Publicité
Hors-Québec

Oser les 6000 m au Pérou

01-10-2011

En juillet 2010, j’ai grimpé quatre sommets autour de 6000 mètres en 4 semaines dans la Cordillère Blanche au Pérou.

Accompagnée d’une solide équipe de guides de haute montagne péruviens, cuisinier et porteurs ainsi que d’un partenaire de grimpe australien exceptionnel, j’ai vécu une expérience intense et inoubliable.

Je vous présente les détails techniques de ses quatre montagnes grandioses : PISCO et YANAPACCHA par la voie normale, TOCCLLARAJU par la Face Ouest et ARTESONRAJU par l’arête Nord.

PISCO Ouest
5752 mètres

– Voie normale, arête Sud-Ouest
– Grade PD : peu difficile à modéré
– Ratio 1 : 2, un guide pour 2 grimpeurs
– Un piolet de marche, crampons : marche sur glacier encordé sans aucune difficulté technique

Approche : – 2 jours
– 3h d’autobus pour se rendre dans la vallée de Llanganuco depuis Huaraz
– Camp de base (4650m.) : 650 mètres de dénivelé en 2 à 3h
– Camp de la Moraine (4900m.) : 300 mètres de dénivelé en 2h

Itinéraire : – Sommet : 852 mètres de dénivelé en 3 à 5h de marche sur le glacier
– Lever à 2h du matin, départ 3h et sommet vers 6h30/7h au lever du soleil

Descente : – Par la même voie : 3h pour le Camp de base et une autre heure pour le début de la vallée

Commentaires : Très belle montagne d’acclimatation. La vue au lever du soleil est à couper le souffle. Le sommet offre un panorama exceptionnel sur les plus beaux et les plus hauts sommets de la Cordillère Blanche : ALPAMAYO, ARTESONRAJU, HUASCARAN, les 4 HUANDOYS et CHOPICALQUI.

YANAPACCHA
5460 mètres

– Voie normale, face Ouest
– Grade PD+ : peu difficile + à modéré
– Ratio 1 : 2
– 2 piolets de grimpe pour des passages courts de 3 à 10 mètres à 60°

Approche : – Directement au Camp de la Moraine : ½h d’autobus depuis le début de la vallée de Llanganuco et 1h ½ de marche

Itinéraire : – Sommet : 560 mètres de dénivelé en 3 à 4h
– Lever à 2h, départ vers 3h, sommet à 6h30, au lever du soleil

Descente : – Par la même voie : 2h + ½h d’autobus pour se rendre au début de la vallée

Commentaires : La marche pour arriver au camp de la moraine est splendide et vraiment panoramique sur tous les sommets alentour. C’est une montagne qui s’enchaîne facilement après PISCO car elle est située dans la même vallée. Ce sommet court, facile techniquement, est idéal pour les débutants qui ont fait une initiation en escalade de glace et un peu de marche sur un glacier.

TOCCALLARJU
6032 mètres

– Face Ouest
– Grade D+ : Difficile +
– Ratio 1 : 1
– 2 piolets de grimpe, corde de 85 mètres (8mm), piquets à neige de 60 cm, broches à glace

Approche : – 2 jours
– 1h d’autobus pour se rendre dans la vallée d’Ishinca
– Camp de base (4400m) : 1000 mètres de dénivelé en 6h
– Camp Supérieur (5200m) : 800 mètres de dénivelé en 4h de marche dont 45 mn avec les crampons

Itinéraire : – Sommet : 832 mètres en 8h à 10h soit :
– 3h de marche d’approche du Camp supérieur à la rimaye
– 4h de grimpe avec 400 mètres de dénivelé de 60 à 80 ° d’inclinaison
– 1h à 3h pour la crête finale selon les conditions
– Lever minuit, départ 1h, sommet idéalement avant 10h puis retour au Camp de base

Descente : – Par la voie normale : 2 rappels de 20 et 40 mètres.
– 4 à 5h pour le Camp de Base
– Le lendemain : 4 à 5h pour le début de la vallée

Commentaires : La partie technique est vraiment superbe car la glace est poreuse et aérée. La descente est facile et rapide par la voie normale qui est plus fréquentée donc bien damée. La crête finale nous a accueillis avec 2 surprises : une neige poudreuse très lente au niveau progression et à 30 mètres du sommet, une crevasse en surplomb à traverser.

ARTESONRAJU
6025 mètres

– La Montagne de la PARAMOUNT
– Arête Nord dans la Face Nord-Est : Grade D+
– Ratio 1 : 1
– 2 piolets de grimpe, corde de 100 mètres (11mm), piquets à neige de 60 cm, broches à glace

Approche : – 3 jours
– 3h d’autobus pour se rendre dans la vallée de la Santa Cruz
– Llamacoral (3700m.) 1er campement : 730 mètres de dénivelé et 9 km en 3h
– Camp de base (4200m.) : 500 mètres de dénivelé et 12 km en 4h
– Camp de la Moraine (4800m.) : 600 mètres de dénivelé en 3h

Itinéraire : – Sommet (6025 mètres) : 1225 mètres de dénivelé en 10 à 12h soit :
– ½h de marche avant de mettre les crampons
–  1h ½ de zigzag jusqu’au 1er relais : 30 mètres de 50/55°
–  30 à 40 mn de marche jusqu’au 2ème relais : 50 mètres de 60°
–  30 à 40 mn de marche jusqu’à la Face Nord-Est
–  3h de grimpe avec 250 mètres entre 60 et 75° pour atteindre le sommet de la corniche.
– Lever minuit, départ à 1h, sommet de la corniche vers 7h ½.Au lieu de 10 à 12h, nous avons grimpé en 6h ½ car la voie avait été équipée la veille par nos guides (5 piquets à neige et 3 lunules). Arrivés à la corniche, une crevasse de 2 mètres de large nous séparait du sommet. D’un commun accord John (mon partenaire de grimpe) et moi avons décidé de garder nos forces pour redescendre dans cette face vertigineuse en toute sécurité.

Descente : – Par la même voie : 5 rappels successifs de 50 mètres dans la Face Nord-Est avec environ 1000 à 1200 mètres de vide sous nos pieds puis 2 rappels de 50 mètres et 30 mètres entrecoupés de marche.
– 6h pour le Camp de Base
– Le lendemain : retour au début de la vallée en 5h30 de marche soit 21km et 1230mètres de dénivelé

Commentaires : C’est un sommet qui se mérite : 2 jours d’approche avant le camp de base, un accès au camp de la moraine dans le bush sans sentier car il n’y a pas beaucoup de grimpeurs sur cette face. Par contre la grimpe en haut de la face est vertigineuse et les rappels très excitants. Je n’en reviens pas encore d’avoir été m’asseoir sur la corniche sommitale!

Ancre
Les voies de ces montagnes se modifient d’année en année. En dehors de la période de grimpe et durant la saison humide, la rimaye de YANAPACCHA s’est totalement ouverte en mars 2010, modifiant le trajet de la voie normale sur sa portion supérieure. En septembre 2009, la face Sud-Ouest d’ARTESONRAJU a complètement glissé formant une avalanche gigantesque jusqu’au pied de la voie normale. Cette face est maintenant en mixte sur la moitié de la voie.

Au sommet de YANAPACCHA, TOCCLLARAJU et ARTESONRAJU, des crevasses nous séparent maintenant du point culminant. J’ai grandement apprécié d‘avoir engagé des guides de haute montagne péruviens pour m’accompagner dans cette merveilleuse aventure car la montagne change de saison en saison, de façon spectaculaire et les surprises dues aux changements climatiques sont nombreuses.

Malgré cela, la Cordillère Blanche est un des plus fabuleux terrains de jeu au monde pour ceux qui aiment grimper en neige et glace. J’ai grimpé ALPAMAYO en 2009 et je retourne grimper en 2012 dans la cordillère Huayhuash encore au PÉROU !

L’ACCLIMATATION
Elle est essentielle à la réussite de toute expédition en haute altitude. La première semaine est vraiment primordiale et tous les paliers d’altitude doivent être minutieusement calculés. J’ai eu le privilège d’être supervisée dans cette tâche par le Dr Pascal DALEAU, conseiller en médecine de haute altitude. Voici les détails de mes 8 premiers jours avec les altitudes de chaque jour et de chaque nuit car rien n’a été laissé au hasard.

1er jour : Repos à HUARAZ (3000m.) pour équilibrer les pressions pulmonaires et récupérer du trajet en avion (8h ½ de vol)

2ème jour : Collines de Macashca (4100m.) en 3h de marche aller/retour et 500 mètres de dénivelé. Nuit à HUARAZ

3ème jour : Laguna SHALLAP (4250m.) 12km en 5h de marche aller/retour et 550 mètres de dénivelé. Nuit à HUARAZ

4ème jour : Laguna URUS (4400m.) en 3h ½ de marche aller/retour et 700 mètres de dénivelé. Nuit à HUARAZ

5ème jour : Randonnée sur les plantes médicinales en descente dans la vallée de Cojup de 3600 à 3400 mètres en 4h de marche lente. Nuit à Cebollapampa (3900m.)

6ème jour : Cebollapampa au Camp de Base avec un sac de jour léger de 5 à 7 kg car les animaux (ânes et chevaux) nous transportent notre matériel. Nuit à 4650m.

7ème jour : Camp de base au camp de la Moraine avec un gros sac de 20 à 25 kg car les animaux sont redescendus dans la vallée et nous portons notre matériel. Nuit à 4900m.

8ème jour : 1er sommet à 5752 mètres. Nuit à 4650m.

Grâce à ce programme, notre acclimatation s’est très bien passée et nous n’avons jamais ressenti de symptôme du mal des montagnes.

REPÈRES :
-Peruvian Andes Adventures : Contactez Anne THOMSON et Hisao MORALES
-Info@peruvianandes.com et www.peruvianandes.com
-Cell: 0051-943-641332
Je vous présente les détails techniques de ses quatre montagnes grandioses : PISCO et YANAPACCHA par la voie normale, TOCCLLARAJU par la Face Ouest et ARTESONRAJU par l’arête Nord.

Publicité