontariens et états-uniens, l’île demeure un havre de paix, elle qui n’a pas beaucoup changé depuis le début de sa colonisation, en 1862. Pendant plusieurs années, les insulaires s’y vantaient même de ne pas avoir de guichet automatique… Évidemment, tout cela est chose du passé, mais ça donne un bel aperçu de la mentalité un peu nonchalante de ses habitants.

Malgré sa grande superficie, on ne trouve à Manitoulin qu’un nombre restreint de villages. Et «villages» est un bien grand mot: parlons plutôt de hameaux, dans la majorité des cas. Gore Bay, la deuxième agglomération en importance avec ses 900 âmes, est une des belles destinations de l’île. Blottie dans une agréable baie sur la rive nord, elle nous donne l’impression d’être quelque part dans les Maritimes.

À Providence Bay, une ancienne station balnéaire jadis à la mode, les touristes se font désormais plus rares, mais la belle plage de sable est toujours là, tout comme le vieux boardwalk, un trottoir en bois de près de 2 km, parallèle à la plage. Si l’envie vous prend de planter votre tente, histoire de profiter d’une pause baignade, un camping jouxte la plage (voir «Nos trouvailles» ci-dessous).

À l’extrémité ouest de l’île, le village de Meldrum Bay semble au bout du bout du monde. Vous roulerez des kilomètres et des kilomètres de solitude pour le rejoindre. Comme vous le constaterez, les points de ravitaillement sont rarissimes sur l’île, et il est impératif de bien vous approvisionner avant de vous élancer sur ses routes. Mais quelle inoubliable aventure que de s’y épivarder quelques jours et d’y faire le vide numérique!

Tant qu’à y être…
Parc provincial de Misery Bay, à Evansville

C’est une bonne idée de trimballer vos bottes de rando ou de bonnes espadrilles pour votre périple insulaire: l’île Manitoulin compte pas moins de 21 sites de randonnée. Nous vous conseillons notamment un petit détour par le parc provincial de Misery Bay, où un réseau de 15 km de sentiers pédestres vous fera découvrir ce lieu hors du commun. Constitué en réserve naturelle très peu perturbée par la présence humaine, ce parc donne accès aux eaux cristallines du lac Huron et à un champ dunaire demeuré à son état naturel, une exception dans la région des Grands Lacs. Le parc englobe également une flore côtière fragile et menacée.
ontarioparks.com et miserybay.org/map.htm

REPÈRES
Longue de 180 km et large de 50 km, l’île Manitoulin couvre une superficie de 2766 km2. La circulation routière y est en général de faible densité, et les gens conduisent de façon courtoise. Les routes principales sont recouvertes de bitume d’assez bonne qualité, alors que les routes secondaires sont souvent en gravier. À noter qu’il n’y a pas de boutique de vélo sur l’île. Mieux vaut prévenir…
manitoulin-island.com

Comment s’y rendre: soit en voiture jusqu’à Little Current, en passant par Sudbury, au nord; soit en prenant le traversier à Tobermory, dans la péninsule Bruce, pour ensuite rejoindre South Baymouth, sur l’île. Vous pouvez stationner votre voiture à Tobermory.
La superbe traversée sur le lac Huron dure environ deux heures (ontarioferries.com).

Publicité