Publicité
Camping, Été, Québec

7 campings sans VR où dormir en paix

18-07-2018

1 – Au Diable Vert

On parle beaucoup d’Au Diable Vert pour ses hébergements alternatifs de type prêt-à-camper qui font fureur ces dernières années. Ce qu’on oublie, toutefois, c’est que la station de montagne des Cantons-de-l’Est offre une multitude d’emplacements de camping rustique sur son site haut perché entre les sommets de Round Top et de Jay Peak. Dans la forêt dense ou au beau milieu d’une plaine avec, comme voisines, des vaches Highland qui broutent nonchalamment, vous avez le choix du décor !
www.audiablevert.com

Au diable vert
 

2 – Parc régional du Massif du Sud

Pour un passage d’une nuit ou pour s’en servir comme camp de base lors d’un séjour prolongé, le parc régional du Massif du Sud, dans la région de Chaudière-Appalaches, a tout pour plaire. Sur les 35 emplacements de camping rustique disponibles, 29, disséminés dans quatre secteurs, sont réservés exclusivement aux tentes. Les amateurs de randonnée avec sac à dos seront heureux d’apprendre qu’on trouve ici deux emplacements sur plateforme de bois situés à 5 km de l’accueil.
www.massifdusud.com
 

3 – Mer et monde Écotours

Ici, les locaux ne parlent plus du Saint-Laurent comme d’un fleuve, mais bien comme d’un océan. Et ils ont bien raison : ce site situé aux Bergeronnes, sur la Côte-Nord, ne pourrait être plus à proximité du majestueux cours d’eau ! On y va pour se laisser bercer par les vagues, et contempler le lever du soleil, tasse de café à la main. Vous pouvez aussi profiter de votre séjour pour tenter l’expérience d’une sortie en kayak de mer ou en planche à pagaie sur le fleuve.
www.meretmonde.ca
 

4 – Aventures Nord-Bec Stoneham

On ne le soupçonne pas, mais entre le parc national de la Jacques-Cartier et le Camp Mercier se trouve un véritable petit paradis pour les amateurs de dodos sous la toile : Aventures Nord-Bec. La vingtaine d’emplacements de camping rustique de l’endroit tutoient la très bien nommée rivière Cachée, un affluent de la rivière Jacques-Cartier. Les jeunes et moins jeunes apprécieront de pouvoir visiter le chenil d’Aventures Nord-Bec, où loge une meute constituée de près d’une centaine d’athlètes canins.
www.traineaux-chiens.com
 

5 – Camping du lac des Trente et Un Milles

Pour le Robinson Crusoé qui sommeille en chacun et chacune. Depuis quelques années, la Société d’aménagement et de gestion environnementale du bassin versant du Lac des Trente-et-Un-Milles (SAGE), en Outaouais, gère les 30 emplacements de camping de l’endroit, dont environ 80 % sont situés sur des îles. L’effort déployé pour pagayer jusqu’à ces derniers en vaut grandement la peine ; le sentiment de dépaysement au milieu de ce lac long de 29 km est total.
www.sage31-milles.ca
 

6 – Parc régional de la Rivière-du-Nord

Également connu sous le nom de parc des chutes Wilson, le parc régional de la Rivière-du-Nord est idéal pour faire le plein de vitamines, et il n’est pas très loin des grands centres. C’est simple : les 30 emplacements de camping rustique aménagés à proximité de la rivière du Nord, qui traverse Saint-Jérôme, dans les Laurentides, sont à moins de 30 minutes de Laval ! On s’y rend pour la vaste sélection d’activités de plein air disséminées sur le tout aussi vaste domaine de 160 hectares.
www.parcrivieredunord.ca
 

7 – Île aux Lièvres

Le mot « rustique » ne fait pas pleinement honneur au sentiment d’isolement total qui happe le campeur en piquant sa tente sur cette île inhabitée sise en plein milieu du fleuve Saint-Laurent, entre Saint-Siméon et Rivière-du-Loup. Accessible uniquement par les traversiers de la société Duvetnor, qui gère le site, la perle du Bas-Saint-Laurent comporte quatre sites de camping distincts, et neuf emplacements sont localisés à distance raisonnable de marche du débarcadère. La nuit venue, vous serez, paraît-il, bercé par le souffle des rorquals ainsi que par les parades roucoulantes des eiders à duvet, une espèce de canard plongeur.
www.duvetnor.com
 

Publicité